F3 AMERICAS : BENJAMIN PEDERSEN AVEC PANACHE.

 

 

Dakota Dickerson (Global Racing Group) ayant déjà été sacré, Benjamin Pedersen (Global Racing Group) n’avait plus rien à gagner en F3 Americas. Pourtant, à Sebring, le Danois s’est offert un triplé, synonyme de 2e place au courant Championnat.

Fin de partie pour la F3 Americas 2019. Pas mal de monde pour la finale ! DEForce effectue ses débuts avec James Raven. Abel aligne une inédite seconde voiture pour Danny von Dongen. World Speed, une écurie de gentlemen-drivers, annonce sa venue pour 2020. Enfin, lors des essais libres, on a vu rouler un pilote inconnu portant le dossard N°95. Tout ceci est de bonne augure pour la saison prochaine…

Lors des qualifications, Benjamin Pedersen (Global Racing Group) est le plus rapide.

Course 1
Pedersen est sur orbite. Jacob Abel (Abel) se contente d’assurer. Mathias Soler-Obel (Velocity) 3e sur la grille, a des problèmes de démarrage. Un temps dernier, il remonte le peloton. John Paul Southern Jr (Southern) est promu 3e. En vue de l’arrivée, Soler-Obel rattrape Southern et le passe.

Pedersen, Abel et Soler-Obel passent dans cet ordre devant le damier.

Course 2
Pedersen dépose Abel. Ce dernier n’a pas dit son dernier mot et les deux pilotes se passent et se repassent. Dakota Dickerson (Global Racing Group) est 3e. En tentant d’avoir le dessus, Abel quitte la piste. L’arrivée à lieu sous drapeaux jaunes.

Pedersen double la mise. Avec l’abandon d’Abel, Dickerson et Southern se retrouvent respectivement 2e et 3e.

Course 3
Pedersen joue les solistes, comme durant la course 1. Dickerson et Abel assurent.

Pedersen, Dickerson et Abel forment le tiercé de la course 3.

Titré depuis Road America, Dickerson clôt son exercice avec 269 points. L’ancien lauréat du Team USA Scholarship voulait se relancer après un parcours contrasté en US F2000. C’est donc mission accomplie. 2e à 221 points, Pedersen a manqué 2 des 6 épreuves pour disputer un British F3 chimérique. Avec 161 points, Soler-Obel finit sur le podium final.
Globalement, par rapport à 2018, c’est le jour et la nuit ! Il faut se souvenir des courses à 4 pilotes de 2018… Cette année, la qualité et la quantité ont progressé de manière exponentielle. Néanmoins, seul l’avenir nous dira si la F3 Americas s’est vraiment imposée dans le paysage US…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F3 AMERICAS

Dakota Dickerson (Global Racing Group.) Copyright : F3 AMERICAS

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE