LE GRAND RETOUR DE ‘GOOD YEAR’ EN MONDIAL D’ENDURANCE WEC.

 

 

 

 

Après 12.000 km d’essais effectués sur sept circuits, le Manufacturier Américain Goodyear, est fin prêt pour son grand retour ce week-end, à Silverstone, pour la manche inaugurale du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2019-2020.

Les nouveaux pneumatiques compétition Goodyear dévoilés en ouverture du Championnat du Monde d’Endurance et qui équiperont les équipes Jota Sport, Jackie Chan DC Racing et High Class Racing, lesquelles ont choisi d’équiper et de chausser leurs voitures par la Firme Goodyear.

Pour l’épreuve de Silverstone, ce 1er septembre, course qui marque le grand retour de Goodyear en compétition automobile mondiale.

Le Manufacturier a développé quatre nouvelles spécifications pour les huit courses de cette Saison en  WEC.

 

WEC 2019 2020 – Goodyear Livrée Jota Sport – Photo Nick Dungan Photography

 

Trois écuries du WEC, Jota Sport, Jackie Chan DC Racing et High Class Racing, ont donc choisi de courir et de rouler avec les nouveaux pneumatiques Goodyear dans la catégorie très compétitive des LMP2 avec leurs voitures, à fort appui aérodynamique.

À Silverstone, la catégorie LMP2 sera précisons-le, la seule proposant une compétition entre les différentes marques de pneumatique et offrant une vitrine pour les nouvelles technologies de Goodyear.

12.000 km d’essais intensifs pour définir les spécifications pour le sec

WEC-2019-2020-Les-nouveaux-pneumatiques-GOOD-YEAR-LMP2. Photo: Nick-Dungan

 

Le règlement du WEC autorise les Manufacturiers de pneumatiques à fournir aux équipes une gamme de trois spécifications maximum de pneus pour le sec pour l’ensemble de la Saison.

Goodyear a sélectionné ses deux premières spécifications après plus de 12.000 km d’essais intensifs sur sept circuits.

À Silverstone, Goodyear proposera donc aux trois équipes ses spécifications de pneu A (mélange le plus soft) et C (mélange medium).

Ces deux spécifications présentent une nouvelle construction pour offrir motricité et constance des performances sur les différents circuits du WEC.

Mike McGregor, responsable commercial, essais et services de Goodyear Motorsport, explique :

« Avec des courses pouvant aller de 4 à 24 heures, notre priorité a été de développer une gamme de pneumatiques polyvalents. Ses performances pourront s’adapter aux variations de températures, à la durée des relais et répondre à des styles de conduite très différents. »

Les trois premières courses à Silverstone, Shanghai et Fuji, prévues sous une météo tempérée, permettront à Goodyear de travailler avec les teams pour optimiser ses spécifications A et C pour leurs voitures.

La troisième spécification pourra éventuellement être sélectionnée par les équipes à Bahreïn (14 décembre) ou à São Paulo (1er février).

Les pneumatiques pour Silverstone

WEC-2019-2020- La décoration GOOD-YEAR de l’ORECA du JOTA – Photo: Nick-Dungan

 

Le nouveau revêtement du Circuit de Silverstone devrait avoir un impact important sur la stratégie de course :

Mike ajoute et indique encore :

« Les essais ont montré que le nouveau revêtement du circuit a augmenté le niveau d’adhérence de façon importante ce qui accroît significativement la charge à travers les pneumatiques. Nous avons également remarqué que la surface met plus de temps à reprendre de l’adhérence après une averse de pluie. C’est une des raisons pour laquelle nous avons sélectionné un mélange plus souple pour donner confiance aux pilotes d’accélérer fort avec ces nouveaux pneus après un arrêt aux stands. »

À cause du nouveau revêtement sur la piste à Silverstone, la FIA a assoupli le règlement, permettant ainsi aux teams d’utiliser un jeu de pneu supplémentaire lors de cette course. Cela devrait transformer cette course de quatre heures en une série de sprints, une autre raison pour Goodyear d’avoir une stratégie agressive de choix de pneu.

Nouvelles technologies pour les pneus pluie

WEC-2019-BARCELONE-CATALUNYA-Prologue-Le manufacturier-GOOD-YEAR est de retour-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Les performances sous la pluie deviennent un élément important pour une course en été sur un circuit anglais.

Les pneus pluie Goodyear pour les LMP2 présentent un tout nouveau dessin de bande de roulement avec des rainures arrondies sur les épaules pour évacuer l’eau à haute vitesse mais avec une large bande centrale continue pour conserver la stabilité et le grip en courbes.

Ce dessin est inspiré de celui de la gamme de pneumatique Goodyear Eagle F1 SuperSport pour les voitures hautes performances.

Le pneu intermédiaire présente actuellement la même spécification que la spécification-A du pneu pour le sec pour améliorer son adhérence en conditions passant de mouillé à sec. Cette adaptabilité permettra aux équipes d’allonger les relais.

Les essais Goodyear se sont déroulés sur sept circuits pour avoir le plus de conditions de tests sur le mouillé possibles. En plus des circuits Britanniques de Silverstone, Donington et Rockingham, Goodyear est allé en Irlande du Nord à Bishopscourt, avant de se rendre à Portimão en Algarve au Sud du Portugal, puis à Motorland Aragón en Espagne et enfin en Floride à Sebring aux USA.

Mike précise :

« Nous avons testé nos pneumatiques sur le mouillé dans  des conditions météo variant de 4°C à 35°C. Cela nous a donné une grande compréhension des éléments nécessaires à la victoire sur le mouillé. »

 

Le “Pied-Ailé” dans la course

WEC-2019-2020-Goodyear-Livrée-Jota-Sport-Photo Nick Dungan Photography

 

Les prototypes de Jackie Chan DC Racing et Jota Sport vont arborer fièrement les logos Goodyear pour la première fois en course du type Le Mans depuis 2006.

Le logo Goodyear comprend le «pied-ailé» du Dieu romain «Mercure». Ce symbole de vitesse et de voyage, ornera la livrée spéciale de l’ORECA 07 de l’équipe Jota Sport, pilotée par le Champion 2014 du WEC, Anthony Davidson, par le vainqueur en LMP2 de 2018,  Roberto González et celui de la Formula e et du DTM, António Félix da Costa, pour célébrer ce retour historique.

 

François LEROUX

Photos : GOOD-YEAR – Nick DUNGAN et Antoine CAMBLOR

 

 

Endurance FIA WEC Goodyear

About Author

gilles