MARCO WITTMANN REMPORTE SA 4e VICTOIRE DE LA SAISON DTM 2019 À BRANDS-HATCH.

 

 

 

Marco Wittmann, l’un des pilotes du BMW Team RMG, a surmonté ses problèmes de pneumatiques lors de la première des deux manches de la course du meeting Britannique DTM de Brands Hatch ce samedi pour remporter sa quatrième victoire de l’année, en battant sur le fil, l’Audi Rosberg du leader du Championnat, son compatriote René Rast qu’il devance à l’issue des 42 tours de… à 0″374,

Nico Müller, autre pilote Audi Sport, qui pilote pour l’Équipe ABT complétant le podium à 8″566 !

Top 5 pour le Néerlandais Robin Frijns du Team Audi ABT et pour le Français Loïc Duval d’Audi Phoenix.

Jonathan Aberdein au volant de son Audi WRT avait pris le départ depuis la voie des stands après son accident en qualifications, tandis que Joël Eriksson du BMW Team RBM n’a pas pu prendre le départ de la course en raison de problèmes de moteur avec sa BMW M4 DTM. Tout comme le jeune Brésilien Pietro Fittipaldi accidenté lors des essais libres !

Paul di Resta et son Aston Martin R-Motorsport, 4ème des quaifications, a pris un départ fulgurant pour s’emparer de la tête des le début, suivi de Marco Wittmann du BMW Team RMG et des pilotes Audi Loïc Duval et Rast. Di Resta allait toutefois bientôt se voir imposer une pénalité d’arrêt aux stands de cinq secondes pour un départ jugé anticipé après que sa voiture ait été jugée roulante avant l’extinction des feux !

Jake Dennis, son compatriote au sein de l’équipe Aston Martin, abandonnait à la fin du premier tour en raison de dommages à l’aileron arrière après avoir été touché au départ par la BMW du Team RMG de Timo Glock, qui avait été poussé contre le Britannique par une autre Aston Martin, celle de l’Espagnol Daniel Juncadella. Juncadella qui naturellement se voit infligé une pénalité pour son rôle dans l’incident…

À  l’avant, Wittmann se retrouvait bientôt dans le pare-chocs arrière de Di Resta, lui mettant la pression au leader de la course. Plus loin derrière, Nico Müller, 8e des chronos, du team Audi Sport Team Abt, remontait à la cinquième place derrière Rast.

Di Resta a réussi à se défendre, face à Wittmann, qui a dû légèrement ralentir derrière l’Écossais, et ce pour refroidir le moteur de sa BMW M4 DTM. Mais du coup, cela le mettait directement sous la pression de l’Audi Phoenix de Loïc Duval mais le Français cédait rapidement devant laisser passer René Rast, alors que Müller s’arrêtait à la fin du 13e tour.

Wittmann était le premier des leaders à rejoindre son stand, à la fin du 16e tour, suivi de près par Rast et Duval. Mais Rast revenait en piste… devant Wittmann après un changement de pneu plus lent, mais le pilote BMW a repris l’avantage en tête de la course, se retrouvant entre Rast et Green au 1 ervirage, tandis que Müller également dépassait René Rast.

Les deux pilotes Audi ont continué à se battre, permettant ainsi à Wittmann de creuser l’écart au commandement.

Le peloton entier a terminé son arrêt obligatoire lors 25e tour. Wittmann menait toujours la course devant Rast et Müller. Green a dû effectuer un deuxième arrêt aux stands alors qu’il ne restait qu’un gros quart d’heure. Le pilote de l’équipe Rosberg a questionné son équipe pour savoir s’il était possible que tous les pilotes soient obligés d’adopter une stratégie à deux arrêts.

À  l’avant, les positions sont restées stables, les combats pour les places d’honneur se déroulant derrière. Robin Frijns, le dernier pilote à avoir changé de pneus du Audi Sport Team Abt, a de ce fait réduit l’écart entre les pilotes Audi Phoenix, Loïc Duval et Mike Rockenfeller du Team Phoenix.

Le Néerlandais a dépassé les deux pilotes en deux tours pour remonter à la quatrième position.

Puis le couple du Team Phoenix s’est ensuite rapidement  retrouvé sius la pression de l’Autrichien de Philipp Eng du BMW Team RBM, ce dernier parvenant à dépasser ‘Rocky’ Rockenfeller pour la sixième place au 38éme des 42 tours. Quant à Duval, lui il a résisté aux attaques de Eng jusqu’à la fin de la course.

Les pneumatiques de Marco Wittmann archi usés dans les tous derniers tours, René Rast en profitait et est rapidement parvenu à réduire l’écart sur le leader, le pilote BMW.

Cependant, le trés expérimenté Marco Wittmann – ancien Champion DTM et déjà trois fois victorieux cette saison –  a tenu bon jusqu’au baisser du drapeau à damier, remporté ainsi sa quatrième victoire en 2019, avec à peine… trois dixièmes d’avance sur René Rast, tandis que Müller complétait le podium.

Frijns a terminé quatrième, suivi de Duval et Eng, avec Rockenfeller à la septième place. Van der Linde se classant  huitième, Aberdein qui s’était élancé du fond du peloton (18e) finissant à la neuvième place. Et c’est Juncadella qui complété le Top dix.

Après cette 1e course de Brands-Hatch, René Rast mène toujours au classement provisoire du Championnat, totalisant 178 points, avec Müller qui en compte 151 et Marco Wittmann qui avec 146 points a réduit l’écart à 32 points.

 

 

Peter SOWL

Photos : DTM et TEAMS

DTM 2019 BRANDS HATCH MARCO WITTMANN

LE CLASSEMENT DE LA 1e COURSE DE BRANDS HATCH LE 10 AOÛT

1 – Marco Wittmann (BMW RMG), les 42 tours, en 56’36″275

2 – René Rast (Audi Rosberg) à 0″374

3 – Nico Muller (Audi ABT) à 8″566

4 – Robin Frijns (Audi ABT) à 15″646

5 – Loïc Duval (Audi Phoenix) à 18″236

6 – Philipp Eng (BMW RMR ) à 18″813

7 – Mike Rockenfeller (Audi Phoenix) à 20″056

8 – Sheldon van der Linde (BMW RBM) à 29″909

9 – Jonathan Aberdein (Audi WRT) à 37″087

10 – Daniel Juncadella (Aston Martin R Motorsport ) à 37″385

11 – Jamie Green (Audi Rosberg) à 48″996

12 – Bruno Spengler (BMW RMG) à 52″465

13 – Timo Glock (BMW RMG) à 1’05″327

MEILLEUR TOUR :

René Rast, en 1’17″365

ABANDONS :

40° tour: Paul Di Resta

39° tour: Ferdinand Habsburg

1° tour : Jake Dennis

NON PARTANTS :

Joël Eriksson

Pietro Fittipaldi

DTM 2019- RENÉ RAST – Solide leader

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DU DTM 2019

1.Rast : 178 points – 2.Muller : 151– 3.Wittmann : 146 -4.Eng : 119 – 5.Rockenfeller : 100 – 6.Spengler et Frijns : 77 – 8.Duval : 75 – 9.Green : 51 – 10.Eriksson : 43

 

DTM Tourisme

About Author

gilles