24 HEURES DE SPA 2019 : 15 ANS APRÈS LA VICTOIRE DE LA FERRARI 550 M DE CALDERARI-BRYNER-GOLLIN-CAPELLARI,LE CHEVAL CABRÉ SERA-T-IL ENFIN DANS LE BON TIERCÉ ?

 

Les 24 HEURES de SPA 2004 sont doublement entrées dans l’histoire.

 

D’une part, Lilian BRYNER a été la première femme à remporter la plus dure des épreuves GT au Monde et d’autre part, FERRARI y signait sa première et unique victoire de l’ère moderne des 24 HEURES de SPA.

Certes, le nom de la Scuderia s’était déjà inscrit dans les annales de l’endurance Ardennaise Belge en 1949, lors d’une course hors Championnat remportée par l’équipage formé de l’Italien Luigi CHINETTI et du Français Jean LUCA, au volant d’une Ferrari 166MM et en 1953 alors que les 24 HEURES de FRANCORCHAMPS comptaient encore pour le Championnat du Monde des Voitures de Sport et que la victoire revint à la paire FARINA-HAWTHORN  à bord d’une FERRARI 375 MM.

Mais depuis que l’épreuve est réservée aux GT, à l’exception de 2004, FERRARI n’a jamais pu rééditer de victoires.

 

SPA le couple Lilian BRYNER & Enzo CALDERARI-© Manfred GIET

 

La dernière en date reste donc historique avec la Suissesse Lilian BRYNER-KELLER, qui après une courte carrière en équitation et avoir fait la connaissance de son compagnon Enzo CALDERARI, était passée du cheval pur-sang au cheval cabré, qu’elle a eu le plaisir de faire triompher au sein de l’équipage emmené par son époux et les équipiers italiens Fabrizio GOLLIN et Luca CAPPELLARI pour devenir la première amazone à remporter ces emblématiques 24 HEURES de SPA au volant de la FERRARI MARANELLO  du Team BMS Italia, le 1er août 2004.

Et grâce à l’équipage BABINI (Italie)-SALO (Finlande)-VOSSE (Belgique)-PETER (Autriche) sur une FERRARI MARANELLO 575 du Team italien GIESSE, la SCUDERIA avait véritablement déroulé le tapis rouge cette même année en réalisant non seulement un doublé mais également la pole aux qualifs et le meilleur tour en course !

Quinze ans plus tard, l’écurie historique de la Province de Modène a du moins sur papier, de bons atouts pour espérer inverser la tendance depuis l’emprise depuis 2011 des trois Teams allemands AUDI (4 victoires), MERCEDES (1 victoire) et BMW (3 victoires) sur la plus grande épreuve mondiale en GT3.

 

SPA Les Ferrari 488 GT3 du Team AF Corse devraient être aux avant-postes-© Manfred GIET-

 

Pour cette 71ème édition du double tour d’horloge Spadois et son plateau pléthorique de 73 engagés représentant 11 marques différentes, les FERRARI 488 GT3 seront présentent  sur quatre fronts, en PRO (3 voitures), PRO-AM (3 voitures), SILVER CUP (1 voiture) et AM CUP (3 voitures) dont on retiendra que même si le vainqueur final peut provenir de l’une de ces quatre catégories, depuis 2011 où les 24 HEURES DE SPA sont inscrites comme manche du BLANCPAIN GT SERIES, la victoire est toujours revenue à une voiture de la classe PRO dans laquelle on retrouve cette année, 36 engagés.

 

SPA La Ferrari 488 GT3 du Team SMP RACING prête pour jouer la victoire-© Manfred GIET

 

Parmi les marques prétendantes à la victoire finale on retrouve évidemment FERRARI, où l’on compte beaucoup sur la N°72 du Team SMP qui semble être la mieux armée pour jouer les premiers violons, parmi la dizaine de favoris et enfin renouer avec le succès pour la SCUDERIA, figé depuis la victoire isolée de sa devancière, la MARANELLO 550 en 2004.

 

SPA La Ferrari 488 du Team TEMPESTA semble également bien affûtée-© Manfred GIET-

 

Parmi le majestueux plateau présent à Spa cette année, FERRARI aura cependant fort à faire puisque en effet, le fleuron italien devra composer avec une concurrence très relevée, emmenée par la solide constellation germano-britannique AUDI-MERCEDES-PORSCHE-BMW-BENTLEY et ASTON MARTIN, à laquelle la  SCUDERIA en tant qu’outsider devra faire face pour espérer figurer dans le bon tiercé final.

Les chevaux sous le capot, l’écurie au Cheval Cabré les a mais saura-t-elle sortir le bon au décompte final et enfin redorer le palmarès ?

 

Réponse le 28 juillet à 16 heures !

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

24 Heures de Spa Endurance

About Author

gilles