L’AVENIR DU GP. DE BELGIQUE DE F1 À SPA-FRANCORCHAMPS TRIBUTAIRE DE VERSTAPPEN ET DU NOUVEAU GOUVERNEMENT WALLON ?

 

 


SPA-2019-Le Circuit de Spa-Francorchamps accueille chaque année le GP de Belgique F1-©Circuit de Spa-Francorchamps

 

Le retour au calendrier des GP du GP d’ Hollande de F1 en 2020, va-t-il redistribuer les cartes pour certains pays organisateurs ?

 

Plus que probablement puisque dans le calendrier prévisionnel diffusé récemment, on ne retrouve plus trace, ni de l’Espagne, ni l’Allemagne et ce alors que le nombre total de Grands Prix à disputer reste, selon la volonté et le choix des Teams, fixé à 21, malgré l’arrivée du GP du Vietnam le 30 juillet 2020 et le retour aussi et surtout du GP de Hollande le 10 mai 2020, après une éclipse totale de 35 années !

 

 

Un retour qui risque bien de faire de l’ombre au GP de Belgique disputé traditionnellement sur le mythique Circuit de Spa-Francorchamps mais dont les pertes cumulées lors des dix dernières années, se chiffrent tot de même à… 55 Millions d’€, épongées annuellement par le Gouvernement de la Région Wallonne.

Après avoir connu ‘’l’effet SCHUMI’’ l’Allemagne se trouvant à proximité immédiate du circuit Spadois, entre 1992 et 2012, le GP de Belgique compte dorénavant depuis 2015, surtout sur l’effet du phénomène Hollandais, Max VERSTAPPEN, lequel est… Belge par sa mère, Sophie KUMPEN, et qui reste à ce jour le pilote le plus juvénile de l’histoire de la F1.

 

Max Verstappen a attiré à lui tout seul 55.000 de ses compatriotes à Spa-© Manfred GIET

 

Malgré l’apport indéniable de fans venus des Pays-Bas, et estimé annuellement à environ…30.000 et ce depuis 3 ans, les chiffres restent malgré tout, dans le rouge avec même une baisse de la fréquentation totale de… 10,5%  l’année dernière !

Même si l’impact économique évalué à 18,5 Millions d’€ par un consultant externe reste largement positif pour la région en regard des pertes à éponger, il n’en reste pas moins que deux facteurs pourraient venir remettre l’avenir du GP de Belgique en question.

D’une part une diminution de la fréquentation des spectateurs Néerlandais à Spa-Francorchamps due au retour de leur GP national, et ensuite aussi  également d’autre part, le renouvellement du Gouvernement Wallon, suite aux Élections Européennes du 26 mai dernier et toujours en formation entre les partis PS-ECOLO et MR (Libéraux).

 

SPA-2019-P-Y-JEHOLET-le-Ministre-du-Budget-du-Gouvernement-Wallon-en-affaires-courantes-sest-toujours-porté-fort-pour-le-maintien-du-GP-©-Manfred-GIET

 

Dans le gouvernement dissident, les libéraux étaient au gouvernail, tandis que socialistes et écologistes se retrouvaient dans l’opposition.

Et si ces derniers reviennent au pouvoir au sein d’une alliance arc-en-ciel, malgré leur poids plus faible au sein d’une tripartite, il y a fort à parier qu’ils rueront des quatre fers pour continuer à financer un fardeau financier et ce, on l’a dit mais rappelons-le, malgré d’indéniables retombées économiques.

Concernant les conditions financières négociées en 2018, lors du renouvellement du contrat échéant en 2021, le promoteur de la F1, LIBERTY MEDIA (FOM) et la SA SPA GP avec son actionnaire, le Gouvernement Wallon, avaient négociés le prix du plateau à 21 Millions de US$ dollars pour 2019, de 21,5 Millions de US$ pour 2020 et 22 Millions de US$  pour 2021, incluant toutefois une clause de renégociation en cas de la mise en œuvre d’un GP d’Hollande, ce qui sera bien le cas dès l’année prochaine.

 

SPA 2019 – Melchior WATHELET, Président des deux sociétés SA SPA GP et SA Circuit de Spa-Francorchamps-© Manfred GIET

 

Melchior WATHELET qui préside les sociétés anonymes LE CIRCUIT de SPA FRANCORCHAMPS (qui posséde la gestion journalière de l’outil dans ses attributions) et SPA GP (en charge de tout ce qui entoure l’organisation du GP) et ce avec comme dénominateurs communs, la Région Wallonne, s’est d’ailleurs déjà enquis de faire valoir ce droit en contactant la FOM par écrit, pour renégocier au terme du contrat de 2018, les cachets à payer en 2020 et 2021, afin d’éviter un préjudice jugé certain du côté de l’Eau Rouge.

Dès lors, y a-t-il péril en la demeure concernant le futur du GP de Belgique ?

Pas vraiment, car le GP de Belgique est depuis longtemps un des haut-lieux de la saison de F1, grâce à son tracé classé comme un des plus beaux et sélectifs de toute la saison de F1, contrairement à beaucoup de circuits ‘’éprouvettes’’ et sans caractère et tous dû à la ‘patte’ de l’architecte Allemand Herman THILKE, lequel est installé à quelques encablures du tracé Ardennais, à Aix la Chapelle (Aachen).

 

F1 2019 Retour du GP de HOLLANDE avec MAX VERSTAPPEN

 

Ce qui dans le futur pourrait cependant produire un sacré coup de ‘boost’ en faveur du GP de Belgique se situe précisément au niveau de l’effet VERSTAPPEN, qui pourrait encore s’intensifier dès l’instant où il serait à même de lutter pour le titre et qui le cas échéant provoquerait une véritable transhumance Néerlandaise vers les Ardennes Belges.

N’oublions pas que le GP de Belgique est l’avant dernier sur sol Européen à une période clé, c’est-à-dire où souvent tout se joue pour ceux qui sont en lice pour le titre et que Spa-Francorchamps n’est jamais qu’à … 270 Km d’Amsterdam !

 

F3 EUROPE 2018 -SPA- 1ére Victoire pour MIKE-SCHUMACHER

 

Et si en plus Mike SCHUMACHER, le fils de l’inoubliable Michaël, devait prochainement effectuer à son tour, ses débuts en F1 dès l’année prochaine, ce qui est fort probable, l’absence du GP d’Allemagne se transformerait en embellie supplémentaire pour le trésorier de SPA GP avec l’apport de nombreux fans Allemands qui ferait alors du GP Belge, un évènement refuge pour voir évoluer leurs idoles, surtout que Cologne n’est qu’à une heure de route de Spa.

 

SPA 2019 – Nuages ou… éclaircies sur le futur du GP de Belgique -© Manfred GIET

 

Du côté de la ‘’SA SPA GP’’ on espère en tout cas que la FOM revoie ses tarifs à la baisse pour 2020 et 2021,ce qui ne sera pas évident, et que lors de la mise en place du nouveau Gouvernement Wallon, les acteurs-décideurs qui en feront partie, continuent de soutenir un outil qui même, s’il continue… à creuser les poches du contribuable, n’en laisse pas moins de jolies retombées économiques qui devraient assurément peser dans la balance le jour ou le nouveau gouvernement devra effectuer ses choix…

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

Circuits Evenements F1 Monoplaces

About Author

gilles