INDYCAR : FELIPE NASR EN TEST AVEC SAM SCHMIDT.

 

 

 

Felipe Nasr trainera ce week-end dans le paddock d’Indycar, à Mid-Ohio. Lundi, il prendra le volant d’une monoplace de l’Écurie Sam Schmidt. Le point de départ d’une nouvelle aventure ?

 

Depuis son dernier Grand Prix avec Sauber, en 2016, Felipe Nasr court aux Etats-Unis en endurance en IMSA. Il pilote avec succès une Cadillac DPi de l’équipe ‘Action Express. Sacré Champion en 2018, le Brésilien est en lutte pour tenter de conserver son titre.

Précisons encore comme nous le rappelait Gilles Gaignault  que ce Mardi et Mercredi, il a participé aux essais du ‘Prologue du Mondial d’endurance WEC sur le circuit Espagnol De Catalunya Avec l’écurie Suisse Rebellion.

Au printemps, il a essayé d’effectuer un retour en monoplace, avec le Team Dragon Racing, en Formule e. Après trois manches en fond de grille, il claqua la porte.

Cette fois-ci, c’est en Indycar qu’il tente sa chance. La semaine dernière, dans l’Iowa, James Hinchcliffe a décroché son premier podium 2019, avec Sam Schmidt. De quoi mettre en valeur l’équipe. Ce week-end, Nasr sera l’invité d’honneur de Sam Schmidt, à Mid-Ohio. Puis lundi, il prendra le volant d’une des trois monoplaces de l’équipe. Rappelons que l’Indycar offre une journée d’essai supplémentaire à toute équipe qui confie une voiture à un débutant.

Cette Saison voit la réussite de quatre débutants (Marcus Ericsson, Felix Rosenqvist, Santino Ferrucci et Colton Herta) ayant longtemps roulé en Europe. On a également vu briller un Pato O’Ward qui s’était révélé en IMSA. Nasr est un pilote qui a longtemps couru en Europe et issu de l’IMSA. C’est donc a priori un bon casting pour l’Indycar.

En théorie, Sam Schmidt a bouclé son mercato 2020. Hinchcliffe possède un contrat, tout comme Ericsson. Jack Harvey court sur une monoplace alignée par Michael Shank (qui fut le patron de Nasr aux 24 heures de Daytona 2012…), sur les deux tiers des manches.

En 2020, Michael Shank devrait être présent sur toute la saison et toujours avec Harvey. On sait qu’aux 500 Miles d’Indianapolis, Shank avait songé à engager une seconde monoplace, pour Katherine Legge.

Nasr posséde un sacré et solide atout dans sa poche avec le soutien de la Banco do Brasil! De là à imaginer Nasr en 2020, sur une monoplace Sam Schmidt-Michael Shank aux couleurs de Banco do Brasil…

De toute façon, plusieurs petites équipes (Carlin, Harding, Juncos, DragonSpeed…) tirent la langue et elles auront au moins un baquet de libre en 2020. Nasr devrait donc se faire plein de nouveaux amis, dans le paddock de Mid-Ohio…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : FELIPE NASR

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE