INDYCAR : QUALIFICATIONS ANNULÉE, NEWGARDEN EN POLE.

 

 

Pour cause de pluie, les qualifications de Pocono ont été annulées.
Du coup, la grille est basée sur le classement provisoire de l’Indycar.
Ce qui met Josef Newgarden du Team Penske, en pole et Simon Pagenaud autre pilote Penske, trois.

 

Josef Newgarden (Penske.) Copyright : PENSKE

 

Un week-end particulier, à Pocono en Pennsylvanie.

À la surprise générale, Tony Kanaan du Team AJ Foyt, domine la première séances d’essais libres.

Puis le speedway de Pennsylvanie est noyé sous des trombes d’eau. La seconde séances d’essais libres est annulée, tout comme les qualifications.

Les pilotes devront se contenter d’un warm-up dominical, plus long que d’habitude.

Dans ce cas, le règlement est formel, la grille est établie en fonction du classement général avant cette épreuve.

Du coup, les Carlin de Conor Daly et Charlie Kimball se retrouvent en fond de grille.

Devant, finalement, ça ne change pas grand chose par rapport au « Fast Six » type. Josef Newgarden partira en pole, aux côtés d’Alexander Rossi d’Andretti.

Derrière, Simon Pagenaud de Penske et Scott Dixon du Chip Ganassi seront en embuscade sur la seconde ligne.

Pour une fois, le Néo-zélandais ne partira pas en milieu de peloton et il pourra d’emblée jouer la gagne. Un grand changement…

Sur la suivante, Will Power, le troisieme pilote Penske et Ryan Hunter-Reay d’Andretti, tenteront de jouer les trouble-fêtes…

Parmi les novices, Felix Rosenqvist l’équipier de Dixon, est le mieux placé (9e.)

Sébastien Bourdais de l’écurie Dale Coyne s’élancera lui, en onzième position. Il a l’opportunité de faire la break sur son équipier Santino Ferrucci, seulement treize !

Un Ferrucci qui répète à qui veut l’entendre que le « papa » Manceau est fini et que l’avenir, c’est lui.

Un jmeladonnisme qui est peu apprécié dans le paddock. Et qui rappelle l’etat d’esprit du mauvais garçon qui l’avait banni en Europe en F2 par son comportement et ses paroles inappropriées… Et fait poursuivre sa carrière aux USA !

Rappelons encore que Pocono, c’est une course de 500 Miles et 500 Miles, c’est long…

 

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : PENSKE

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE