MOTOGP 2020 : ALEX MARQUEZ N’IRA PAS (TOUT DE SUITE) CHEZ PETRONAS MAIS CHEZ MARC VDS

ALEX MARQUEZ ET LE CLAN MARC VDS

Et oui, le frère de Marquez, alias « Junior », avait quasiment signé avec Petronas pour courir en Moto2 en 2020, puisqu’il n’y a aucun bon guidon disponible en MotoGP avant 2021.

L’idée étant évidemment de passer en MotoGP dans la même écurie en 2021, ce qui était envisageable puisqu’en théorie un des deux pilotes actuels de ce team en MotoGP, Quartararo et Morbidelli ira remplacer Rossi en factory.

Mes confrères sont nombreux à insister sur le fait que l’affaire a capoté suite à un veto de Yamaha.

LA FAMILLE PETRONAS, PAS TOUT DE SUITE

Ce n’est pas tout à fait ce que j’ai entendu dans ce que l’on va appeler mon réseau d’amis…

En fait, il semble que l’agent d’Alex Marquez, Alzamora (le même que pour son frère Marc) qui avait brillamment mené les négos sur le passage de son poulain chez Petronas en Moto2 en 2020 ait eu finalement  des demandes trop contraignantes pour la suite du programme.

En clair il exigeait qu’Alex passe en MotoGP en 2021, probablement sur une moto d’usine, ce qui sera en principe déjà le cas pour Quartararo l’an prochain.

Or, quand un pilote arrive dans un team Moto2, où on ne peut rien faire sur le moteur Triumph unique, qui arrive plombé et est distribué de façon aléatoire aux pilotes, il faut être excellent analyste et fin metteur au point.

ALEX MARQUEZ, PUISSANT GUERRIER

Chose que Zarco a magnifiquement fait durant ses deux années titrées dans cette cylindrée, on sait que Johann est un perfectionniste, ce qui a d’ailleurs tué sa carrière chez KTM.

Donc, avant de penser à monter une marche, il faut s’assurer que le bébé sait marcher.

Certes, Marquez Junior est favori pour le titre 2019 et son objectif évident en 2020 serait de doubler ce titre, puisque, à l’instar de Zarco en Moto2 et Lorenzo en 250,  il n’y a rien d’intéressant au dessus.

Mais il faut d’abord qu’il le prenne ce premier titre, il reste un paquet de GP !

LES DEUX FRANGINS PEUT-ÊTRE A NOUVEAU TITRÉS LA MÊME ANNÉE

Alex roule pour le team VDS, avec lequel il a signé une  nouvelle saison, depuis 2015,  donc il est sûr qu’il n’a pas une carrière aussi fulgurante que son frère, alors quand son agent fait l’exigeant, ça ne marche pas forcément.

Enfin, on peut imaginer soit que Rossi fasse encore deux ans (peu probable) soit que le team factory Yamaha recrute un autre pilote (Lin Jarvis, le manager du team factory, s’est déjà mis dedans sévère en signant Vinales) auquel cas Petronas devrait se séparer d’un de ses deux pilotes actuels en MotoGP, qui lui donnent toute satisfaction.

Bref, Petronas ne voulait pas se laisser forcer la main, Yamaha non plus, qui a forcément son mot à dire dans l’affaire, c’est plus sur l’agent qu’il y a eu un veto que sur le pilote !

Ce qui veut dire que pour Petronas en MotoGP en 2021, rien n’est gravé dans le marbre et si Alex Marquez, à ce moment du mercato, est double champion du monde ce sera un gros bonus dans les négos.

Donc veto peut-être mais surtout sur le fait de se retrouver pieds et poings liés avec une garantie potentiellement très handicapante.

Alex Marquez, Austrian Moto2, 2019

Alors Alex va faire une nouvelle année avec Marc VDS, dont le patron, c’est amusant, Marc Van de Straten, a le même prénom que son grand frère.

Autre point étonnant, qui n’est pas forcément un hasard, Marc VDS est l’héritier de l’énorme groupe belge Stella Artois, le mot Stella, même d’origine italienne, dans toute l’Europe signifie étoile.

Le sponsor du team Marc VDS est aussi une bière, Estrella Galicia, le mot Estrella signifie étoile en castillan.

UNE BIERE SANS ALCOOL

L’étoile de Galice (une région tout au bout NW de l’Espagne, de culture celte, elle est reçue chaque année aux fêtes celtiques de Lorient), un bien joli nom pour une boisson qui peut être très destructrice… Mais bien sûr il s’agit d’une bière sans alcool…

Le team VDS a déjà été champion du monde en Moto2 avec  Tito Rabat, ce qui est une preuve de sérieux. Mais derrière la carrière de Rabat en MotoGP n’est pas fulgurante…

Bref, il faut au moins deux titres pour être pris au sérieux par les grandes maisons.

Mais si Petronas ne le signe pas en 2021 ?

LA « FAMIGLIA » DUCATI

Il restera deux solutions, Honda et Ducati.

Honda, on y pense tout de suite mais les duos fraternels dans une même équipe ou roulant sur la même marque, ce n’est pas forcément une solution qui frappe tout de suite au centre de la cible.

Alors Ducati, qui cherche désespérément le « dream duo » peut évidemment s’intéresser à un double champion du monde…

Bon, d’abord le premier titre, le job est loin d’être terminé.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Team et MotoGP.

 

 

 

 

Moto Moto2 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis