DERNIÈRE MINUTE… DOUBLE PÉNALITÉ POUR DANIEL RICCIARDO AU GRAND PRIX DE FRANCE DE F1.

 

 

 

LES COMMISSAIRES SPORTIFS DE LA FIA ONT ENCORE FRAPPÉ…

 

 

Ce dimanche sur le Circuit Paul Ricard, en fin d’après-midi après l’arrivée du Grand Prix de France de Formule 1 et comme il y a deux semaines à Montréal au Canada, les Commissaires sportifs, ont à nouveau appliqué une pénalisation, en réalité une double !

Désormais piloter en Grand Prix, devient une … science, faut pas gêner les autres pilotes ! rester bien sage… Mon Dieu, on parle de la discipline reine du sport automobile !

On croit vraiment … RÊVER..

Cela devient grotesque, le monde de la F1 perd toute crédibilité, il n’y a qu’à tendre l’oreille partout sur les circuits comme ailleurs pour s’en assurer !

Faut pas s’étonner que les audiences des TV chutent et que l’affluence sur les circuits est en diminution…

Au GP de France courageusement relancé il y a un an, après une décennies d’absence au Calendrier des GP, on a officiellement appris que ce week-end et par rapport à l’an dernier, il y avait une fréquentation en baisse de … 12,5 % !

Franchement de nos jours se passionner pour la F1 et ses GP dénués d’intérêts, où il ne se passe RIEN, une simple procession jusqu’au damier, la course se résumant et se réduisant, le samedi à la fin de la Q3 et le dimanche aux premiers mètres jusqu’à la sortie du premier virage, relève de l’EXPLOIT…

À vrai dire, cette F1 moderne ne concerne que ceux qui vivent en autarcie dans le paddock !

Mais revenons à la double pénalité infligée au pilote Australien de l’Équipe Renault ?

 

F1 2019 DANIEL RICCIARDO

 

Daniel Ricciardo a en effet reçu une double pénalité au terme de ce GP de France, et du coup cela le fait dégringoler au Classement, chutant de sa très belle septième place sous le damier et des points à la… onzième ce qui signifie qu’il ne score aucun point !

Explication :

Impliqué dans sa lutte en fin de course avec la McLaren-Renault du Britannique Lando Norris et ensuite avec l’Alfa Romeo-Sauber de l’ancien Champion du Monde le Finlandais Kimi Räikkönen, pendant le 53ème et ultime du dernier tour de ce Grand Prix de France, Daniel Ricciardo, s’est donc vu sanctionné … deux fois par les commissaires sportifs !

Avec pour ces deux pénalités… cinq secondes ajoutées à son temps, ce qui lui fait perdre sa septième place et lui attribue finalement la onzième, au Classement final de la course !

Le motif ?

Avoir repris place sur la piste de manière dangereuse et avoir d’abord gêné le pilote de la McLaren, Lando Norris, avant ensuite de doubler et dépasser, Kimi Räikkönen, le pilote de l’Alfa Romeo-Sauber en sortant de la piste.

On serait tenter de dire… les pilotes faites gaffe. À qui le tour ?

 

F1 2019 DANIEL RICCIARDO

 

Informé, Daniel visiblement ‘très diplomate’ confiait :

« C’est clairement décevant de rétrograder en dehors des points avec cette pénalité infligée après la course, surtout pour la manche à domicile de l’équipe Renault. Le dernier tour était très amusant. Nous étions engagés dans un duel où j’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai préféré tenter le coup plutôt que de ne pas essayer du tout et je suis sûr que le public français et les téléspectateurs ont adoré. C’est dommage d’être pénalisé pour cela, mais nous devons aller de l’avant le plus vite possible. »

Au sujet du GP, il enchaînait :

« Concernant la course en elle-même, j’ai l’impression de m’être un peu loupé au départ, surtout après une excellente réaction à l’extinction des feux. J’ai freiné trop tôt au premier virage. Avec le recul, c’était une approche trop conservatrice et cela ne m’a pas facilité la tâche pour la suite même si nous avons su éviter les soucis par la suite. Il y a de nombreux points positifs à retenir et nous chercherons à répondre dès l’Autriche. »

 

F1 2019 – PAUL RICARD GP DE FRANCE – Les deux RENAULT de RICCIARDO et HÜLKENBERG

 

Cyril Abiteboul, Team Principal de l’Écurie Française, indiquait, lui :

« La pénalité de dix secondes infligée à Daniel l’a exclu des points. C’est décevant, car il s’agissait probablement du moment le plus intense d’une épreuve assez terne avec quatre grands pilotes bataillant en toute sécurité et avec respect dans les derniers virages. Avec tous les défis pour dépasser des voitures en piste, cela démontre une nouvelle fois que les qualifications déterminent l’issue du week-end. C’est aussi là que réside notre principal axe d’amélioration. »

Et sur la performance des deux monoplaces Renault et des McLaren-Renault, il lâchait :

« Les voitures motorisées par Renault ont assurément animé ce Grand Prix ! Je crois que les septième et neuvième places représentaient le meilleur résultat possible à l’arrivée compte tenu de nos positions sur la grille et je suis convaincu que les fans en seront ravis. Daniel n’a pas connu un départ idéal, mais il a su se battre grâce à une stratégie bien pensée et un pilotage agressif. Nico est resté dans l’échappement de Kimi tout au long de la course. Il était rapide, mais pas assez pour tenter et réussir une manœuvre. »

Prochaine étape avec le neuvième GP dès le week-end prochain en Autriche sur le Red Bull Ring, anciennement Zeltweg.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALAN – Edgar BELLEC

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles