WSBK 2020 : ALEX LOWES «C’EST YAMAHA OU JE VAIS JOUER AU GOLF».

ALEX LOWES SUR LA DÉFENSIVE

 

Deux phénomènes différents arrivent en même temps, c’est comme ça qu’en météo on arrive aux situations les plus violentes.

En WSBK, Yamaha a deux teams, le Pata (Van der Mark et Lowes) et le GRT (Giansanti racing team, Cortese et Melandri).

Or Melandri quitte la compète à la fin de l’année et Cortese ne brille guère, dixième au général avec 333 points de retard sur le leader Rea.

Il va donc falloir renforcer le team, on peut imaginer la montée d’un grade pour, par exemple, Krummenacher et/ou Caricasulo, qui pulvérisent le Supersport 600 cette année.

Seul Jules Cluzel arrive à les battre de temps en temps, il est lui aussi pilote Yamaha bref les bleus n’ont que l’embarras du choix.

C’est sur le Team Pata que ça commence à coincer…

« RAZ »

Parce que le pilote turc Razgatlioglu, (vous comprenez pourquoi on ne va pas tarder à le surnommer «Raz»…) qui roule cette année sur une Kawasaki privée du Team Puccetti, fait podium sur podium et il se dit très fort que Yamaha s’intéresse de très près au jeune turc…

Enfin plus exactement, si « Raz » n’est pas nommé pilote d’usine chez Kawasaki comme coéquipier de Rea, son manager assure qu’il ira chez Yamaha…

Ce qui veut dire que dans ce cas, il faudrait «libérer» un guidon dans le Team Pata, et même s’il est trois au général devant Van der Mark, il est quasiment évident que c’est Lowes qui sauterait.

Alors qu’est ce qui peut sauver le soldat Lowes ?

Comme le titre et le vice titre  WSBK sont déjà quasiment joués en 2019 (Rea et Bautista), il lui reste… le Team Yamaha Pata pour qui il roule déjà cette année, donc pour rempiler il faudra apporter quelque chose dans la corbeille de re-mariage.

LOWES A DÉJÀ TOURNÉ AVEC NAKASUGA SUR LA MOTO 2019

Ce quelque chose est évidemment une victoire aux Huit Heures de Suzuka, que Yamaha a gagné quatre fois de suite, très grand honneur au Japon, sur un circuit qui appartient à Honda en plus.

Sur ces quatre victoires, Lowes a fait trois fois partie du Team Yamaha (dont deux avec Van der Mark), une cinquième victoire ferait de ces deux pilotes (associés au Japonais Nakasuga) des héros quasi intouchables.

Yamaha a décidé de décorer sa moto en mode Shisheido Tech21, le sponsor du Team en 1985, Shisheido existe toujours, c’est un fabricant de cosmétiques mondialement connu, mais son produit Tech21 n’existe plus, sauf sur la robe de la Yamaha No 21 cette année…

VAN DER MARK, LE COÉQUIPIER  DE LOWES

Nakasuga est en fin de carrière, Van der Mark ne roule pas très vite en WSBK à cause d’une blessure au poignet, le sauveur pourrait être Lowes.

Qui a carrément déclaré que si Yamaha ne le reprenait pas en 2020 il irait jouer au Golf !

Sport qu’il pratique assidûment avec son frère jumeau Sam, qui lui court en Moto2, les deux pilotes ont le même No de course, le 22 !

LES FRANGINS SUR LE GREEN AVEC NOS CONFRÈRES DE ‘MORE BIKES’

Nos Confrères anglais de ‘More Bikes’ ont passé un week end avec eux et sont évidemment aller taper du swing et du putt avec les jumeaux.

Pour un angliche, menacer d’aller jouer au golf, ce doit être une forme d’ultimatum !

LORIS BAZ HEU-REUX  !

En tous cas, il y en a un qui donne entière satisfaction à son Team, Ten Kate Yamaha, c’est le Français Loris Baz,

Heureux Loris, enfin !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Constructeur, Pilote, WSBK, «More Bikes»…

 

 

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis