SUCCÈS ET DOUBLÉ ATTENDU DES TOYOTA AUX 4 HEURES DE SILVERSTONE EN MONDIAL WEC.

 

WEC-2019-les-pilotes-réunis-à-SILVERSTONE.

 

Sans aucune surprise, les deux seules voitures ‘ usine’ les Toyota TS050 de l’Équipe Toyota Gazoo décroche une victoire et un doublé attendu, en remportent les 4 Heures de Silverstone, la manche d’ouverture de la Saison 2019-2020 en Championat du Monde d’Endurance WEC.

Dans la catégorie LMP2, 1ER triomphe en WEC pour l’écurie Suisse du Cool Racing, victorieuse pour la première fois dans une épreuve du WEC

 

WEC 2019 SILVERSTONE Victoire de la TOYOTA N°7 le 1er septembre

 

Le trio que forme le Japonais Kamui Kobayashi, le Britannique Mike Conway et l’Argentin  José-Maria Lopez, l’emporte donc au volant de la Toyota Gazoo Racing N°7, offrant ainsi sa première victoire de la Saison 8 du Mondial ​​WEC et après 4 heures captivantes sur le rapide tracé de Silverstone, qui ont vu successivement le soleil, la pluie avec aussi deux périodes derrière la voiture de sécurité.

Il s’agit de la troisième victoire de l’équipe japonaise à Silverstone et, bien que Mike Conway ait remporté neuf courses du WEC, c’est malgré tout la première victoire du pilote Britannique à domicile !

49.600 spectateurs se sont rendus à Silverstone pour l’inauguration de la Saison du WEC, où vingt pilotes Britanniques représentaient leur pays d’origine.

Toyota décroche aussi la deuxième place avec son second équipage de la TS050 Hybrid LMP1, celui de la N° 8, séparé seulement par un peu moins de deux secondes sous le damier, lorsqu’elle a franchi la ligne d’arrivée.

Les deux Toyota ont d’ailleurs échangé à plusieurs reprises leurs positions au cours de la course. Kamui Kobayashi dépassant Brendon Hartley, le Néo-Zélandais qui a remplacé Fernando Alonso à mi-parcours de la course après une brève apparition de la pluie.

 

WEC 2019 SILVERSTONE – La nouvelle décoration des REBELLION

 

La troisième place sur le podium revient finalement à la l’une des deux Rebellion Racing R13 – Gibson, la N°3

Confiée au trio formé des Français Nathanaël Berthon et Loïc Duval, tous deux épaulés par le véloce Brésilien Pipo Derani.

La voiture-sœur, la N° 1 de Rebellion terminant cinquième après avoir perdu du temps à cause d’une crevaison.

Les débutantes AER Ginetta G60-LT-P1 du Team LNT, les N° 5 et 6, se classant respectivement aux quatrième et sixième rangs.

Mais cette manche d’ouverture ‘à la maison’ a été riche en émotions pour l’équipe Britannique de Lawrence Tomlinson car la voiture N° 6 a perdu sa roue arrière droite avant de regagner son stand peu de temps après.

 

TRIOMPHE DE L’ÉQUIPE  SUISSE DU COOL RACING EN LMP2

WEC 2019 SLVERSTONE L’ORECA 07 de l’équipe SUISSE du COOL Racing victorieuse en LMP2

 

L’écurie Suisse du Cool Racing remporte une étonnante et inattendue victoire en LMP2 et ce dès ses débuts en Mondial WEC.

Cette catégorie très compétitive des LMP2 qui compte un total de huit équipes pour cette huitième saison – y compris quatre nouvelles équipes – a vu l’un de ces nouveaux arrivants, le Cool Racing, remporter une victoire pour leurs débuts au WEC.

Cette victoire parait d’autant plus impressionnante que la voiture, l’Oreca 07 avait perdu l’un de ses trois pilotes,  Alexandre Coigny ayant été contraint de déclarer forfait pour la course ce dimanche, à cause d’une blessure qu’il avait subie lors de la course ELMS de la veille

 

WEC 2019 SILVERSTONE – Succés du COOL Racing en LMP2 avec Nico LAPIERRE et Anthony BORGA

 

En toute fin de course au cours des dernières minutes, Thomas Laurent a ramené l’Alpine A470, la N°36 de l’Équipe Signatech-Alpine qu’il partage avec le Brésilien André Negrao et son compatriote Pierre Ragues à la seconde place, après avoir doublé Frits van Eerd qui roule avec Giedo Van Der Garde et Job Van Uitert, et alors au volant de l’ORECA 07, la N°29 du Racing Team Nederland, voiture qui s’était élancée depuis la pole position.

 


WEC-2019-SLVERSTONE-LALPINE-A470-seconde-en-LMP2.

 

Deux autres ORECA 07, les N°37 et 38 de l’écurie du Jackie Chan DC Racing et Jota, complétant ce premier  Top 5.

Enfin, précisons que les débuts en Mondial WEC du Team United Autosports, brillant ces dernières années en ELMS, commencent mal, le Team étant contraint de d’abandonner en tout début d’épreuve et ce à la suite d’un pépin mécanique rencontré par Paul di Resta alors au volant.

 

VICTOIRE ET DOUBLÉ PORSCHE EN GTE/PRO

 

WEC 2019 SILVERSONE La PORSCHE 911 RSR victorieuse en LMGTE PRO

 

En GTE-Pro, triomphe Porsche, l’équipe Championne du Monde en titre, qui débute par une victoire.

Les deux Porsche 911 RSR signant le doublé, avec la N°91 de la paire Richard Lietz-Gianmaria Bruni qui gagne en précédant la N°92 de Michael Christensen et Kevin Estre.

L’Aston Martin Vantage N°97 du duo Maxime Martin- Alex Lynn, complétant le podium devant l’une des Ferrari F488 GTE survivante, la N°51 de la Scuderia AF Corse de Calado-Pier Guidi.

… ET SUCCÈS FERRARI EN GTE/AM!

 

WEC 2019 SILVERSTONE La FERRARI AF CORSE victorieuse en GTE AM

 

Signalons enfin le succès en GTE-Am de Manu Collard-François Perrodo et Nicklas Nielsen, victorieux avec la Ferrari 488 GTE N°83 d’AF Corse.

L’Aston Martin Vantage N°98 de Paul Dalla Lana, désormais épaulé non plus par Pedro Lamy et Mathias Lauda mais par Darren Turner et Ross Gunn, finit seconde devant une autre Ferrari 488 GTE EVO, la N°70 du M Racing de Ishikawa-Beretta-Cozzolino.

La seconde et prochaine manche du Calendrier du Mondial WEC se déroulera au lointain Japon, à l’occasion des 6 Heures de Fuji les 5 et 6 octobre.

 

John ROWBERG

Photos : TEAMS

 

LE CLASSEMENT DES 4 HEURES DE SILVERSTONE 2019

1 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050) – Toyota – 129 tours

2 – Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota TS050) – Toyota à 1″901

3 – Berthon/Derani/Duval (Rebellion R13-Gibson) – Rebellion à 1 tour

4 – Robertson/Hanley/Orudzhev (Ginetta G60–AER) – LNT à 5 tours

5 – Lapierre/Borga/Coigny (Oreca 07-Gibson) – Cool à 5 tours (1erLMP2)

6 – Laurent/Negrão/Ragues (Alpine A470 – Gibson) – Signatech Alpine à 5 tours

7 – Van Eerd/Van Der Garde/Van Uitert (Oreca 07-Gibson) – Racing Nederland à 5 tours

8 – Tung/Stevens/Aubry (Oreca 07-Gibson) – DC Racing à 5 tours

9 – Gonzalez/Da Costa/Davidson (Oreca 07-Gibson) – Jota à 5 tours

10 – Nato/Menezes/Senna (Rebellion R13-Gibson) – Rebellion à 6 tours

11 – Lacorte/Sernagiotto/Belicchi (Dallara P217-Gibson) – Cetilar à 7 tours

12 – Fjordbach/Patterson/Yamashita (Oreca 07-Gibson) – High Class à 7 tours

13 – Lietz/Bruni (Porsche 911) – Porsche à 14 tours (1erGTE/PRO)

14 – Christensen/Estre (Porsche 911) – Porsche à 14 tours

15 – Martin/Lynn (Aston Martin Vantage) – AMR à 14 tours

16 – Pier Guidi/Calado (Ferrari 488 EVO) – AF Corse à 14 tours

17 – Thiim/Sørensen (Aston Martin Vantage) – AMR à 15 tours

18 – Perrodo/Collard/Nielsen (Ferrari 488) – AF Corse à 15 tours (1erGT/AM

19 – Dalla Lana/Turner/Gunn (Aston Martin Vantage) – AMR à 16 tours

20 – Ishikawa/Beretta/Cozzolino (Ferrari 488) – MR Racing à 16 tours

21 – Wainwright/Watson/Barker (Porsche 911) – Gulf à 16 tours

22 – Ried/Campbell/Pera (Porsche 911) – Dempsey/Proton à 16 tours

23 – Cairoli/Hansson/Perfetti (Porsche 911 RSR) – Project1 à 16 tours

24 – Yoluc/Eastwood/Adam (Aston Martin Vantage) – TF Sport à 16 tours

25 – Grimes/Mowlem/Hollings (Ferrari 488) – Red River à 16 tours

26 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488) – AF Corse à 16 tours

27 – Keating/Fraga/Bleekemolen (Porsche 911 RSR) – Project1 à 17 tours

28 – Simpson/Jarvis/Smith (Ginetta G60–AER) – LNT à 17 tours

29 – Preining/Giraudi/Sanchez (Porsche 911) – Dempsey/Proton à 18 tours

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles