24 HEURES TT DE FRANCE 2019 : VICTOIRE HISTORIQUE D’UN SSV ! UN CAN AM X3.

 

UN SSV BAT TOUTES LES STARS DE L’ENDURANCE TT

 

C’est une grande première, un SSV gagnant une course d’Endurance de 24 heures en Tout Terrain !

Il est vrai que depuis un paquet d’années, que ce soit en rallye raid ou en endurance TT, on voyait ces petits engins hyper nerveux et drôles à piloter (SSV=Side by Side Vehicle), beaucoup moins chers que les 4X4 ou les buggies bourrés de chevaux et habituellement gagnants sur ce type d’épreuve.

En revanche c’est sportif, assez peu confortable et il n’y a pas de pare brise, un truc existant aux USA dans les courses de désert, quand on fait un tonneau, le pare brise oscille entre la machine de torture de l’Inquisition et la guillotine !

Donc on avale des tonnes de poussière (masque ou chèche devant le visage conseillés) et bien sûr on se protège les yeux avec des lunettes de Motocross…

 

LE CANAM PINCH DEUXIÈME AU GÉNÉRAL

 

Donc, les 24 Heures TT de France, auront été le premier événement TT , à avoir vu ce phénomène, David qui vainc Goliath en version endurance…

C’est un équipage franco-belge, pas vraiment des inconnus d’ailleurs, Sébastien Guyette-Pascal Mercier-Maxime Fourmaux qui décroche donc le fameux pompon..

Le véhicule est un Can Am X3.

L’équipage est basé à Tournai en Belgique, juste à la frontière française, la ville a quand même un nom en flamand, Doornik.

Le team s’appelle Mercier Racing, il a déjà gagné des courses de six heures à Bordeaux St.Laurent d’Arces et à Sancerre, mais sur 24 heures, c’est une révolution.

On imagine facilement la pression qu’il peut y avoir chez les pilotes et dans le team, en particulier la nuit car s’il fait plus frais, la visibilité est parfois réduite.

 

UN CIRCUIT QUI ENVOIE !

 

Encore qu’Alain Rossignol, notre fidèle photographe – spécialiste des épreuves TT et Rallye Raid – m’ait dit que le circuit est un billard, une vraie terre comme celles que l’on trouve dans les courses motos de dirt aux USA, lisse comme un miroir et dure comme du béton…

Elle fait 7340 mètres de long, elle a été construite en neuf heures, à partir d’un champ, par le sponsor de la course SOFRAT, dont le patron engage aussi une auto, cette histoire là est belle en soi, les gentlemen drivers ne sont pas une exclusivité anglaise…

 

SOFRAT, DES GENTLEMEN DRIVERS

 

Bref, des glissades géantes mais pas vraiment de sauts ou de casse bagnoles de ce genre…

Pascal Mercier est le team manager, il a soixante balais et il court en Autocross et Rallye Cross depuis l’âge de 16 ans.

Bref une dope dure, mais géniale.

 

LE MERCIER RACING TEAM

 

Ce qu’il disait dimanche soir, à l’arrivée…

«  Cette victoire est la magnifique conclusion d’une belle saison ! C’était un pari de s’élancer aux 24 Heures avec notre toute nouvelle auto, la version 2020 du Can Am X3, que nous avons préparée en onze jours. Avec mes deux autres équipiers, notre tactique a été d’économiser la mécanique. Sébastien Guyette, qui travaille dans la menuiserie, est un fin pilote, quant au jeune Maxime Fourmaux (29 ans) qui dispute le championnat de France des rallyes tout-terrain sur son propre SSV, il est également très affuté. Maintenant, notre prochain objectif est de préparer trois SSV pour le Dakar… »

Bon, l’Africa Race eut été un choix plus judicieux, plus authentique, sans aller jouer dans un pays infréquentable, où l’on lapide à mort les femmes que l’on croit adultères, où on l’on coupe la main des voleurs, si on faisait ça chez nous, il y aurait beaucoup de … bandits manchots !

Mais après tout c’est leur choix, en espérant que les drones tueurs de raffineries ne se tromperont pas de cible… en janvier prochain en Arabie !

 

LA STAR DU TT MATTHIEU SERRADORI

 

En tous cas, bravo pour cette endurance de 24 heures, cela fait longtemps que le monde du SSV attendait ce genre de consécration.

Le plus incroyable est que le deuxième véhicule au scratch est aussi un SSV, le Can Am X3 du Pinch Racing No 12 de Xavier Alibert-Laurent Guillot-Joël Labille.

 

LE VIEUX MITSUBISHI LETTON A FAIT DES MERVEILLES

 

Enfin, à noter la superbe troisième place d’un équipage venu de la lointaine Lettonie, Igor Skoks-Rudolfs Skoks-Arvis Pikis, sur un Mitsubishi Pajero Pick Up, vieux de plusieurs années, ils reviennent chaque année en Seine et Marne, on va donc entendre parler des 24 Heures TT de France du côté de Riga, c’est loin…

Et oui toutes les stars du TT étaient là mais sur une piste incroyablement rapide, il faut apprendre à gérer…

 

JEAN LOUIS DRONNE, LE…  LA FONTAINE DE L’ENDURANCE TT

 

Donc, il y a eu des bris de boîte, des tonneaux et autres pépins de l’Endurance TT ou du rallye raid et dans ces cas là, La Fontaine avait déjà prévu la victoire de l’endurante délicate sur le rapide aux grandes oreilles…

Un vrai visionnaire ce La Fontaine…

Comme Jean Louis Dronne, organisateur comblé !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Alain ROSSIGNOL/CAPTAIN NOWHERE

 

Résultats 24 Heures de France 2019

https://www.tt24.fr/news-infos/i/37339211/classements

 

 

 

24 Heures TT

About Author

jeanlouis