OTT TANAK SOUVERAIN ET DÉBARRASSÉ DE NEUVILLE, FILE VERS LA VICTOIRE AU RALLYE D’ALLEMAGNE.

 

 

La Toyota Yaris WRC est de plus en plus dominatrice et maître du Rallye d’Allemagne.

 

Après avoir survolé et remporté sa course à domicile en Finlande, l’équipe de Tommi Makinen a également pris les commandes chez sa rivale d’Hyundai basée à coté de Francfort à Alzenau, avec un Ott Tanak de plus en plus dominateur.

Tanak qui confiait :

« J’ai eu une très bonne journée. Thierry m’a poussé très fort, mais à Panzerplatte, nous avons contrôler davantage. C’était vraiment difficile de tout éviter (pierres-rochers), mais j’ai fait tout ce que j’ai pu. »

 

WRC 2019 ALLEMAGNE La TOYOTA de KRIS MEEKE


WRC 2019 ALLEMAGNE La TOYOTA YARIS de LATVALA

 

Mais si le pilote Estonien brille en tête de l’ADAC Rallye  derrière, ses deux partenaires, le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Britannique Kris Meeke, au volant des deux autres Yaris WRC, ont également poussé très fort au cours de cette seconde journée, en pleine lutte pour décrocher la deuxième place avec Sébastien Ogier qui à la lutte pour la seconde place, a malheureusement crevé lors de l’ES 15, celle de la redoutable Panzerplatte et le second passage dans ses 41,17 km

 

WRC 2019 ALLEMAGNE LA C3 CITROËN de SÉBASTIEN OGIER

 

Deux crevaisons contractées dans le redouté camp militaire, où les pneus sont exposés à d’innombrables pierres acérées, valaient hélas à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, relégués huitièmes ce soir, de perdre tout espoir de podium !

Un juge de paix impitoyable, aux allures de véritable loterie, c’est ainsi que la journée de course faisant étape dans le Camp militaire de Baumholder, est généralement considérée. Ce cru 2019 n’a pas fait exception à la règle. Après une boucle matinale dans les champs du Saarland qui ne donnait pas lieu à de gros écarts, celle de l’après-midi, concentrée sur ces routes bétonnées extrêmement abrasives et parsemées de pierres saillantes, d’ordinaires réservées aux chars d’assauts, réservait hélas son lot de chamboulements..

Ogier qui expliquait :

« Crevaison à l’avant. Je pense que tout le rallye a été décevant et que nous n’avions pas besoin de cette malchance. »

Et il enchaînait en fin de journée :

« C’est évidemment une journée frustrante, on sait tous que le Camp militaire de Baumholder constitue une loterie, et malheureusement depuis deux ans, je ne tire pas le bon numéro. C’est d’autant plus dommage que l’auto avait progressé et que la C3, j’arrivais à mieux la faire tourner.»

Du coup ce samedi soir, on pointe les trois Toyota aux trois premières places du Classement général provisoire, lesquelles devance les trois Hyundai et les deux Citroën !

 

WRC 2019 ALLEMAGNE L’HYUNDAI de THIERRY NEUVILLE

 

Car Toyota a aussi été débarrassé de la Hyundai du Belge Thierry Neuville jusqu’alors second et à la lutte permanente depuis le départ pour l’emporter dimanche et qui à la suite également d’une crevaison à l’arrière gauche au cours de l’ES 13  le premier passage dans Panzerplatte, a dégringolé en sixième position, loin désormais à 1’35″2, également devancé par son équipier au sein de l’équipe Coréenne Hyundai, Dani Sordo, car Neuville a est parvenu à dépasser l’autre pilote Hyundai, le Norvégien Andreas Mikkelsen !

Neuville qui lâchait après sa mésaventure :

« Je n’ai encore rien constaté sur le pneu après avoir un peu cherché. Rapidement dans la spéciale, le dashboard nous a indiqué qu’on avait perdu de la pression dans un pneu. Nous devons enquêter sur ça, peut-être que c’est un problème avec la valve qui perdait de l’air, soit un trou dans le pneu, je ne sais pas encore. »

Et il précisait ensuite :

« C’est une loterie. Comme j’ai dit, on doit regarder pourquoi j’ai eu cette crevaison. Mais le rallye n’est pas encore terminé et les autres peuvent aussi avoir des problèmes. Je ne peux rien faire d’autre que de rattraper mes coéquipiers, donc je n’ai aucune raison de prendre des risques. On va essayer de garder la pression sur ceux de devant, on ne sait jamais. Personne n’est à l’abri et il peut encore s’en passer des choses. »

 

WRC 2019 – DANI SORDO Équipe HYUNDAI

 

Cependant, il est certain et plus que probable que, si l’Espagnol Dani Sordo devance le pilote Belge demain lors de la dernière journée, le patron d’Hyundai Motorsport Andrea Adamo pourrait parfaitement lui ordonner de prendre délibérément une petite pénalité, comme ce fut le cas avec Craig Breen en Finlande.

Et ce dans le but de permettre à Neuville qui joue le Championnat et le titre de grappiller quelques points qui pourraient logiquement s’avérer extrêmement précieux en fin de saison, à l’heure du bilan et des comptes !

Comme on le constate cette spéciale toujours redoutée a une fois encore fait de gros dégâts avec Ogier et Neuville !

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2019 ALLEMAGNE La TOYOTA d’OTT TANAK

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

1 – Tanak-Jarveoja (Toyota Yaris) en 2h 3’52″8

2 – Meeke-Marshall (Toyota Yaris) à 32″4

3 – Latvala-Anttila (Toyota Yaris) à 41″8

4 –  Sordo-Del Barrio (Hyundai) à 1’10″8

5 – Neuville-Gilsoul (Hyundai) à 1’35″2

6 – Mikkelsen-Jager (Hyundai) à 1’37″3

7 – Lappi-Ferm (Citroën C3) à 1’43″1

8 – Ogier- Ingrassia (Citroën C3) à 2’09″7

9 – Greensmith-Edmondson (Ford Fiesta) à 6’02″6

10 – Katsuta-Barritt (Toyota Yaris) à 6’57″4

 

Rallye WRC

About Author

gilles