TROPHÉE DES ALPES 2019 : LE PARCOURS ET LES SPÉCIALES DU 15 AU 19 SEPTEMBRE

 

EN RÉGULARITÉ LE NAVIGATEUR EST PLUS IMPORTANT QU’EN RALLYE DE VITESSE!

 

Le ‘Trophée des Alpes, est devenu une grande ‘classique’ de la régularité … Classic! et comme d’ailleurs tous les événements organisés par la famille Zaniroli (Neige et Glace-Princesses).

Je dis bien la famille, parce que Viviane et Patrick associent complètement leurs enfants dans l’opérationnel du rallye, ce qui est une bonne idée.

 

PATRICK ZANIROLI, ANCIEN VAINQUEUR ET PATRON ENSUITE DU DAKAR, DEVENU AUJOURD’HUI, UN ORGANISATEUR Â TRÈS GROS SUCCÈS

 

D’abord pour le futur, la relève est assurée, ensuite il y a forcément une sorte de complémentarité dans le clan, au sens positif du terme.

Voici donc le programme étape par étape de la prochaine édition, les spéciales chronométrées s’appellent des ZR, des zones de régularité, pour ne pas confondre avec les rallyes de vitesse. Sage précaution sémantique quand il s’agit d’aller porter les dossiers en préfecture…

 

 15 SEPTEMBRE : VÉRIFICATIONS ET PROLOGUE

SAINT RAPHAËL

 

Rendez-vous est fixé à Saint-Raphaël, le 15 septembre prochain. Idéalement située entre Saint-Tropez et Cannes, à 65 km seulement de l’aéroport de Nice, la station balnéaire a mis les petits plats dans les grands pour recevoir les équipages du rallye 2019.

Les vérifications administratives et le briefing se dérouleront à l’Espace Felix Martin, magnifique salle de réception mise à disposition par la mairie. Une fois les vérifications terminées, les véhicules seront placés en parc fermé, sous les palmiers en bord de mer.

 

Un prologue nocturne (25 km) ouvrira cette 4e édition du rallye sur la route du col de Gratteloup, célèbre spéciale du Rallye du Var.

 

16 SEPTEMBRE : ‘FORZA ITALIA !’

Etape 1 : St-Raphaël-Briançon (420 km – 9 ZR)

 

Au départ de Saint-Raphaël, vous découvrirez certaines des plus belles spéciales du Monte Carlo dans l’arrière-pays Niçois. Afin de rallier au plus vite ce terrain de jeu exceptionnel, une courte liaison de 80 km sur autoroute, permettra aux équipages de rejoindre Lucéram, point de départ de la première ZR au col Saint-Roch.

Suivra le mythique col de Turini, véritable ‘monstre sacré’ du grand rendez-vous annuel du mois de janvier. Après Saint-Martin de Vésubie, l’ascension vers Isola 2000, lieu du déjeuner, sanctionnera la fin d’une première matinée déjà bien corsée.

Cap ensuite sur l’Italie pour un après-midi inoubliable et, lui aussi, complètement inédit ! Trois ZR de folie sur des cols parfois étriqués, mais offrant des paysages à couper le souffle…

Le retour en France se fait par le Col d’Agnel, avant un ultime exercice de style dans le non moins célébrissime Izoard, col bien connu des amateurs de cyclisme et du Tour de France, pour basculer sur Briançon, ville d’arrivée de la plus longue étape de ce rallye (420 km).

 

17 SEPTEMBRE : ‘QUE LA MONTAGNE EST BELLE’

Etape 2 : Briançon-Megève (338 km – 9 ZR)

LE MONT BLANC IL FAUT SE DÉPÊCHER DE LE REGARDER PARCE QUE DANS QUELQUES ANNÉES CE SERA LE MONT NOIR

 

Plus courte, cette deuxième étape affolera les dénivelés. A tout seigneur tout honneur, c’est par le col du Galibier, autre géant des Alpes, que les équipages entameront leur journée. L’enchaînement avec le redoutable Télégraphe rappellera les grandes ascensions du Tour de France, tout comme d’ailleurs, la spectaculaire grimpette de Villargondran et ses 45 épingles serrées au final inédit.

Totalement inédit aussi… la montée du col de Chaussy où les premières épingles extrêmement serrées feront qu’il sera disputé en liaison pour d’évidentes raisons de sécurité.

Mais le passage du rallye offrira, à coup sûr, un panorama aérien impressionnant. Retour aux grands classiques ensuite avec le col de la Madeleine, menant les concurrents à la pause déjeuner d’Aigueblanche.

Les hostilités reprennent de plus belle l’après-midi avec le col de Ronchat. Au fil des lacets, des ascensions et des descentes, les paysages restent majestueux, « Mon dieu que la montagne est belle » chantait le regretté Jean Ferrat. Comment lui donner tort…

 

18 SEPTEMBRE : ‘DE LA SAVOIE AUX HAUTES ALPES’

Etape 3 : Megève-Gap (352 km – 9 ZR)

 

Cette troisième journée proposera 9 ZR sur des terrains encore très variés. Dès les premiers kilomètres c’est le col de l’Arpettaz véritable piste de bobsleigh qui se dresse devant les équipages. Puis le col de la Forclaz et les lacets de la route de Bonvillard varient les plaisirs, offrant d’autres formes d’exercices tout aussi palpitants !

La matinée s’achève par deux nouvelles ZR dans le Massif de Belledonne en vue d’atteindre Chamrousse pour le déjeuner.

On passera par Gap, sur la sublime route Napoléon, les partisans du petit tondu, y auront un vertige historique mais sa route est juste un frisson à faire à moto ou en auto!

 

GAP LA MAGNIFIQUE (PHOTO OFFICE DU TOURISME)

 

L’après-midi sillonnera de nouvelles routes déroulant, en toile de fond, des paysages toujours aussi variés que splendides. Au programme : quatre ZR, dont trois 100% inédites !

La descente vers Gap, ville de rallye et berceau du multiple Champion du monde des rallyes Sébastien Ogier, se fera par la traversée du massif du Dévoluy et la descente du célèbre Col du Noyer.

 

19 SEPTEMBRE : ‘SUSPENSE GARANTI’

Etape 4 : Gap-St-Raphaël (330 km – 6 ZR)

 

 

Prêts pour un slalom spécial ?

On quitte le Gapençais par la route du lac de Savines, avec une première ZR en surplomb du lac, laquelle propose un final de folie tout en rythme, par une descente où les lacets s’enchaînent tous les 50 mètres !

Sortez vos appareils photo pour la suite qui enchaînera deux grands cols, celui d’Allos et le magnifique col des Champs, deux merveilles de ZR où le pilotage prend toute sa dimension.

Le déjeuner est servi le village fortifié d’Entrevaux, site classé où la patte de Vauban est indéniable. Ensuite les ZR s’enchaînent par le col de … Saint-Raphaël, puis la Clue d’Aigluin, le col de Pinpinier et celui de Blenne.

Afin de rallier la Provence l’ultime ZR du rallye serpente dans le col de Tanneron. Il ne reste plus dès lors qu’à rejoindre le podium final dressé en bord de mer à Saint-Raphaël.

 

 

Voilà donc le programme, si vous êtes dans le coin, à vélo, en auto, à moto, dans les grands cols classiques, regardez les passer, le seul spectacle et le bruit de ces autos sont des bijoux, en compète en plus, il y a le ‘petit plus… qui fait que la vie est belle!

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos : Organisation et Office du Tourisme de Gap

 

About Author

jeanlouis