MOTOGP : UN ENTRETIEN AVEC JEAN MICHEL BAYLE «RIEN N’EST FINI AVEC JOHANN ZARCO» !

 

IL Y AURA SÛREMENT UN AUTRE PROJET

 

Dès que j’ai su que JLB n’était pas à Silverstone avec Johann Zarco, je lui ai envoyé un mail et laissé un message sur le téléphone, aucune réponse, c’est logique, rien à redire, il fallait juste que j’attende…

On se connaît depuis les années Bercy, ses titres mondiaux et ses titres américains, à l’époque j’étais à TF1 et quasiment chez lui une fois tous les deux mois à Los Angeles.

Nous sommes au-delà de l’amitié, en complicité, je savais qu’il m’appellerait.

 

JEAN MICHEL BAYLE A L’EPOQUE OU JE L’AI CONNU (PHOTO MXGP)

 

Et puis je ne l’emmerde pas souvent…

Donc il me rappelle, m’expliquant que durant le GP de Silverstone, il était en montagne avec ses amis, un peu pour oublier ce qu’il considère comme un échec.

Car le problème est bien là, il me dit que l’expérience était passionnante, qu’il est sûr qu’ensemble ils ont fait des progrès, mais que lorsque Johan Zarco a annoncé qu’il renonçait à KTM à la fin de l’année, ça lui a fait mal et pour lui … c’est un échec!

Or s’il y a bien une chose que je connais chez Bayle, c’est son entêtement incroyable, même quand ça va mal et sa détestation absolue de l’échec.

Ce qui lui a permis la carrière exceptionnelle et multi-disciplines que l’on connaît, ses titres mondiaux en Cross, en Supercross US ou Français, puis en vitesse 500 avec Roberts, puis en Endurance ou il gagné  le Bol et les 24 Heures du Mans. …

 

KTM N’AURAIT PAS ÉTÉ LE CHOIX INITIAL DE JOHANN

 

Dans la conversation, j’ai entendu aussi que Johan Zarco n’avait pas vraiment … choisi sa destinée en signant chez KTM, on s’en doutait fortement, mais je n’ai pas développé ce point avec JMB.

Comme n’a cessé de me le répéter Gilles Gaignault, c’était essentiellement le choix de son mentor-manager depuis ses débuts, le sieur Laurent Felon! Attiré par un juteux contrat financier, le paddock évoque… 1 million et demi de dollars!

Je n’appelais pas JMB pour un retour sur le passé mais pour savoir si la séparation est définitive.

Sur ce point il a été clair, ce n’est pas terminé.

Pour l’instant il est une sorte de coach à distance, ils s’appellent plusieurs fois par semaine, JMB pense qu’il refera un bout de chemin avec Zarco mais sous une forme à définir en fonction des choix de carrière de Johann.

Mais leur duo sous sa forme pré-Silverstone est terminé.

Dommage, mais on sait tous que ce qui coûte le plus cher dans la vie, c’est la liberté.

Johann a repris la sienne, maintenant il faut affronter un vrai monde de killers…

Good luck Champions…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Team et MotoGP

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis