INDYCAR : LE POINT AVANT POCONO.

 

 

 

Ce week-end, l’Indycar sera sur Pocono. Le « tricky triangle » nous promet son lot de surprises…

 

INDYCAR 2019 – JOSEF NEWGARDEN arrive en solide leader HEU-REUX

 

L’Indycar 2019 approche de son terme. La série va se rendre consécutivement à Pocono, Gateway Park, Portland et après un week-end de relâche, ce sera la finale de Laguna Seca.

Autrement dit, un anneau long, un anneau court, un « routier » plutôt lent et un « routier » rapide.

Pour triompher, il va falloir faire preuve de polyvalence…

Commençons par Pocono, cet anneau triangulaire à été jugé trop dangereux pour les monoplaces, à la fin des années 80…

Ce qui n’a pas empêché sa réintégration, en 2013 ! Le crash de Robert Wickens, l’an dernier, a néanmoins prouvé qu’il restait dangereux…

En tant que course de 500 Miles, la stratégie sera prépondérante!

Les cinq premiers du classements provisoire actuel, ont tous brillé à Pocono :

Josef Newgarden de Penske, y a décroché deux podiums, Alexander Rossi d’Andretti, est le vainqueur sortant, Simon Pagenaud le Frenchie de Penske, y a plusieurs fois frôlé le podium, Scott Dixon le Néo-Zélandais du Chip Ganassi, fut le vainqueur du retour, en 2013, tandis que Will Power,l’Australien du clan Penske, est le seul double-vainqueur contemporain.

 

INDYCAR 2019 IOWA SIMON PAGENAUD

INDYCAR 2019- À IOWA, SIMON PAGENAUD

 

Ce sont autant de candidats au podium et dans la course au titre, cela peut faire la différence…

Bien sûr, Will Power est trop loin pour viser raisonnablement le sacre, mais il peut limiter la casse et essayer de rattraper  Newgarden et Pagenaud, le cas échéant…

Notez que Conor Daly pilotera pour l’équipe Carlin, alors qu’Andretti l’a embauché pour la finale de Laguna Seca !

Beaucoup d’observateurs ont naturellement déjà la tête à 2020…

Côté calendrier, on parle désormais du Virginia International Raceway. Curieusement, jamais l’Indycar, ne s’est jusqu’alors aventuré sur ce vieux circuit !

 

INDYCAR 2019 – INDY 500 – 26 Mai – JAMES HINCHCLIFFE

 

Et côté mercato, James Hinchcliffe se retrouve en porte-à-faux chez Sam Schmidt. En effet, l’écurie passera au moteur Chevy de Chevrolet en 2020, alors que « Hinchtown » est porte-parole de Honda…

Sera-t-il fidèle à Honda ou à Sam Schmidt ?

Surtout, pour 2020, on parle des « jeunes » :

Colton Herta, mais aussi de Marcus Ericsson, Pato O’Ward, Santino Ferrucci, voire les espoirs, Oliver Askew et Rinus VeeKay.

Ils représentent le futur de l’Indycar. Avec la nouvelle décennie qui s’annonce, le public veut de nouvelles têtes…

 

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : HONDA USA

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE