MOTOGP 2019 : LORENZO NE SERA PAS PÉNALISÉ POUR LA CHUTE COLLECTIVE DÉCLENCHÉE AU GP. DE BARCELONE : VIDÉO.

 

 

 

Les faits d’abord :

Au deuxième tour du GP de Catalogne, Jorge Lorenzo se retrouve cinq puis quatre, ce qui est nouveau cette année où il n’a jamais eu un top 10 sur l’Honda.

Au virage 10, il veut passer Viñales, alors troisième, à l’inter, il est trop vite dans la courbe, doit freiner pour éviter la collision, la roue avant glisse, la moto de Lorenzo va faucher la Ducati d’Andréa Dovizioso devant lui, Maverick Viñales à côté et Valentino Rossi ne peut pas arrêter sa Yamaha, qui entraîne la moto de Lorenzo qu’il a accrochée, sa roue arrière saute ladite moto, il est par terre.

Lorenzo a juste balayé la tête de la course, dont Dovizioso qui était en baston avec Marquez, Marc Marquez qui a eu la bonne idée de doubler Dovizioso à ce moment et qui du coup échappe à la tornade.

Dovizioso perd possiblement 25 points et se retrouve à dache de Marquez au général, il a demandé une pénalité contre Lorenzo. Logique.

 

DOVIZIOSO EN PLEINE BASTON AVEC MARQUEZ, LORENZO ARRIVE…

 

Vinales qui pour une fois n’avait pas raté son départ et roulait troisième a été très vexé (de toute façon il est onzième au général avec 40 points, loin de Quartararo !) il a demandé une pénalité, rien ne m‘étonne plus chez ce garçon qui est Champion du Monde des derniers tours rapides en essai (meilleur temps des essais officiels aujourd’hui à Barcelone, dans son dernier tour et en double tendres…).

 

LA CHUTE INIMAGINABLE

 

Valentino Rossi, un vrai winner a dit que ce sont des choses qui arrivent…

Et oui, c’est comme ça les sports mécaniques, il est plutôt fréquent que les chutes collectives soient derrière, là c’était tout devant, mais on le voit sur la vidéo, il ya une faute de pilotage mais rien d’intentionnel !

 

ROSSI PENSE SEULEMENT QUE CE SONT DES CHOSES QUI ARRIVENT…

 

Que Lorenzo, frustré de victoires depuis longtemps, ait un peu pété les plombs c’est probable, mais dans ce métier totalement hors de l’humain qu’est le pilotage au niveau mondial, il faut péter les plombs, sinon tu arrêtes…

Mais rien d’intentionnel.

La seule raison qui me fait le condamner est qu’il nous a privé d’un GP qui allait être formidable, Dovizioso en voulait comme une bête enragée, tous les grands étaient là, en somme un délit d’audimat !

Alors, il n’est pas pénalisé, c’est normal et c’est heureux, on sent bien que dans les trois juges, il y a Freddy Spencer qui, lui, sait ce que c’est que la fureur d’une baston !

 

LA BASTON QUE L’ON AIME A PARFOIS DES CONSÉQUENCES INCROYABLES

 

Qui plus est, le pénaliser alors qu’il est quinzième au général avec 19 points, et surtout qu’il n’est pas possible de rendre leurs places aux pilotes qui ont été balayés, aurait été absurde.

Voilà, c’est sûr que quand on joue aux cartes, on risque seulement sa fortune, quand on est pilote on sait que si le destin est cruel, pour des jeunes entre vingt et quarante ans, oui, pour moi un mec de quarante ans qui roule en GP est un jeune, les conséquences sont dramatiques.

Là, il y a des motos que les pilotes ne paient pas, des casques et des gants idem, des ‘combardes’ avec airbag idem, il ya un vrai miracle, personne ne s’est fait mal.

Merci au destin.

Pour finir deux réactions que j’aime bien, moi qui suis d’une époque où l’on pouvait quasiment rire de tout! Ce lecteur qui m’a écrit en me disant que Lorenzo avait été un équipier phénoménal pour Marquez, en réussissant à faire un strike de tous les bons qui attaquaient son premier pilote…

 

JOIE, FUREUR, ADRÉNALINE, DOULEUR, QUARTARARO EST PODIUM

 

Et cette phrase d’un journaliste italien, ils sont souvent les plus cruels, disant qu’il était sûr d’un truc sur le voyage de Lorenzo au Japon, (qui a énervé tout le monde, à commencer par Marquez) c’est qu’ils n’avaient pas discuté d’une reconduction de contrat !

Bon voilà, cette quadruple chute a permis à Quartararo de décrocher un podium, il s’est quand même battu ensuite à donf avec Petrucci et Rins, tous deux vainqueurs de GP,  pour décrocher la deuxième place.

 

LA BASTON QUARTARARO-RINS-PETRUCCI (PILOTES NOMMÉS DE DROITE À GAUCHE)

 

Et il s’est superbement battu.

Je le répète, les sports mécaniques sont violents, si vous êtes contre, regardez le billard à Eurosport, c’est délicieusement suranné et magnifiquement commenté quand c’est en anglais.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos et Vidéo : MotoGP.

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis