‘PÉRIGUEUX VINTAGE DAYS’ 2019 : JUSTE UNIQUE, JUSTE HALLUCINANT, JUSTE INOUBLIABLE !

 

 

Bon, c’est simple, dans mes 1001 vies, j’ai vu des trucs incroyables, j’ai vécu des moments démentiels mais là je suis resté vraiment scotché durant deux jours… ‘SCOTCHÉ’ !

 

 

J’essaie de me rassembler pour vous raconter le truc, à vivre absolument pour ceux qui aiment la joie de vivre ensemble.

J’attaque le récit…

LA BÊTE À BON DIEU ?

 

Je suis au pied de la Cathédrale St Front (inspiration byzantine assumée) patrimoine de l’humanité, orgueil de toute une ville, même des non croyants …

Devant le bâtiment, sur le parvis… sont garées quelques voitures de sport sublimes.

Au même endroit, plus tard, «Creedence Factory Band»  attaque, brillamment d’ailleurs, «Born on the bayou».

 

LE CREEDENCE EN PÉRIGORD

 

Mais où suis-je ?

 

 

Nous sommes à Périgueux en Dordogne, où se déroule ce festival dénommé ‘Périgueux Vintage Days’ événement qui est un somptueux mélange de musique (vintage), de souvenirs de gosses (vintage la traction dans laquelle je partais en vacances avec mes parents…)

 

 

Vintage, l’est la 403 de mon ami Arnaud Delmas Marsalet, qui a appartenu à son grand père et qu’il fait rouler dans son jus, elle nous a servi de sauf conduit…

 

LA 403 D’ARNAUD, TOTALEMENT DANS SON JUS! MÊME LES PNEUS !

 

Vintage les (gros !) jouets d’enfance ou encore vintage plus ancien des images vives de la Libération…

 

 

Vintage les 1.800 véhicules présents sur le Site et l’envie de vivre une autre vie l’espace de deux jours…

 

 

Auparavant, dès mon arrivée à Périgueux, rendez vous au cinéma de la place Francheville, le vendredi soir, c’est une salle comme on les aime avec des sièges profonds comme des canapés anglais, on a projeté le phénoménal Bullitt en grand écran et … en VO !

 

 

Une sorte d’ouverture du Festival, classe, very classe, on verra aussi plus bas pourquoi ce rapport permanent au cinéma.

J’avais un peu oublié la superbe Jacqueline Bisset et sa Porsche 356 cabriolet, la honte soit sur moi, obnubilé par la plus belle cascade automobile de l’histoire du cinéma.

Filmée sans trucages dans les rues incroyables de San Francisco (Waow ! Lombard Street, la rue en colimaçon !) Steve Mc Queen au volant d’une Ford Mustang Fast Back Ford GT 390 (V8 de 320 chevaux) poursuit de façon infernale deux truands dont il veut la peau.

Cultissime.

 

 

Bruits de V8 obsédants dans le film et que l’on va retrouver dans les rues de Périgueux pendant le week end !

 

 

De la Mustang, de la Corvette, de la belle américaine  il y en a  à foison et à profusion, le V8 est carrément le roi de la fête de ces Périgueux Vintage Days

 

 

Mais on voit aussi défiler de tout, ici de superbes tracteurs agricoles, dignes des romans de Steinbeck (À l’Est d’Eden…) et d’autres véhicules cultes de l’histoire de la route et de la vie aux USA.

 

 

Un peu de .. Route 66 aussi avec des clubs motos habillés en bad boys façon Easy Rider, des Pick Up qui ont servi aux familles des Dust Bowlers à fuir en Californie… (Les raisins de la colère, encore Steinbeck !)

 

‘Mob’ bleue, une Austin mini et sa caravane, une Fiat Abarth tirant une remorque façon départ en vacances, en fait, on est dans un film dont le titre pourrait être « Un monde fou,fou, fou » mais ça va infiniment plus loin que ça.

 

 

Au bas de la scène du groupe Creedence Country Band évoquée au début de ce reportage, un groupe de nanas qui ont incroyablement travaillé le style vestimentaire ‘seventies’ se met à danser, spontanément…

Le look ici, c’est le roi…

 

 

Des couples se forment et dansent le rock, à Périgueux il y a des Fred Astaire et des Ginger Rogers qui s’ignorent et par miracle sentent monter un sens irrésistible du swing au fil de leurs déambulations dans le rues et les places de la ville.

De la musique, de très jolies voitures, de très beaux atours, des rencontres imprévisibles aussi..

 

VIRGINIE, SA BOUTIQUE ET LA VOLVO P 1800 GARÉE DEVANT LA VITRINE

 

Périgueux organise donc le plus gros événement ‘Vintage’ de France, selon un schéma incroyable.

L’Organisateur, Jean François Videau, j’en reviens évidemment au cinéma, est une sorte de Tarantino ou de Polanski, capable de transformer le quartier historique d’une ville en… énorme décor Vintage !

 

 

Avec les autos, les motos, les mobs, les Gendarmes à moto…

 

L’armée américaine en bivouac…

 

 

Des stands de folie !

 

TOUT POUR S’HABILLER VINTAGE SUR PLACE

 

Des défilés et surtout une population qui joue totalement le jeu en se sapant comme Milord l’Arsouille, comme un dandy, comme une Arletty, comme une jeune fille folle de joie, lors de la libération de sa ville après l’occupation allemande.

 

BLUES BROTHERS ET CHEVY BEL AIR

 

On rencontre la bande à Bonnot,  le gang d’Al Capone, avec à chaque fois la voiture ou la moto qui va avec…

 

 

C’est simple, la population est actrice de son festival…

Du coup tout le monde s’y met, on ne regarde pas passer les autres, on est le film…

Des événements Vintage, il y en a d’autres…

Dans ce genre de défilé ou de présentation vintage, il y a alors souvent un certain formalisme…

 

 

Içi à Périgueux, on a l’impression est que c’est un foutoir gigantesque où n’importe qui défile, quand il en a envie avec des surprises énormes et c’est pourtant réglé au millimètre, comme le ferait un metteur en scène aussi exigeant que ceux cités ci-dessus.

Énorme réussite collective, qui dure depuis six ans et où l’on voit des gens qui ne se connaissent pas monter un scénario qui évolue chaque seconde, c’est affolant le rythme auquel se déroule le week end !

 

 

Ici peu, voire pas de collectionneurs, plutôt des gens passionnés par une seule auto, américaine par exemple, ou par une moto vintage et le style qui va avec, ou même par une mob motobec’ bleue ou orange bichonnée comme un cheval de cérémonie pour les deux jours de l’événement.

Vu aussi une moto et son équipage Jumanji ou Mad Max…

 

 

Des autos peu probables, des visions totalement inimaginables, des photographes de mode et leurs modèles profitent magnifiquement du décor, des Anglais qui viennent d’Angleterre au volant de leur vieille et superbe Austin, des autos de rêve (de la 2CV à la Corvette !) qui se garent dans les rues du centre ville, vu aussi  une SS 100 d’avant guerre (la marque qui deviendra Jaguar…), une Thunderbird, une Chevy Bel Air conduite par un mec au look Blues Brothers…

Je l’ai dit un vrai décor de film grandeur nature…

 

LA HAVANE ? NON, PÉRIGUEUX …

 

Bon, l’inoubliable Jean Gabin disait « Pour faire un bon film il faut trois choses: Une belle histoire, une belle histoire et une belle histoire ».

Ensuite il disait à Ventura « Viens on va bouffer »

Périgueux c’est un peu ça, une belle histoire et un terroir…

 

EUH OUI J’AI AUSSI FAIT LE MARCHÉ !

 

Extraordinaire, si le centre de la ville est réservé aux véhicules vintage, les marchés habituels et somptueux continuent de se dérouler, la ville, un bijou, un joyau, continue d’exister.

 

 

Simplement, on ne s’en aperçoit pas tout de suite, le long des rues sont garées des autos et des motos qui font rajeunir de quelques dizaines d’années…

Et le tout avec des amis habillés façon sixties, beaucoup de recherche dans le look, celui de ceux qui sont au volant ou au guidon mais aussi les amis ou la famille qui sont invités sur ou dans les véhicules, vêtements vintage obligatoires !

 

 

Dans les années soixante dix, cela pouvait s’appeler un happening  monstre, genre Woodstock ou l’Île de Wight, mais alors ça partait dans tous les sens, ici c’est un désordre soigneusement ordonné, discrètement mais efficacement…

 

 

Se promener le nez au vent dans la vieille ville est un vrai chemin de bonheur, la musique est ici partout présente, il y a des dizaines de petites places dans le centre historique (médiéval) de Périgueux, avec des arbres pour faire de l’ombre dans la journée.

Et chaque place veut avoir son groupe, avec des musiques très swing, rock, un concours de rock, un pianiste qui joue à s’y méprendre les tubes de Jerry Lee Lewis…

 

SUR CHAQUE PLACE DE LA VIEILLE VILLE UN AIR ENDIABLÉ OU NOSTALGIQUE, C’EST SELON

 

Chaque vitrine veut sa mob au milieu des objets proposés à la vente, ce qui va de la pharmacie au magasin de foie gras en passant par les épiceries et la modiste, chaque magasin veut sa Triumph TR3 garée devant…

En dehors des défilés et des stands inimaginables, il y a aussi des animations de rue.

 

JEAN FRANÇOIS VIDEAU GRAND MAÎTRE DE CÉRÉMONIE ET VOTRE SERVITEUR EN EXTASE

 

J’étais avec l’organisateur de cet événement quand est arrivé, avançant dans les rues pendant plus de deux heures, un groupe de musique mobile qu’il recevait pour la première fois.

 

 

« Fanfare Eklektrik », un concept invraisemblable, un truc à la fois taré et ordonné comme un orchestre symphonique, la plupart des guitaristes sont des ados, ils sont reliés à un vieux Transit qui les suit avec les baffles, d’énormes hauts parleurs à l’ancienne sur le toit, entre lesquels se loge une chanteuse digne de Billie Holiday, de Sarah Vaughan, de Patti Smith…

Une vidéo de Perigordrock ci-dessous donne une idée du truc, ça balance fort !

 

Fanfare Eklektrik – Périgueux Vintage Days 2019

En attendant notre vidéo PerigordRock des Périgueux Vintage Days 2019, une dose de bonne humeur avec la Fanfare Eklektrik de VIRUS Prod très appréciée aujourd'hui dans les rues de Périgueux.

Publiée par PerigordRock sur Dimanche 1 septembre 2019

 

Je l’ai dit, tout ça est hallucinant, peu à peu et ça va très vite on s’intègre au décor, à la fête, à l’ambiance…

Leur Site : http://virus-prod.com

 

Alors un bilan…

 

LES TOUTES PREMIÈRES HONDA 125 MONOCYLINDRE

 

1800 véhicules sont venus défiler, se montrer, se garer dans les endroits stratégiques (devant la cathédrale !) des dizaines de milliers de spectateurs venus parfois de très loin, impossibles à décompter, et tout est ‘gratoche’ !

 

 

Jean François Videau, les groupes, les Périgourdins, les Périgordins, vous êtes une des très belles rencontres de mes nombreuses vies, juste bravo, juste merci d’exister…

 

 

Et à ceux qui lisent ce papier, qui ont envie d’une fête à la fois totalement scénarisée par les acteurs mais totalement improvisée (et millimétrée) interdit de rater ça.

Allez-y l’année prochaine !

Un vrai bonheur…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Arnaud Delmas Marsalet

 

Evenements Life Style

About Author

jeanlouis