MONDIAL SUPERBIKE WSBK 2019 : MARCO MELANDRI ARRÊTE À LA FIN DE L’ANNÉE.

 

 

Hier lundi 8 juillet 2019, la retraite éventuelle de Jorge Lorenzo était envisagée et reste une éventualité…

Aujourd’hui mardi 9 juillet 2019, Marco Melandri  annonce ‘officiellement’ lui qu’il raccrochera le cuir à la fin de la Saison 2019, immédiatement après la dernière course du WSBK sur le Circuit de Losail au Qatar.

Melandri est cette année pilote du team Yamaha GRT avec Sandro Cortese.

Il a 36 ans et a donc, comme Casey Stoner, commencé très jeune.

C’est à quinze ans, nous sommes en 1998, qu’il gagne son premier GP à Assen, il sera le plus jeune vainqueur de GP, un record qui durera dix ans ! Cette année là, il gagne deux GP et termine trois au Général.

L’année suivante, il pilote une Honda, il gagne cinq GP et rate le titre 125 d’un seul point (Alzamora est titré sur Honda).

Il faudra attendre 2002 pour qu’arrive enfin un titre, en 250cc, qu’il décroche au guidon d’une Aprilia, avec neuf victoires.

 

UN SEUL TITRE EN 2002

 

Et ce sera son seul titre, sa réputation de pilote un peu besogneux commence, il roule en 500cc et termine deuxième en 2005 derrière Valentino Rossi, c’est son meilleur résultat.

Certes, il a un titre mais ce n’est pas ce que l’on pourrait appeler une carrière fulgurante !

En 2011, il passe en Superbike WSBK.

Il roule alors pour Yamaha, gagne quatre courses et finit… deuxième au Général !

Dans cette cylindrée WSBK, il a au compteur au total… 75 podiums, 22 victoires, ce qui en fait un pilote connu mais un tantinet chat noir.

Cette année, il lui reste donc cinq courses, dont la première a lieu ce week end aux USA sur le tracé Californien de Laguna Seca, pour améliorer son palmarès. (Compter trois manches par course, donc quinze occasions de briller…)

 

 

Dans ce Championnat WSBK 2019, il est neuvième à 252 points du leader Rea.

Il a neuf points de retard sur Davies, qui passe totalement à côté de son histoire, il est à seize points de Sykes, ces retards sont reprenables mais quand on décide d’arrêter, en général, c’est qu’on en a marre et qu’on a des résultats décevants.

D’ailleurs ses déclarations ne laissent aucun doute à ce sujet, il en a ras le bol.

À noter d’ailleurs que son coéquipier Cortese est encore derrière lui, à 28 points, bref, pas vraiment une année de rêve surtout quand on compare avec les résultats du team Yamaha Pata, Van der Mark et Lowes sont trois et quatre au général, avec respectivement 170 et 184 points de Rea.

Ce qui explique la désaffection pour le WSBK, il y a deux pilotes qui se battent entre eux devant (Bautista et Rea) et c’est tout.

 

VAN DER MARK, LE FER DE LANCE YAMAHA 2019

 

Cela dit, ce team Yamaha Pata a parfois réussi à battre les imbattables, ce qui est la preuve que la moto marche, mais les deux de tête roulent quasiment sur des motos d’usine, le principe de dérivés de motos de série est bafoué.

Dorna, Organisateur du WSBK réagit mais lentement…

Melandri aimerait revenir à moto, dans un Championnat sans stress, genre Motoe,

On le reverra donc peut-être mais… ça ne fera pas de bruit, ni dans Landerneau ni ailleurs !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Constructeur et MotoGP

Classement général actuel du WSBK 2019 avant Laguna Seca

http://resources.worldsbk.com/files/results/2019/GBR/SBK/003/STD/ChampionshipStandings.pdf?version=67e649219847fb6e7ff3ae98ae3ca54c

 

 

 

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis