OÙ EN EST RÉELLEMENT PIERRE GASLY CHEZ RED BULL ?

 

 

 

Au soir du huitième Grand Prix de la saison 2018 du Championnat du Monde de Formule 1, millésime 2019, où en est réellement le grand espoir Français Pierre Gasly,

Aprés son épreuve nationale, le Grand Prix de France qu’il a terminé à la dixième place, le jeune Normand compte 37 points et il occupe la sixième position du Classement provisoire du Championnat précédé fort logiquement par les deux pilotes Mercedes, les deux de la Scuderia Ferrari et aussi naturellement par son équipier, l’Hollandais lequel Max Verstappen, le devance de 63 points en totalisant  100 contre 37 au tricolore !

Après les huit premières manches du Calendrier 2019, la situation de Pierre Gasly au sein de l’équipe Red Bull devient de plus en plus compliquée et visiblement embarrassante pour le pilote Français, débarqué cette année de l’écurie satellite de Red Bull, la Scuderia Italienne, basée à Faenza et ex-Minardi devenue Toro Rosso.

 

F1 2019 – CHRIS HORNER et PIERRE GASLY

 

L’impression générale qui prédomine est qu’il semble bien qu’il n’y a aucune compatibilité entre Gasly et la RB15… Alors, comment ‘est-ce possible dans la mesure ou jusqu’alors, le jeune Gasly a toujours été estimé, jugé et considéré et à juste titre comme un pilote rapide. Gasly étant toujours depuis ses débuts, parvenu à s’adapter aux nouvelles catégories dans lesquelles il se retrouvait au fil des ans, s’adaptant avec succès au pilotage des nouvelles monoplaces, en s’intégrant toujours de la meilleure façon possible dans ses nouvelles équipes dans lesquelles il était enrôlé. Et surtout, dans chaque discipline, brillant et gagnant toujours.

En charge de la Red Bull Academy, la… pouponnière de la firme Autrichienne de boissons énergétiques, basée prés de Salzbourg. à Fuschl am See, l’ancien Pilote – notamment victorieux des 24 Heures du Mans au volant de l’inoubliable Porsche 917 en juin 1971 avec le Hollandais Gijs van Lennep – Helmut Marko, avant que ne commence le Championnat du Monde, avait lâché qu’il commencerait à évaluer sérieusement la performance de Gasly à partir de l’été !

L’été arrive nous sommes fin juin !

Le problème est que les performances de Pierre Gasly ne s’améliorent pas au fil des GP et même en mettant de côté la comparaison avec son équipier Max Verstappen, qui après plusieurs saisons, cocooné et chouchouté, à lui aussi également visiblement peiné à suivre les Ferrari et les Mercedes, les résultats actuels de Gasly sont décourageants.

En effet après le Paul Ricard, son meilleur résultat à ce jour, cette année reste une cinquième place décrochée au GP de Monaco. Au Castellet, bien que n’étant pas favorisé par la stratégie, sans la pénalité infligée au pilote Renault, l’Australien Daniel Ricciardo, Pierre Gasly, n’aurait pas obtenu le point de cette dixième place.

Gasly essaie humblement de sortir de cette situation mais les grandes lignes deviennent de plus en plus difficiles. Et les critiques commencent à faire surface… craignant déjà l’impitoyable méthode Marko. Celle ou sans prévenir vous étes viré et éjecté du Team Red Bull… sans aucun préavis !

 

F1-2019-La-RED-BULL-HONDA de PIERRE-GASLY -Photo-Antoine-CAMBLOR-

 

Dans les paddocks, le sentiment est que le plus gros problème pour Gasly est… Gasly lui-même, ce dernier se retrouvant dans une boucle sans issue…

Marko, sait aussi parfois se montrer patient mais en interne depuis des années, le risque d’être mis à la porte demeure et existe bel et bien est resté toujours élevé, mais peut-être que cette fois le ‘Professeur’ Autrichien aura plus de patience que d’habitude.

Tout simplement parce que d’une part, Gasly, après tout, a toujours été estimé comme un futur grand pilote, et comme Verstappen, une véritable  ‘pépite’

Et que d’autre part, dans le réservoir la fameuse filière Red Bull, les remplaçants prêts à faire partie de l’Équipe Red Bull, font curieusement défaut… Il n’y a aucun espoir capable d’intégrer le Team!

Dan Ticktum le seul en lice a totalement loupé son début d’année au Japon et en outre, vu des médiocres résultats, il n’est pas en mesure de se voir attribuer l’indispensable sésame pour piloter en GP F1, la fameuse Super Licence… Ce week-end encore à Sugo, il termine seulement 15éme d’une épreuve remportée par Naoki Yamamoto devant Kamui Kobayashi et Lucas Auer. Et il ne figure naturellement toujours pas dans le Top 10 du classement provisoire du Championnat, remporté rappelons-le, il y  deux ans par … Pierre Gasly!

Reste aussi encore la possibilité… du Russe Daniil Kvyatt, viré à deux reprises de Red Bull pour résultats insuffisants et remplacé la seconde par … Verstappen  ! Daniil Kvyat a donc déjà piloté pour l’écurie Autrichienne, en 2015 et 2016.

Son actuel Boss chez Toro Rosso, Franz Tost déclarant au GP de France:

« Red Bull ne perdrait pas la face en rappelant Daniil. Il est un pilote Red Bull, et n’est que prêté à Toro Rosso »

Mais Kvyatt n’a JAMAIS ébloui… jamais été étincelant au volant de la Red Bull! et Helmut Marko comme Chris Horner, le Team-principal, le savent que trop…

 

F1-2019-MONACO-PIERRE-GASLY-RED-BULL-HONDA.

C’est la raison pour laquelle il semble bon de patienter et préférable d’apaiser le malheureux Gasly et d’attendre que le Français puisse enfin parvenir à tirer la quintessence de cette monoplace Red Bull et ce afin de retrouver les belles performances qui jusqu’alors avaient fait de lui un ‘ futur’ GRAND !

Dans un premier temps de se rapprocher au moins des chronos en qualification de Max Verstappen, puis ensuite de le suivre en course. Ce serait déjà un bon début… pour la seconde partie de Saison.

Terminons en précisant tout de même que Verstappen, à qui le Staff Red Bull accorde tout, ne pointe au soir du GP de France, qu’au quatrième rang du Classement général provisoire 2019.

Totalisant 100 points seulement, alors que Lewis Hamilton en compte 187 avec six victoires, lui, et Valterri Bottas, 151 avec deux succès.

Sebastian Vettel, le leader de la Scuderia Ferrari suivant au troisième rang avec 111 points.  Le second pilote de Maranello, lui aussi trop souvent accablé par des soucis invraisemblables, le jeune et brillant comme Gasly, Monégasque Charles Leclerc, n’en possédant que 87 !

Preuve qu’il n’y a pas que chez Red Bull où le deuxième pilote manque de chance… et qui sait être soutenu ! Et que la position de Max n’est pas, elle non plus, à la hauteur des espérances de Red Bull ! Lui à qui tout est accordé… Et qui cette année est dominé et surclassé aussi !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN – Edgar BELLEC – Antoine CAMBLOR

 

F1 Monoplaces Sport

About Author

gilles