L’ÉQUIPE SIGNATECH ALPINE EN PISTE À SILVERSTONE POUR DÉFENDRE SON TITRE MONDIAL EN LMP2.

 

WEC-2019-2020-Les pilotes ALPINE-SIGNATECH – Photo TEAM  DPPI

 

 

L’écurie Française Signatech Alpine Elf, retourne  défendre son titre, à Silverstone

La Saison 2019-2020 du Championnat du Monde d’Endurance WEC s’ouvre ce week-end à Silverstone en Grande-Bretagne.

L’Équipe Signatech Alpine, y fait une nouvelle fois figure parmi les favorites à sa propre succession dans la catégorie LMP2.

 

PROLOGUE-2019-BARCELONE-CATALUNYA-ALPINE-A-470-GIBSON-N°36-Team-SIGNATECH-ALPINE-MATMUT-Photo-Antoine-CAMBLOR-

 

Forts d’un Prologue prometteur en juillet sur la piste de Catalunya à Montmeló en Espagne, l’équipage que compose cette Saison, André Negrão le Brésilien et les deux Français, Thomas Laurent et Pierre Ragues, viseront un résultat solide en ouverture du Championnat WEC, millésime 2019-2020.

Pour la huitième édition de son histoire, le Championnat du Monde d’Endurance  WEC a choisi de lancer les hostilités à Silverstone, circuit mythique, dont les enchaînements rapides, en font l’un des plus populaires auprès des pilotes et des spectateurs.

Après une campagne 2018-2019, à nouveau auréolée d’un deuxième sacre mondial en LMP2, l’Équipe Signatech Alpine de Philippe Sinault, retrouve la compétition un mois après le Prologue de Barcelone.

À l’occasion de cette répétition générale, André Negrão, Thomas Laurent et Pierre Ragues avaient pu prendre leurs marques au volant de l’Alpine A 470  et ce tout en ajustant leurs automatismes.

 

WEC-2019-2020-Retour-de-PIERRE-RAGUES-chez-SIGNATECH-ALPINE-Photo TEAM DPPI

Assurant la continuité au sein de l’équipage, le Brésilien André Negrão retrouve ainsi Pierre Ragues, grand artisan du premier titre de Champion d’Europe ELMS d’Alpine en 2013 – en compagnie de son pote Nelson Panciatici – avec qui il a déjà fait équipe en 2017, et Thomas Laurent, prêt à disputer sa première course avec l’Équipe Alpine.

Ce dernier entend d’ailleurs prolonger sa série de victoires à Silverstone après s’y être imposé d’abord en LMP2 en 2017, puis en LMP1 avec l’Équipe Rebellion, l’année dernière.

Dans le cadre de leurs préparatifs, les trois hommes avaient bouclé plus de 1.200 kilomètres en Catalogne, tout en évaluant la gamme de pneumatiques proposée par Michelin, avec qui Alpine… n’a plus couru à Silverstone depuis 2014 !

Malgré cette préparation intense, la Bataille d’Angleterre s’annonce extrêmement ouverte et indécise…

Outre une opposition toujours plus relevée avec l’arrivée de nouveaux prétendants ambitieux, les concurrents devront composer avec un format différent de l’an passé, pardonnant encore moins la moindre erreur puisque la durée des débats a été réduite de six à quatre heures !

Stand-ALPINE-SIGNATECH-PHILIPPE-SINAULT

 

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine, explique :

« Une nouvelle ère du Championnat du Monde WEC s’ouvre, maintenant que le nouveau format du calendrier est figé. C’est également le cas pour nous avec un nouveau trio de pilotes et une première saison complète en mondial avec notre partenaire Michelin. Les durées de certaines courses évoluent aussi, à commencer par Silverstone. Pour toutes ces raisons, les concurrents maîtriseront un peu moins leur sujet que les autres années, mais nous sommes tous logés à la même enseigne. Nous avons hâte d’attaquer ce superbe calendrier qui se conclura au Mans en juin 2020 et nos ambitions sont claires car nous voulons défendre nos titres. « 

Et il indique encore et précise :

« Toute l’équipe a su rester mobilisée pour bien préparer cette épreuve de quatre heures, un format un peu différent où la gestion des pneumatiques sera moins importante qu’à l’accoutumée, d’autant que Silverstone s’apparente à un véritable billard depuis son re-surfacage. Le rythme est resté très élevé durant cette courte intersaison marquée par le Prologue de Barcelone et la préparation de Silverstone, et nous croyons que nos choix et notre travail porteront leurs fruits dès cette semaine. Un véritable sprint s’annonce, mais nous sommes prêts ! »

Les trente-et-une voitures, dont huit engagées en catégorie LMP2, entreront en piste dès ce vendredi à l’occasion des deux séances d’essais libres.

Le travail de mise au point se poursuivra samedi matin avant les qualifications à 12 h 20.

Le départ des 4 Heures de Silverstone sera donné dimanche midi, heure locale

 

François LEROUX

Photos: Thierry COULIBALY – Antoine CAMBLOR – TEAM DPPI

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles