MOTOGP 2019 EN ESSAIS OFFICIELS À MISANO : LE FRANÇAIS FABIO QUARTARARO… MAÎTRE DES LIEUX.

 

 

.

 

 

 

Deux jours de tests officiels à Misano, le lieu où se déroulera le prochain GP le 15 septembre.

D’entrée les temps sont relativement difficiles à analyser.

D’abord parce que si les motos satellites n’avaient pas grand-chose à tester, sauf justement s’offrir de vraies séances d’essais libres, les usines au contraire avaient des masses de matos à tester, Marc Marquez par exemple avait la bagatelle de… quatre motos à sa disposition.

 

ÉNORME TRAVAIL POUR MARQUEZ

 

Jorge Lorenzo est venu un peu mais a très vite cessé de rouler, douleurs insupportables, j’ai déjà écrit ce que m’en ont dit les spécialistes, des vertèbres fracturées c’est un an d’em….

J’ai eu le même problème il y a cinq mois mais je suis beaucoup plus âgé et beaucoup moins sportif que lui mais il n’empêche, la consolidation de vertèbres fracturées prend un temps fou, et ça fait mal.

 

DANI PEDROSA

 

Johan Zarco n’a roulé qu’une journée, une sorte de séance de free practice en vue du GP, mais le lendemain, quand KTM a apporté du nouveau matos c’est forcément Dani Pedrosa qui a roulé, pas Johann qui ne sera plus dans la maison à la fin de l’année.

Quant à Oliveira, il est venu mais a peu roulé, son accrochage de Silverstone est tout frais et douloureux.

Tiens au fait, Fabio Quartararo aussi est allé au tas à Silverstone, et sévère même, avec douleurs en particulier dans la région du crâne.

Oublié, c’est bien aussi d’être jeune et souple…

On comprend donc assez vite que les bonnes motos satellites, avec les bons pilotes, aient fait des miracles durant deux jours, ayant comme simple objectif de rouler.

 

EXCELLENT MORBIDELLI

 

Miller, Morbidelli, Bagnaia, Nakagami ont été excellents, mais la palme revient bien sûr une nouvelle fois à notre espoir Français, Fabio Quartararo, qui signe le meilleur temps des deux journées, en terminant à un cheveu du record absolu de la piste, qui appartient toujours à Jorge Lorenzo depuis l’an dernier, sur une Ducati donc.

Il n’est qu’à… un centième de seconde de ce temps de référence !

Là encore il faut faire une distinction, Michelin avait apporté un pneu extra tendre, juste pour un test maison, qui ne sera pas proposé en GP, mais qui a pu améliorer de façon considérable les chronos des motos les moins puissantes…

Donc ceci explique la hiérarchie un peu étonnante du combiné des chronos sur les deux jours.

Cela dit, il reste que le plus rapide est encore une fois Fabio, avec une moto moins puissante que les usines, pneu arrière chewing ou pas, il était disponible pour tout le monde ce pneu…

En tous cas, ce qui est sûr c’est que Quartararo a franchement limé le bitume, c’est important pour un mec qui débute, on a parfois tendance à l’oublier…

Après me revient ce mot de Giacomo Agostini, il y a les pilotes rapides et il y a ceux qui gagnent..

Or pour cela, il va falloir que Fabio gère le stress énorme d’un départ de GP, mais c’est une autre histoire là on roule…

Et Fabio n’a que… 20 ans et débute en Moto GP ! Ne l’oublions pas…

Alors, on constate quand même que les quatre Yamaha sont dans les six premiers, ce n’est pas seulement une histoire de pneus, en tous cas on le verra bien lors des essais du GP de Misano, dans quinze jours.

 

SUPERBE ROSSI

 

Pour l’instant on ne retient surtout pas son bonheur…

Et pour le reste, on attend quinze jours…

Du coup, Mir et Rins qui sont juste derrière Marc Marquez (Mir n’a pas roulé à Silverstone pour cause de blessure, remplacé par le Français Sylvain Guintoli) là encore il faut imaginer que Marquez n’a pas cherché le chrono mais l’amélioration de la moto, idem pour les Suz’…

 

 

Voilà, les Usines savent ce qu’elles veulent savoir mais ne disent évidemment rien, les pilotes sont depuis longtemps les rois de la langue de bois et pour une fois, c’est rare, les chronos bruts ne racontent pas tout.

Mais ils racontent quand même qu’un jeune Français talentueux  roule incroyablement vite. Et régulièrement sur tous les circuits de surcroît !

 

ZARCO AVANCE DANS SA VISION D’AVENIR

 

 

Pour finir, il y a les bruits de couloir insistant sur l’avenir de Johan Zarco… chez Honda.

Comme Jorge Lorenzo hésiterait carrément à courir une deuxième année, il y aurait donc peut-être un guidon titulaire à prendre.  Si Lorenzo reste, on sait qu’en 2021 il ne remettra pas ça, de même peut-être que Crutchlow, qui dit en avoir un peu marre. On sait aussi que le contrat de Nakagami n’est toujours pas signé, bref il ya peut-être une entrée possible dans le giron de la grande maison.

Et l’option Yamaha reste aussi dans l’air, Folger, le pilote d’essais actuel, n’a pas renouvelé, il se dit qu’il voudrait se consacrer uniquement à une saison 2020 en Moto2.

Bref, entre Quartararo qui va vite et Zarco qui a peut-être des entrées possibles dans les grandes maisons japonaises, ça sent bon tout ça, et tant mieux !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

Résultats combinés Essais officiels Moto GP Misano 2019

https://resources.motogp.com/files/testresults/2019_MISANO_MotoGP____TEST_combined_ses

Moto MotoGP

About Author

gilles