MOTOGP 2020 : BINDER, PILOTE HISTORIQUE KTM, FUTUR REMPLAÇANT DE ZARCO EN 2020?

 

 

BINDER LE NOUVEAU HÉROS CHEZ KTM

 

Il y a des sagas qui ne trompent pas, Binder est un bébé KTM, devenu grand, et même très grand aujourd’hui.

Alors on va rappeler qu’il est passé par la rookie’s cup (2009, 2010, 2011) une compétition en support des épreuves du MotoGP, sur des KTM, qu’ensuite, ça lui a pris du temps (5 ans) mais c’est une cylindrée où il est très difficile de pointer le nez, il est devenu Champion du monde en Moto3 sur KTM.

Avec un vrai fait d’armes, après une pénalité à Jerez, il part derjo sur la ligne et … il gagne quand même  le GP!

C’est sa première victoire en Moto3, le garçon fait une entrée fracassante dans le monde des Grands Prix!

 

PREMIERE VICTPOIRE EN MOTO3 EN PARTANT DU FOND DE GRILLE

 

Il n’est pas le seul mais ils ne sont vraiment pas nombreux à l’avoir fait !

Il est sud africain, en 2016, après son titre, ils ne sont que trois de cette nationalité à avoir été sacré Champion du monde avec Cork Ballington (double champion du monde en 350 et 250  en 1978 et 1979) et Jon Ekelrold (en 350 en 1980).

Il monte donc en Moto2, toujours chez KTM, en 2019 mais la moto est une brêle, ce qui est reconnu par son patron, on a raté le passage au trois cylindres Triumph, elle s’améliore nettement et proposera encore de grosses modifs à Brno à la reprise du MotoGP début août.

 

BRAD AUX USA

 

Binder commence enfin à rouler fort, et KTM lui propose de monter en MotoGP en 2020, chez Tech3, à la place de Syahrin.

C’est d’ailleurs probablement le seul pilote qui grimpera en MotoGP en 2020, sauf si Rabat quitte Avintia, on prévoit dans ce cas l’Italien Baldassari.

La photo ci-dessous est prise à la signature chez Tech3, il y a peut-être un des personnages dont le sourire est un poil figé…

Bref un départ un peu lent mais une sorte d’ascension fulgurante…

 

ARRIVÉE OFFICIELLE CHEZ TECH3 EN MOTOGP

 

En 2019, il a gagné à trois reprises en Moto2, il est troisième au général en fin d’année, Bagnaia et Oliveira montent en première classe, lui non…

Il a 24 ans, il posséde 52 points de retard sur Alex Marquez au général, lui passera en MotoGP, pour Marquez junior on ne sait pas, il a une offre de son team actuel pour rester en Moto2, mais bien sûr s’il y a un belle opportunité en MotoGP, il ira mais à priori pas avant la fin 2020.

Alors, cette montée en hiérarchie de Binder ne se fait pas par miracle.

Il se trouve que Tech3 est tout en bas des classements généraux, en MotoGP et en Moto2, donc punition, exit le plus faible, le Malaisien Syahrin et montée de l’espoir maison, Binder.

 

ZARCO EST CLAIREMENT DANS LE VISEUR

 

Quelle est donc ensuite la prochaine étape ?

Binder va donc rouler en satellite Tech3 et plus si affinités…

Plus ?

Dans le général actuel on trouve Oliveira (Tech3) avec quinze points, mais il est déjà chez Tech3…

Et aussi Johan Zarco qui lui est en équipe factory, et qui n’a qu’un point de plus à son compteur.

Bref, ou Zarco fait un paquet de points, ou fin 2020 Binder va intégrer le team usine à sa place…

 

POL ESPARGARO « RODEO MAN »

 

Zarco qui est en sévère situation d’échec, le paddock sait pourquoi, Johann est un analyste surdoué et son coéquipier Pol Espargaro une sorte de « Rodeo Man ».

Qui arrive à tabasser la meule, du coup il est classé dix au général ce qui n’est quand même pas la lune, mais qui est le héros de la marque autrichienne qui a terriblement besoin de résultats.

KTM est le premier constructeur européen (mais pas le plus riche, loin de là) et doit augmenter sa visibilité dans le monde des routards sportifs.

Bref, si on imagine bien que l’avenir de Zarco n’est pas forcément autrichien, on a VISIBLEMENT déjà maintenant le nom du remplaçant…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis