VERSTAPPEN VICTORIEUX D’UN GP. D’ALLEMAGNE… FOU, FOU, FOU DEVANT VETTEL PARTI… DERNIER !

 

 

Quel Grand Prix !

 

64 tours hallucinants dans des conditions climatiques dantesques, avec une piste quasiment détrempée par les averses permanentes, un départ donné pendant plusieurs tours derrière le ‘safety car’ et des pilotes réclamant par radio qu’on les libère, avec des arrêts innombrables aux stands et des changements de pneus incessants (entre trois et six par pilote) au fil des ‘safety car’, ‘Virtual Safety Car’, l’arrêt de la pluie, la reprise de la pluie et… tutti quanti.

Et une succession de sorties de piste, avec pour commencer Sergio Perez, puis Charles Leclerc, Nico Hülkenberg, Valterri Bottas et l’infortuné Pierre Gasly bousculé en toute fin de GP, par la monoplace Toro Rosso du Thaïlandais Alex Albon, alors en confrontation pour la sixième place !

Charles qui expliquait ;

« Je suis vraiment déçu de moi. Ce n’est pas une énorme erreur. C’est une petite erreur, j’en ai fait des bien plus grosses pendant la saison. Ça ne change rien à mon erreur mais, avant tout, l’asphalte à la sortie des deux derniers virages, c’est juste une honte de laisser ça pour une course de F1. Nous ne pouvons pas avoir si peu de grip.Nous avons vu d’autres pilotes sortir, peut-être que j’étais le seul en slicks mais j’étais à 60 km/h et je n’avais absolument aucune adhérence. Il y a un truc. Mais ça ne pardonne pas mon erreur. Je suis complètement en faute aujourd’hui, et c’est extrêmement dommage. Je suis vraiment désolé pour les fans et pour l’équipe. Elle avait tout fait pour que ça marche et j’ai tout jeté à la poubelle, c’est vraiment dommage. »

Avec au bout d’un spectacle inouï fourni par les pilotes, un Max Verstappen vainqueur et qui remporte après l’Autriche, sa deuxième victoire cette saison et la septième en carriére au volant de sa Red Bull-Honda.

Max qui confiait :

« Je ne sais pas si ce succès est le plus beau car à chaque fois l’émotion est différente. Mais celle-ci est très forte car les conditions étaient particulièrement difficiles. Il fallait rester très concentré, on ne pouvait pas se permettre beaucoup d’erreurs. Maintenant, après la course, je peux dire que j’ai fait ce tête-à-queue pour amuser le public, mais sur le coup ce n’était pas drôle, avec une adhérence très faible. C’était une course incroyable à gagner à la fin. C’était vraiment difficile de prendre les bonnes décisions et nous devions vraiment nous concentrer. J’ai adoré ça, mais il fallait juste essayer de ne pas commettre trop d’erreurs. La communication avec mon équipe a été capitale aujourd’hui. Je pense que l’on a fait les bons choix et c’est aussi grâce à cela que nous avons gagné. Lorsqu’on est devant, on peut davantage économiser ses pneus, et dès que j’ai pu pris la tete, tout s’est mieux passé. Oui, c’est une belle victoire. »

Brillant, le jeune Néerlandais est passé au travers des fautes commises par bon nombre de ses rivaux directs, tels les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Valterri Bottas qui pour leur GP National, le 200ème de la firme Allemande, non seulement – ce qui parait incroyable – ne gagnent pas, sont absents sur les trois marches du podium, mais également absents encore, ce qui parait inimaginable du Top 10 et donc des points !

 

INSENSÉ… LE FIASCO DES PILOTES MERCEDES !

F1 2019 HOCKENHEIM -HAMILTON et BOTTAS les pilotes MERCEDES… joyeux hier samedi!!!

 

Une vraie journée noire en ce GP d’Allemagne pour l’équipe Mercedes que ce dimanche 28 juillet 2019, marquée par plusieurs fautes et de Lewis Hamilton – ce qui est rare chez le Britannique – finalement seulement onzième et par Valterri Bottas, contraint lui, à l’abandon sur sortie de route, alors qu’il venait de conquérir la seconde place, à trois tours du damier !

Lewis, un tantinet dépité :

 « C’est franchement une très mauvaise journée. Un mauvais week-end. Il n’y a pas grand chose à dire. C’est probablement la pire journée depuis très longtemps. Vous vivez et vous apprenez. Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, pour être honnête, mais je suis content que ce soit fini. »

 

F1-2019-HOCKENHEIM-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL

 

Étonnant podium donc sans pilotes Mercedes mais avec sur la plus haute marche, le magicien qu’est ce magnifique Max Verstappen qui au volant de sa Red Bull-Honda, a donné une sensationnelle leçon de pilotage, pour finalement triompher et l’emporter au terme de 64 tours dantesques, on l’a dit, avec à ses côtés, un non moins éblouissant Sebastian Vettel, qui bien que parti dernier sur la grille de départ, est parvenu aprés des luttes et batailles féroces, au fil des tours malgré la pluie qui ne cessait de tomber, à doubler un à un ses adversaires et ce pour finalement finir à une inespérée seconde place !

Vettel qui indiquait :

« C’était une longue course, à un moment donné on avait l’impression qu’elle ne se terminerait jamais. C’était très sympa, très dur aussi avec les conditions difficiles pour prendre les décisions les plus efficaces. Je suis juste heureux. C’est resté correct pendant la majeure partie de la course. Je ne sais pas si on peut la résumer. Félicitations à Max, il a bien piloté. Pour nous, il s’agissait juste de rattraper la voiture suivante, puis la suivante, puis encore la suivante. Avant le dernier Safety Car, j’ai pris conscience que j’étais un peu plus rapide et que je pouvais dépasser les pilotes devant. J’ai vu beaucoup de monde se montrer prudent au premier virage, donc je suis resté proche et j’ai pu avoir le DRS dans la ligne droite suivante. »

 

F1-2019-HOCKENHEIM-La-TORO-ROSSO-HBA-de-DANIIL-KVYAT

 

Ce podium Allemand étant complété par- autre énorme surprise – une… Toro Rosso et que pilotait le Russe Daniil Kvyat, lui aussi auteur d’un superbe Grand Prix et dont il se souviendra longtemps, lui qui – faute de résultats – a été ces dernières années, baladé entre les Teams Red Bull et Toro Rosso !

Suivent ensuite dans l’ordre, Lance Stroll et sa Racing Point, Carlos Sainz Jr. et sa McLaren-Renault, Alexander Albon et sa Toro Rosso-Honda, Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi, et leurs Alfa Roméo-Sauber et les deux pilotes Haas-Ferrari, Romain Grosjean et Kevin Magnussen, qui finissent neuf et dix.

Lewis Hamilton se classant à une bien modeste onzième place pour lui, et donc hors des points ! Finalement aprés l’arrivée les deux Alfa Roméo étaient déclassées par les commissaires et Lewis finit donc neuf derrière les deux Haas classées sept et huit! Du coup, le Polonais Robert Kubica et sa Williams-Mercedes remontent dixième et scorent leur premier point !

Les Commissaires Sportifs ont déterminé que l’équipe avait enfreint l’article 27.1 du règlement sportif, qui concerne l’application du couple d’embrayage lors des départs en course. Le chapitre 27.1 du règlement sportif stipule qu’un pilote doit conduire sa monoplace seul et sans aide, et c’est au moment du départ que les ingénieurs auraient assisté les pilotes dans les réglages de la distribution du couple de la voiture dans ces conditions dantesques sous la pluie.

Fred Vasseur le patron de l’écurie Suisse expliquait :

« C’est extrêmement décevant de voir les deux voitures pénalisées et éliminées des points dans une course aussi excitante. La situation est apparue pendant les tours que nous avons passés derrière la voiture de sécurité avant le départ à l’arrêt. Nous avons subi un dysfonctionnement de l’embrayage qui était indépendant de notre volonté et nous allons poursuivre notre enquête. Nous respectons le processus de la FIA et le travail des commissaires sportifs, mais nous interjetterons appel de cette décision, car nous estimons disposer des bases et des preuves pour l’annuler. À cet égard, nous entrerons bientôt en contact avec la FIA. Kimi et Antonio ont très bien piloté dans des conditions difficiles. Les septième et huitième places ont été la juste récompense de leur performance. L’équipe a travaillé très fort pour placer les deux voitures dans les points et nous avons montré une fois de plus que nous avions le rythme pour nous battre au milieu du peloton. »

Au Championnat, Hamilton totalise désormais  225 pts devant Bottas qui en compte 184 et Verstappen 162. Suivent Vettel avec 141 Leclerc 120 Gasly 55  et Sainz Junior, lui 48

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAMS – PIRELLI

 

 


F1-2019-HOCKENHEIM-Victoire-de-MAX-VERSTAPPEN-avec-sa-RED-BULL-HONDA-le-28-juillet.

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX D’ALLEMAGNE

 

1 – Max Verstappen (Red Bull-Honda) 64 tours

2 – Sebastian Vettel (Ferrari) à 7″333

3 – Daniil Kvyat (Toro Rosso-Honda) à 8″305

4 – Lance Stroll (Racing Point-Mercedes) à 8″966

5 – Carlos Sainz Junior (McLaren-Renault) à 9″583

6 – Alexander Albon (Toro Rosso-Honda) à 10″052

7 – Kimi Raikkonen (Alfa Romeo-Ferrari) à 12″214 –Déclassé

8 – Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo-Ferrari) à 13″849 –Déclassé

9 – Romain Grosjean (Haas-Ferrari) à 16″838

10 – Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) à 18″765

11 – Lewis Hamilton (Mercedes) à 19″667

12 – Robert Kubica (Williams-Mercedes) à 24″987

13 – George Russell (Williams-Mercedes) à 26″404

 

ABANDONS

Pierre Gasly

Valtteri Bottas

Nico Hulkenberg

Charles Leclerc

Lando Norris

Daniel Ricciardo

Sergio Perez

F1 2019 – LEWIS HAMILTON

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES PILOTES

1.Hamilton : 225 pts – 2.Bottas : 184 – 3.Verstappen : 162 – 4.Vettel : 141 – 5.Leclerc : 120 – 6.Gasly : 55 – 7.Sainz Junior: 48 – 8.Raikkonen : 31 – 9.Kvyat : 27 – 10.Norris  et Ricciardo : 22 – 12.Stroll et Magnussen : 18 – 14.Hulkenberg : 17 – 15  Albon : 15 – 16.Perez : 13  – 17 – Grosjean :  8. – 18 .Giovinazzi et Kubica : 1 

F1-2019- Les deux-MERCEDES de HAMILTON et BOTTAS toujours en tète

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES EQUIPES

1.Mercedes : 409 pts – 2.Ferrari : 261– 3.Red Bull-Honda : 217 – 4.McLaren-Renault : 70 – 5.Toro Rosso-Honda  : 42 –  6.Renault : 39 – 7. Racing Point-Mercedes : 31 – 8. Alfa Roméo Sauber et Haas-Ferrari : 26 -10. Williams-Ferrari ; 1

 

Evenements F1 Flash Info Monoplaces

About Author

gilles