INDYCAR : UN VRAI ‘ROOKIE TEST’ À MID OHIO.

 

 

 

À l’origine, ils devaient être deux, à Mid-Ohio.
Mais finalement quatre pilotes prirent la piste, en Indycar, pour une journée d’essai.
De quoi transformer ces essais privés en ‘Rookie Test’, façon Formule e !

 

Rinus VeeKay fut le premier à signer pour une journée d’essai, lundi, à Mid-Ohio. Le Néerlandais, actuellement 2e de l’Indy Lights, pilote pour Carpenter.

Felipe Nasr, lui, a trouvé un baquet chez Sam Schmidt. Rappelons que l’équipe possède une quatrième voiture (celle d’Oriol Servia à Indianapolis.) Charge au Brésilien de trouver un budget…

À l’approche de la date fatidique, …deux nouveaux inscrits. Oliver Askew, leader de l’Indy Lights, a été recruté par Ganassi.

Contrairement à Nasr et à VeeKay, le pilote Américain n’a aucune chance d’être embauché. En effet, Dixon et Rosenqvist vont a priori rempiler pour 2020.

Leur doublé à Mid-Ohio ayant dissipé tout éventuel doute chez Chip Ganassi ! L’Indycar offre une journée de test à toute équipe faisant rouler un débutant et Ganassi veut en profiter.

Cela démontre aussi qu’Askew n’a pas de plan précis pour l’an prochain. En cas de titre en Indy Lights, il sera condamné à faire le tour du paddock…

En attendant, effectuer une journée d’essai, c’est toujours un « plus » pour convaincre un patron d’écurie.

Enfin, Alex Palou est sous l’auvent de Dale Coyne. Ces dernières années, l’Espagnol a beaucoup voyagé : brillant animateur d’EuroFormula Open, il fit deux saisons de GP3.

Exilé en F3 Japan, il fit des piges en F 3.5 V8 et en F2. En 2018, il redescendit en F3, où il fut décevant.

De retour au Japon, avec la Super Formula, il vient de s’imposer. Palou est rapide, mais irrégulier et ses poches sont trouées.

Après l’Europe et le Japon, il vient chercher fortune aux États-Unis.

Avec Sébastien Bourdais et Santino Ferrucci, Dale Coyne possède a priori deux pilotes pour 2020. Ferrucci est persuadé d’être un futur « grand » et il n’a pas prolongé.

Dale Coyne pourrait utiliser Palou pour mettre l’ex-pilote de F2 sous pression…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : ALEX PALOU

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE