UN GP. DE BELGIQUE RÉUSSI POUR ALBON ET GASLY CHEZ RED BULL ET TORO ROSSO.

 

 

 

Alex Albon et Pierre Gasly sont arrivés à Spa pour échanger leurs sièges.

 

L’un, Albon promu chez Red Bull, l’autre Gasly, rétrogradé vers Toro Rosso, la ‘ Komandantur’ de  Red Bull Racing, estimant ses résultats insuffisants et décevants en première partie de saison, notamment pour épauler Max Verstappen, ‘LE’ Chouchou, choyé comme l’avait expliqué le pilote Australien Daniel Ricciardo, lorsqu’il avait claqué la porte fin 2018 en s’engageant et signant avec Renault, estimant qu’il ne disposait pas des mêmes avantages que le jeune Batave !

 

TOUS LES REGARDS…

F1 2019 SPA ALEXANDER ALBON quitte TORO ROSSO et rejoint RED BULL

 

Naturellement et comme on l’imagine, tous les regards étaient orientés et braqués sur eux dès la 1ére session des essais libres vendredi matin !

Et ma foi, il y avait une certaine pression, logique d’ailleurs, car chacun devait chercher à comprendre comment ils réagiraient à cette nouvelle situation.

Et on peut dire que la décision drastique prise par le Dr Helmut Marko, a finalement bien profité aux deux apprentis-champions.

Pour ce qui le concerne, la première course d’Albon dans l’équipe Red Bull est plutôt une réussite.

Qu’on en juge :

Parti depuis la 17ème position sur la grille, devant ‘supporter’ les pénalités pour les composants de la motorisation Honda remplacée, le Thaïlandais, ne s’est pas loupé et même s’il lui a fallu patienter jusqu’à la toute fin du GP de Belgique, Alex est parvenu, grâce aux retraits de certains adversaires ce qui l’a aidé à remonter, y compris celui de son partenaire Max Verstappen, à remonter jusqu’à la sixième place, mais en fait la cinquième, Antonio Giovinazzi se plantant au cours du dernier tour…bêtise qui selon les rumeurs e coulisses, risque fort de lui coûter son baquet en 2020 que lorgnent Et Nico Hülkenberg et Romain Grosjean entre autres, car le staff d’Alfa Roméo-Sauber lui avait fait des recommandations d’aller marquer des points.

Il est vrai que la comparaison avec  son équipier le très chevronné Kimi Räikönnen, laisse perplexe…  31 points pour Iceman et… 1 seule et unique unité pour le transalpin !

 

F1 2019 SPA – Pour ALEX ALBON, début réussit avec l’écurie RED BULL .

 

Mais, néanmoins Alex Albon a réussi sa course avec d’excellents dépassements. Et notamment, celui au cours du dernier tour sur Sergio Perez, mettant même deux roues sur l’herbe, le long de la ligne droite de Kemmel, et ce… tout de même à plus de 300 à l’heure !

Ravi de sa performance, se sachant ausculté par tous, Alex indiquait à sa descente de voiture :

« Au premier relais, mon aérodynamisme était perturbé. J’avais peu d’adhérence et je ne pouvais dépasser personne. Mais lorsque j’ai monté et chaussé les pneus tendres, la voiture a incroyablement soudainement changé de comportement. »

Et il poursuivait :

« Ma cinquième place est un résultat incroyable, je l’apprécie. J’avais entamé et commencé mon week-end très nerveux, mais maintenant je suis plus calme. »

Alex enchaînait :

« Surtout que mon adaptation à la RB15 ne fait que commencer. Je la découvre. »

Pour ce qui le concerne Chris Horner, le Team-principal de cette écurie Red Bul, lui, il se montrait emballé par sa recrue

« J’ai été vraiment impressionné par ses performances ce week-end. »

 

PIERRE GASLY MARQUE LUI AUSSI DES POINTS !

F1 2019 SPA – PIERRE GASLY retrouve la TORO ROSSO et score déjà deux points avec sa neuvième place

 

De son côté, Pierre Gasly mérite également de nombreux compliments… alors qu’il abordait lui aussi une situation nouvelle et compliquée.

Mais pas tout à fait, car le jeune Français retrouvait son ancienne équipe, la Scuderia Toro Rosso, avec laquelle il avait découvert et débuté en Formule 1, courant 2017, remplaçant lors de 4 derniers GP, chez Toro Rosso, le Russe Daniil Kvyat, le staff Red Bull, le congédiant faute de résultats probants !

De retour, il pointait au seizième rang, sur la grille au départ du GP de Belgique et était remonté neuvième sous le damier sur la ligne d’arrivée 44 tours plus tard, Pierre Gasly s’est montré et révélé extrêmement combatif dans ses dépassements et ses luttes pour conserver son classement en course, ce que lui reprochait Helmut Marko le trouvant auparavant pas assez incisif au volant de sa Red Bull !

 

F1 2019 SPA – La TORO ROSSO de PIERRE GASLY —-

 

Pourtant rien n’a été surement facile ce dimanche sur la redoutable piste Spadoise de Francorchamps, pour Gasly, lequel devait assurément ressentir un ‘Himalaya d’émotions, surement les plus intenses de sa carrière et ce suite au choc ressenti depuis la veille et la mort de son proche ami Anthoine Hubert, suite au drame survenu au 2éme tour de la course de F2 !

C’est une évidence mais le jeune normand a remarquablement assumé…

Pierre indiquait après l’arrivée :

« Je tenais vraiment à faire de mon mieux pour lui. »

Avant d’enchaîner et d’ajouter :

« Nous avons été agressifs avec notre stratégie, anticipant le premier arrêt, et ensuite j’ai donné le meilleur de moi-même d’abord en attaque et ensuite aussi en défense, même si j’ai consommé plus de pneus que mes adversaires. »

Et il précisait :

« Je suis satisfait de ma neuvième place et ces deux points ».

Avant de conclure, confiant :

« Pendant la course, j’ai découvert quelques fonctionnalités supplémentaires de la Toro Rosso. C’est très différent de la Red Bull. Je me suis senti plus à l’aise tour après tour. Il y aura naturellement plus de potentiel pour le prochain Grand Prix.»  

Et ce des ce week-end avec le GP d’Italie dans le temple Milanais de Monza.

Il lui reste à convaincre le Dr Marko de le ramener chez Red Bull en 2020.

Mais avec Albon qui a réussi son examen de passage lui aussi dimanche dernier, avec sa belle prestation, ce ne sera certainement pas facile.

Reste au Thaïlandais à confirmer qu’il mérite mieux qu’un simple passage comme pigiste chez Red Bull…

 

F1 2019 SPA – La TORO ROSSO de PIERRE GASLY

 

Les huit GP qui restent serviront, on le sait, à départager les deux jeunes espoirs !

Aucun des deux n’ayant droit à la faute…au risque de se voir sanctionner, la punition pouvant aller jusqu’à l’exclusion de la filière et des GP.

La vérité d’un jour, n’étant pas nécessairement celle du lendemain !

Par le passé, bien des espoirs déçus l’ont vécu, de Sébastien Bourdais à Jaime Alguarsuari, en passant par Scott Speed, Vitantonio Liuzzi et autres Brendon Hartley, viré après les WSR (World Séries Renault)… ce dernier comme un certain Daniil Kvyat, s’étant vu offrir une deuxième chance fin 2017 pour 4 GP mais, il est vrai, de courte durée, car à l’issue de la saison 2018, il était remercié, remplacé par Alex Albon !

Hartley qui a tout de même remporté les 24 Heures du Mans et a été également sacré Champion du monde d’endurance WEC, avec la grande équipe Porsche, étant de retour en WEC, du coup enrôlé par l’équipe Toyota en Championnat du Monde d’Endurance, en lieu et place de Fernando Alonso, qui ne souhaitait pas poursuivre une troisième année.

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAMS –RED BULL – PIRELLI

 

F1 2019 SPA – La TORO ROSSO de PIERRE GASLY

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles