F1 : BEAUCOUP DE KILOMÈTRES POUR L’ESPOIR CHINOIS ZHOU GUAN YU, AVEC L’ÉQUIPE RENAULT.

 

 

 

Zhou Guan Yu prend du galon chez Renault F1.
Après des tests au Paul Ricard et sur le Red Bull Ring, le pilote Chinois a été rappelé pour le rookie test de Barcelone.
Membre de la Renault Sport Academy, Zhou semble s’approcher d’une titularisation…

F3-2016-PAUL-RICARD- ZHOU Guan Yu- Photo : Jean-François-THIRY

Zhou Guan Yu commence à bien connaître le Renault F1 Team !

 

Il a d’abord effectué une démonstration au volant d’une monoplace F1 à Shanghai, en ouverture du Grand Prix de Chine, suivie par une seconde à Goodwood ! Il a surtout roulé lors d’essais à ‘huis clos’ au Circuit Paul Ricard, puis sur le Red Bull Ring. Et tout naturellement, il prend le volant pour le Rookie Test de Barcelone. On voit que son rôle de pilote de développement est loin d’être symbolique…

À 20 ans, Zhou a pourtant connu une carrière en dent de scie ! Grand pilote de karting (remportant notamment le Rotax Max Euro Challenge 2012 devant un certain Lando Norris), il est recruté par la ‘Ferrari Driver Academy’, en 2014. En 2015, il débutait en sport auto, terminant second de la F4 Italia, avec la Scuderia PREMA.

À l’hiver 2016, il disputait aux antipodes, la Toyota Racing Series, décrochant une victoire. Puis ce fut la F3, toujours chez PREMA. Il lui fallu cependant trois saisons pour enfin s’imposer ! Mais sa forte propension… à finir dans le rail, l’empêcha de terminer dans le Top 5 !

En fin de saison, Ferrari le lâcha… Mais, il fut alors recruté dans la foulée par la ‘Renault Sport Academy’. Passé en F2, avec UNI-Virtuosi, il s’est du coup métamorphosé. Il est –de très loin– le meilleur débutant 2019 et il s’est même offert une pole !

Surtout, l’ex ‘brise-fer’ de la F3, a jusqu’ici terminé treize fois dans les points sur seize courses et Zou ne compte qu’un seul abandon.

En définitive, Zhou possède un palmarès « moyen + ». Il n’a pas la progression limpide d’un Lando Norris ou des Français Anthoine Hubert et Sacha Fenestraz.

Néanmoins, il est Chinois. C’est une donnée importante… de nos jours ! Un sportif Chinois dans une discipline, cela signifie une ruée de ses compatriotes derrière leurs téléviseurs. On l’a vu avec le Basket et le Tennis. Un sportif Chinois est également un excellent vecteur publicitaire car vous pouvez littéralement mettre son visage sur n’importe quel produit, il se vend !

 

Zhou Guan Yu, en démonstration avec la Renault, en prologue du Grand Prix de Chine. Copyright : THEODORE

 

Par le passé, la F1 a vraiment tout tenté pour faire venir Ho-Pin Tung, Cheng Cong Fu, Ma Qing Hua et quelques autres. Là, visiblement avec Zhou, elle semble enfin tenir un pilote Chinois compétitif.

D’ailleurs, Renault chouchoute Zhou car l’écurie Française sait pertinemment que tous ses rivaux sont à l’affût… Qui plus est, elle n’est pas satisfaite de performances de Nico Hülkenberg – lui non plus qui vise un baquet chez Haas et l’Écurie Renault de songer sérieusement à le remplacer !  Mais selon certaines rumeurs… Valterri Bottas qui risque vraiment de perdre son volant au profit… du jeune espoir Français Esteban Ocon, aurait Renault en ‘Plan B’ !

Reste que pour pouvoir avoir le droit de rouler et de piloter en Grand Prix F1, dès 2020, Zhou a absolument besoin de 40 points de Super Licence. Pour les atteindre, il doit terminer au moins troisième du Classement final de la F2 !

Or, ces derniers temps, il semble avoir décroché et il pointe seulement actuellement au sixième rang. Il doit donc impérativement se ressaisir durant les quatre dernières manches du Championnat, s’il aspire à débuter en F1 dès la Saison prochaine…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo :  Jeff THIRY – RENAULT  et Team THEODORE

 

 

F1 Monoplaces Renault

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE