MOTOGP 2019 : JORGE LORENZO PENSE TOUT ARRÊTER…

 

 

QUAND LORENZO TOMBE, IL SE FAIT MAL

 

Une sacrée et sérieuse rumeur qui enfle dans le paddock, qui enfle à toute vitesse, comme une montgolfière gonflée à l’air chaud… Prête à s’envoler…

… Jorge Lorenzo penserait sérieusement à prendre sa retraite !

Il est vrai qu’il en est à sa troisième année d’humiliation, qu’il se blesse très sérieusement depuis un paquet de temps, qu’il ne gagne évidemment pas de très grosses sommes chez Honda, son coéquipier est un gros gourmand, Honda chez qui il est allé quasiment supplier de le recruter.

Il s’est aussi présenté comme sauveur auprès de Puig, le team manager de Honda Factory… qui ne peut pas encadrer Marc Marquez…

Alors reprenons quelques signes que l’on interpréter comme des pistes.

 

KUWATA LE BOSS DU HRC PROBABLEMENT VEXÉ PAR LE VOYAGE DE LORENZO AU JAPON (ICI AVEC NAKAGAMI ET CECCHINELLO)

 

Il y a d’abord ce voyage au Japon entre deux GP, très humiliant pour l’équipe mise en place sur les GP, très humiliant aussi pour les dirigeants japonais dont il a forcé la porte.

En plus de trente ans de métier, je commence un peu à piger comment ils fonctionnent ces dirigeants, c’est dire que c’est plus dur que de devenir… Cadre Noir à Saumur !

Et leur forcer la main, faire comprendre que les gens auxquels ils font confiance ne sont pas dignes de confiance, bref leur dire qu’ils se sont gourés dans le casting, ils détestent ça.

Peut-être d’ailleurs que chez Honda, Jorge Lorenzo est déjà en liste noire…

Et il l’aura senti, parce que ce pilote plein d’orgueil, ce qui est une qualité indispensable dans ce métier mais aussi plein d’ego, ça c’est une maladie, a aussi un instinct de chasseur.

Bref, n’importe qui lâcherait prise…

Qui plus est, Lorenzo s’est pris deux accidents coup sur coup, le deuxième entraînant la fracture de deux vertèbres.

 

LA CHUTE DE TROP À ASSEN

 

Là, c’est un domaine que je connais depuis trois mois, buté sur le périf par un s… qui s’est évidemment barré, me laissant allongé sur la voie de droite avec une vertèbre fracturée et deux autres qui ont un peu tassé leurs disques respectifs.

Ce genre de truc chez un motard, c’est une terreur, une vertèbre fracturée peut ou non aller jouer avec la moelle épinière et là c’est direction… la petite chaise !

Donc, quand le destin décide que la vertèbre en question restera à la maison sans aller toquer à la porte de l’enfer, on a très peur d’un nouveau gros choc qui pourrait faire en sorte que ledit destin change d’avis sur le verdict…

 

DUCATI A ÉTÉ TRÈS GÉNÉREUX AVEC LORENZO

 

Jorge Lorenzo a gagné beaucoup d’argent, la Gazzetta dello Sport, qui a lâché la bombe de cette info sur la retraite du Champion le premier, évoque la somme ‘kolosalle’… de 150 millions d’€.

Lorenzo habitant depuis un certain temps, Lugano dans un pays la Suisse, où le mot impôt est vulgaire, il a forcément un peu d’argent de côté.

Mais court il pour l’argent ? Oui, mais pas que, diraient les ‘djeuns’.

 

ROSSI N’AIME QUE COURIR

 

Valentino Rossi aussi a amassé des fortunes mais son yacht, ses millions, ses mannequins, c’est juste un plus, son grand pied … c’est l’adrénaline de la course !

J’expliquais récemment qu’Agostini, qui avouait qu’il ne courait que pour gagner, était épaté que Rossi puisse encore prendre son pied en arrivant cinquième…d’un GP !

 

 

Non, le kif de Jorge Lorenzo, c’est écrit derrière son casque, c’est « je ne suis pas un grand pilote, je suis un champion »…

Ensuite il y a des indices précis ou freudiens.

La photo postée sur son réseau perso…

 

 

Il est chez lui, dans son appartement qui surplombe le Lac de Lugano, en Suisse, il est assis dans le canapé et regarde un GP à la TV.

L’image qu’il regarde est celle d’une Honda…

Dans la pièce, on voit très nettement un simulateur de course auto, genre « ce qui me fait marrer c’est plus ça que d’aller me faire mal pour trois yens »

Un mec qui se met en scène en état d’humiliation totale, ou c’est Desproges ou c’est terrifiant…

Comparé à un Marc Marquez opéré en fin de saison 2018 d’un truc très compliqué à l’épaule, très douloureux et très long en rééducation, qui poste aussi des photos !

 

MARQUEZ EN MODE »JE REVIENDRAI »

 

Mais des photos de lui courant à pieds dans la lande catalane avec son frère, sur la table du kiné avec des grimaces qui en disent long sur ce qu’il dérouille, ces clichés là signifient « Volveré », je reviendrai

Ou Tornaré en Catalan…

Enfin, il y a l’hallali.

 

NAKAGAMI LE PLAN « B »

 

Marc Marquez a dit à un canard espagnol qui lui demandait qui il verrait rejoindre le team Factory Honda…

On s’attend à Crutchlow, il évoque Nakagami.

Et ça c’est tout..  sauf innocent.

Nakagami est le coéquipier qu’il veut, comme l’était Dani Pedrosa, il est discret, comme Pedrosa il sait souffrir, on l’a vu marcher avec des béquilles vers sa moto ce week end en Allemagne.

Et il ne peut pas avoir dit ça sans que le problème ait été évoqué avec la maison mère…

 

MARQUEZ VU PAR LORENZO À LA TV: DIX POLE ET DIX VICTOIRES AU SACHSENRING

 

Et donc, même si la gestion d’un team sportif qui a des sous consiste toujours à avoir dix longueurs d’avance, il est clair que cette grande gueule de Crutchlow, garçon doué et dur au mal mais qui casse du matos et aussi du sucre sur le dos des ses camarades, qui rêve d’une Honda d’usine (qu’il pilote déjà) mais aussi du statut de pilote d’usine, n’est pas dans les clous…

Et aussi qu’au Japon, on a déjà mis en place le plan B…

J’oubliais…

Nakagami est Japonais, et s’il monte en équipe une, il laisse une place vacante…

Marc Marquez a une idée très précise du pilote qu’il verrait bien le remplacer.

Who ?

Vous pensez à quelqu’un ?

Vous avez raison… le petit frère de Marc qui brille en Moto 2 et rêve de monter en MotoGP!

Le sens de la famille chez Marquez, c’est énorme…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

MARQUEZ ET MARQUEZ le petit frérot qui brille en Moto 2

 

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis