S5000 EN AUSTRALIE : APRÈS RUBENS BARRICHELLO, MATTHEW BRABHAM EN SERA !

 

 

 

Une deuxième star pour la S5000 !
Après Rubens Barrichello, c’est au tour de Matthew Brabham de s’engager.
Le pilote Américain pilotera une Ligier à Sandown en Australie.

 

Pour rappel, les S5000 sont dérivées des monoplaces Ligier F3. Équipées de V8 Ford 5,0l revus par InnoV8, elles sont construites par OnRoak, en France. Le GRM (Gary Rogers Motorsport) est le préparateur unique des voitures.

Maintes fois reportés, les débuts de cette série Australienne sont programmés pour le 20 septembre prochain, à Sandown. Le promoteur a prévu d’aligner quatorze voitures. Rubens Barrichello, a été le premier inscrit.

Le second, c’est donc Matthew Brabham. Brabham est le fils de Geoff Brabham (Vainqueur des 24 Heures du Mans 1993, avec la Peugeot 905) et le petit-fils d’un ancien triple Champion du Monde de F1 Jack Brabham!

Brabham III a connu un début de carrière époustouflant. Après trois années de FF Australia, il a survolé l’US F2000 2012. Lauréat du Team USA Scholarship, il disputa en récompense des épreuves de FR UK, décrochant un podium. En 2013, il déclencha une véritable OPA sur la Pro Mazda (actuelle Indy Pro) avec .. 13 victoires en 16 courses!

Andretti lui fit signer un contrat pluriannuel. Héritier d’une dynastie très véloce, Brabham semblait destiné à devenir une très grande star. En 2014, il passa à l’Indy Lights, décrocha une victoire en début de saison et ce fut tout.

On le vit également en Formule e (avec Andretti, bien sûr), où il effectua deux piges oubliables. En 2015, il tenta de redoubler en Indy Lights et jeta l’éponge, faute de budget et de résultats.

Son étoile avait déjà sérieusement pâli lorsqu’il débuta en Indycar, en 2016 (toujours avec Andretti.)

Depuis, Brabham III avait complètement disparu des écrans de radar. Pourtant, il continuait de piloter ! Champion 2018 de Stadium Super Trucks, l’Australo-Américain a aussi effectué des piges en Supercars et en GT Australia. Il serait impliqué dans le développement de la Brabham BT62 de son oncle David et il profite de la multiplication des écuries d’Indycar pour distribuer son CV.

La S5000 a besoin de Matthew Brabham et vice versa. Le premier espère que cela permettra d’attirer d’autres grands noms et le second rêve de retour en monoplace.

Notez que cette semaine, GRM fait rouler quatre Ligier à Philip Island. Point de Barrichello ou de Brabham. Par contre, le pilote de TCR, John Martin, l’ex-Champion de F3 Australia, Ricky Capo, le Champion de F4 Australia 2019, Luis Leeds (présent la semaine dernière, en F4 SEA à Sepang) et le motard Beau Beaton, les ont pilotés.

Jusqu’ici, la S5000 ne disposait que d’une seule voiture. Un second test collectif est prévu début septembre, avec cinq châssis.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : S5000

 

Monoplaces S5000

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE