F2 : MATEVOS ISAAKYAN, REMPLACE TEMPORAIREMENT JUAN-MANUEL CORREA, CHEZ CHAROUZ.

 

 

 

Juan Manuel Correa se remet lentement de son effroyable accident de F2. En attendant qu’il soit sur pied, Charouz s’est tourné vers Matevos Isaakyan pour le remplacer.

 

Juan-Manuel Correa va légérement mieux. Il est certes toujours placé sois coma artificiel et sous assistance respiratoire, mais ses poumons sont presque rétablis. Hélas, réalistement, il ne sera pas capable de re piloter sa F2, avant de nombreux mois et donc la semaine prochaine, à Soichi, son Team lui a trouvé un ‘ pigiste’ en attendant son retour.

 

 

F2 2019 – Matevos ISAAKYAN remplace temporairement Juan Manuel CORREA chez CHAROUZ

 

L’équipe Tchèque Charouz devait donc trouver un ‘intérimaire’ et ce sera Matevos Isaakyan. Le Russe a débuté en automobile, en 2013, via l’Autosport Academy.

Comme la plupart des Russes, il est soutenu par SMP. Un autre débutant, le regretté Anthoine Hubert, remportait ce Championnat en 2013, tandis qu’Isaakyan finissait cinq.

Ils partirent ensuite tous les deux en FR 2.0, Isaakyan terminant au troisième rang de la FR ALPS avec JD Motorsport. Il commençait à faire parler de lui et son frère jumeau, Nerses Isaakyan, le rejoignit en FR 2.0, en 2015.

Matevos Isaakyan subit la loi des pilotes Koiranen en FR ALPS. Néanmoins, il impressionna suffisamment pour que l’équipe Finlandaise lui offre un baquet en GP3. Mais mis à part une quatrième place, à Spa, en grille inversée, Matevos fut décevant…

En parallèle, il fit des apparitions en F 3.5 V8, avec la Scuderia AF Corse, où il s’imposa. En 2017, il poursuivit en F 3.5 V8, avec AVF, où il batailla jusqu’au bout, face au futur Champion, le Brésilien Pietro Fittipaldi, finissant vice-Champion!

Depuis, SMP l’a placé en endurance, aux côtés de son équipier de F 3.5 V8, Egor Orudzhev. Le duo a d’ailleurs remporté l’épreuve de la manche de l’ELMS, sur le circuit Paul Ricard, au Castellet.

Voilà donc Isaakyan parachuté chez Charouz, avec des débuts à domicile. Jusqu’ici, c’était lors de ce genre de piges un peu improvisées qu’il était le plus fort. A 21 ans, il a encore des chances de percer en monoplace.

Alors, qui sait ?

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : GP3

 

Matevos Isaakyan. Copyright : GP3

F2 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE