MOTOGP 2020 : JORGE LORENZO CHEZ PRAMAC ? ENQUÊTE…

 

 

LORENZO ABSENT MAIS IL FAIT LE ‘BUZZ’ !

 

La ‘Nouvelle’ fait le tour des Rédactions italiennes, en copie conforme d’un Site sur l’autre d’ailleurs, elle a en plus été évoquée par … l’oracle Carlo Pernat, qui sort deux scoops par jour totalement dans le mur et de temps en temps une vraie info.

Et puis la « Gazzetta dello Sport«  a suivi, sans autre information alors que son spécialiste MotoGP est au mieux avec Ducati, et puis le Site de MotoGP officiel s’y est mis, la rumeur va plus vite que la mèche qui allume la poudre de la Ste. Barbe du Chevalier de Hadoque (Tintin, Le Secret de la Licorne).

Nos Confrères de ‘Speedweek’, généralement très bien informés, pensent que c’est du ‘flan’.

Bon, une rumeur comme celle-là, en vertu de l’adage «Il n’y a pas de fumée sans feu» doit être appréciée de plus loin.

D’abord, il y a le fait qu’à Brno, on a vu l’Agent de Lorenzo, Alberto Valera,  discuter avec les gens de Ducati…

La seule info confirmée, et encore…

Mais sur un circuit tout le monde parle avec tout le monde, les rendez vous secrets peuvent se faire sans problème en lieu secret.

 

PUIG LE MANAGER DU HRC EST ÉVIDEMMENT  TRÈS MAL SUR CE COUP

 

Quand Lorenzo a proposé ses services à Honda, il a eu Puig au téléphone, pas besoin de s’afficher en train de discuter.

Ce qui est sûr c’est que chez Ducati, Gigi dall’Igna et son staff de génies en ont marre de voir entrer leurs deux pilotes ‘Factory’ sur la piste le dos bas et avec des yeux de chien battus.

 

DUCATI LES PILOTES FACTORY N’Y CROIENT PLUS

 

Ce qui est sûr c’est que Dall’Igna répète à qui veut l’entendre que Ducati a laissé partir (à vrai dire ‘foutu’ à la porte) Lorenzo beaucoup trop tôt.

 

DALL’ IGNA N’A JAMAIS DIGÉRÉ LE DÉPART DE LORENZO

 

Ensuite il y a le fait que chez Ducati, comme toujours, une signature est une guerre de rues et qu’aujourd’hui le seul guidon qui ne soit pas signé en 2020 en MotoGP est celui de Miller, chez Pramac, l’équipe satellite de Ducati, qui roule sur une moto d’usine.

La Conférence de Presse avant le GP n’a finalement parlé que de ça, il est vrai que d’habitude, il n’y a rien à en tirer sauf parfois une blague de Rossi.

Miller a confirmé qu’il pas encore signé pour 2020 :

 

MILLER SARCASTIQUE MAIS INQUIET

 

« Je pensais que c’était une question de documents manquants, mais ce n’est clairement pas le cas. Il pourrait y avoir quelque chose d’autre derrière, que je ne connais pas encore. Nous verrons une fois que Jorge revient des Maldives ou de je ne sais où, et nous saurons ce que je fais. Au départ, je n’apportais guère d’importance à tout ça, mais après certains ‘feedback’ que j’ai pu avoir, il semble qu’il y ait une part de vérité derrière tout ça… Je sais juste que Pramac veut me garder. Ce matin encore, j’ai eu un appel de Paolo, qui en est convaincu à 100%. De mon côté, je suis très bien au sein de cette structure et j’aimerais continuer l’aventure avec eux, c’est d’ailleurs mon objectif n°1 ! Nous devons donc comprendre ce qui coince pour finaliser le contrat. En attendant, j’essaie juste de faire de mon mieux, je ne me stresse pas. Si je continue à rouler de cette façon, je serai ici la saison prochaine, après on verra où. »

Il y a évidemment une bataille chez Ducati, qui se réserve jusqu’au bout pour une éventuelle bonne affaire, on se souvient que pour Petrucci en 2020 ils ont laissé traîner durant des mois.

Donc on ne parle que de ça dans le paddock.

Honda a déjà répondu, Puig qu’Honda avait fourni à Lorenzo tout ce qu’il demandait…  (Il est évident que dans cette histoire Puig risque sa tête…)

Marquez a évoqué l’ego de Lorenzo qui est venu chez Honda pour gagner et pense qu’il ne lâchera pas piteusement un aussi grand dessein.

Rossi n’y croit pas.

 

LES STARS DU MOTOGP N’Y CROIENT GUÈRE

 

Il faut donc rappeler que Lorenzo a encore une année de contrat chez Honda, il peut y avoir un dédit que Ducati peut s’offrir, sachant que Lorenzo lui a déjà coûté cher.

On imagine donc que les émoluments de Lorenzo chez Pramac seraient particulièrement légers.

Cela dit, il est évident, vu l’atmosphère de fin du monde chez les pilotes Ducati, la seule solution envisageable pour faire gagner cette moto est Lorenzo qui a gagné sur cette moto et veut bouffer la terre entière.

Il a évidemment une immense envie de revanche sur les trois années humiliantes qu’il vient de vivre.

Par ailleurs, la moto de Pramac étant une moto d’Usine, il pourrait faire de la remise en selle avec moins de pression qu’en team Factory, où il entrerait en 2021…

 

LORENZO ÉVIDEMMENT MUET

 

Donc Ducati peut l’avoir sans frais d’entrée en 2021, alors si la rumeur court aussi vite c’est qu’il y a une lutte interne terrible chez les rouges, ce n’est pas la première fois, le staff technique et le staff «politique» ne sont d’accord sur rien mais ce n’est pas nouveau…

J’oublie, c’est Ducati qui choisir les pilotes Pramac…

Donc les assurances du patron de Pramac à Miller seront ‘peanuts’ si Bologne décide autre chose.

Et Honda ne va pas se laisser faire, eux n’ont comme solution d’avenir que Crutchlow, qui roule déjà avec la moto d’usine.

Est-ce qu’on est amiral parce que l’on navigue mieux que les autres ou commence t’on à mieux naviguer parce que l’on est amiral ?

‘That is the question?´

Dans tout ce bazar, bien entendu Lorenzo est muet.

Décidément, le ‘mercato’ 2020:2021 fait dejà bien des vagues, entre le frère Marquez qui aurait signé avec Petronas pour rouler en Moto2 l’an prochain (puis en MotoGP à la place de Quartararo ou Morbidelli qui remplacerait Rossi en 2021) et le… chambardement mis par l’agent de Lorenzo, ça chauffe dur et tant mieux.

 

MARQUEZ JUNIOR DANS LES TUYAUX DE YAMAHA

 

Et si tout ça est du jus de cerveau, ça aura toujours fait parler dans Landerneau…

Et l’agent de Lorenzo a peut-être finalement fait ce qu’il voulait, rappeler que son poulain est toujours là et effrayant quand les médecins annoncent que le pilote sera absent des circuits jusqu’à Misano et non Silverstone comme précédemment annoncé.

Il se trouve que mes amis orthopédistes me disent aussi que des vertèbres fracturées ou fissurées, même si l’on est un grand sportif, c’est très long à consolider.

Donc Lorenzo absent mais quand même mangeant toute une ‘Conf de Presse’, c’est une sorte de «Kriegsspiel», un jeu de guerre hors la présence des forces armées.

Par ailleurs, on peut imaginer que Lorenzo ait tenté la même chose chez Yamaha, où Lin Jarvis n’arrête pas de pleurer que c’est depuis son départ que la moto ne gagne plus.

Yamaha, contrairement à Honda, a une belle échelle de succession après le départ de Rossi.

Mais tout est possible, cela dit si Petronas a effectivement signé le jeune Marquez pour 2020 en Moto2, avec l’idée de le faire monter en MotoGP en 2021, ce n’est pas forcément pour finalement réchauffer un plat devenu froid…

‘Wait and See’

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis