MOTOGP 2019 : ESSAIS OFFICIELS À BARCELONE POUR VIÑALES ET MORBIDELLI (YAMAHA).

PETE BEIRER LUCIDE SUR SES MOTO2, MOINS SUR SES MOTOGP

Ce lundi, mardi et mercredi d’après GP de Barcelone sont consacrés à trois séances de tests officielles, un jour pour chacune des cylindrées.

Ce mardi, jour du Moto2, la seule équipe qui nous intéresse vraiment est Tech3, qui court sur des Moto2 à cadre KTM, avec un résultat désespérant, aucun point en sept GP.

SIMON CRAFAR LE MALICIEUX

Durant le GP, Simon Crafar, ancien pilote et vainqueur de GP, magnifique commentateur dans les stands des GP moto pour MotoGP TV, qui a des infos de première bourre parce qu’il connaît tout le monde, et qu’il est respecté dans tous les stands, du mécano au pilote en passant par le big boss du team, Simon donc a croisé le patron de KTM Pit Beirer et lui a demandé pourquoi ses Moto2 ne marchaient pas.

LES DEUX PILOTES TECH3 DE MOTO2 NE METTENT PAS UN PIED DEVANT L’AUTRE

La réponse de Beirer a été claire, nous nous sommes loupés cette année, ayant mal négocié le passage au tri-cylindres Triumph quand Kalex a sorti un produit de très haute qualité. Bilan, le cadre des Moto2 KTM va être entièrement refait, ce qui explique les résultats désespérants du team Tech3.

Les pilotes sont tellement peu enthousiastes (l’un d’entre eux, Oettl, n’a même pas pu rouler le GP dimanche, handicapé par une blessure) qu’Hervé Poncharal, boss de Tech3,  a préféré les envoyer se reposer que faire des tests qui ne servent à rien sur une brêle ratée.

On en revient donc à la journée précédente, réservée aux MotoGP.

MICHELIN A BIEN BOSSÉ AVEC DE NOUVEAUX PNEUS PLUS PERFORMANTS ENCORE

Pour donner une idée de la session, à partir de midi, la piste est montée à 55 degrés, Michelin a certes prévu un nouveau pneu pouvant faire gagner une demie seconde au tour, et ce dans les tendres et les mediums, mais rouler sur une fournaise ne servait à rien et c’est important pour arriver à lire correctement la feuille des temps ci-dessous.

Par exemple, Viñales fait le meilleur temps dans  le dernier de ses 98 tours, l’équivalent de pas loin de quatre GP, quand la température a baissé en fin de journée et en pneus double tendres.

Autrement dit, ce temps a peu d’intérêt, on sait que le garçon est champion du monde des derniers tours en essai…

BELLE JOURNÉE POUR RINS

En revanche, ceux de Rins (quatrième) Morbidelli (deuxième) et Marquez (troisième) sont beaucoup plus crédibles car ils ont été devant depuis le matin.

MARQUEZ A BOSSÉ COMME UN DINGUE

Yamaha a surtout testé une nouvelle électronique, destinée à améliorer le frein moteur, et les résultats sont bons, même si celui de Viñales est sans intérêt il existe.

Or on sait que le problème de cette moto est que par temps chaud, elle s’adapte mal aux pneus et devient difficile à emmener.

Entre les  nouveautés Michelin et électroniques, il semble que ça marche pour Yamaha, Viñales meilleur temps, Morbidelli deux, Quartararo cinq, seul Rossi est aux pelotes mais on sait que le garçon déteste ce genre d’essais.

QUARTARARO A LENTEMENT AMÉLIORÉ AU LONG DE LA JOURNÉE

Chez Honda, Marquez avait à disposition trois motos, chacune avec des propositions différentes en particulier en matière aérodynamique.

AERO ETONNANTE CHEZ HONDA

On comprend qu’avec le nombre de tours qu’il a fait, il a testé beaucoup de choses.

Au contraire de son compagnon d’écurie, Jorge Lorenzo, probablement un peu dévasté d’avoir balancé toute la tête du GP alors en bagarre avec Marquez, a commencé la journée par se mettre une nouvelle toile, il termine avec le 17ème temps, à une seconde quatre de Viñales…

On sait qu’il avait fait un voyage spécial au Japon, qui a déplu à tout le monde à commencer par Marquez), qu’il en a rapporté de jolies ailes placées sur son réservoir et surnommées « Les oreilles de Dumbo » par la Presse italienne.

LES OREILLES DE DUMBO DE LORENZO

Elles servent à caler les cuisses dans les gros freinages et les grandes courbes.

Mais le retour est maigre, deux chutes, ce n’est pas dû aux oreilles en question mais probablement au fait que Lorenzo s’est cru capable de tout, sorti de la merde dans laquelle il est depuis trois ans, d’où grosse faute durant le GP et nouvelle grosse faute le lendemain.

Chez Suzuki, on a essayé un nouveau cadre, qui marche bien, Rins quatrième temps crédible et son coéquipier Mir est huitième, après avoir été troisième temps dans la journée quand Rins était devant, pas mal, essais concluants.

BON RÉSULTAT POUR LA SUZUKI DE JOAN MIR

Chez Ducati en revanche, d’abord les résultats parlent d’eux-mêmes, sur une piste censée leur être favorable.

Miller, neuvième temps, à sept dixièmes de Viñales, Petrucci, onzième à quasiment une seconde, et ce dans le trentième de ses 57 tours, ce qui signifie qu’il n’a pas vraiment pu améliorer, tout comme Dovizioso, huit millièmes derrière son coéquipier dans le seizième de ses 36 tours de piste.

PAS LE MORAL CHEZ DUCATI

Là il est clair que le nouveau cadre proposé par les ‘ingés’  n’a guère plu, à moins que l’on se soit contenté d’une belle journée de vrais essais, sans amélioration à la fraîche du soir, ce qui serait étonnant.

Et puis il reste KTM, qui testait un nouveau cadre, où Zarco réalise le meilleur temps du team.

Certes il y a des explications, Johann a établi ce temps dans son avant dernier tour, Pol Espargaro dans son cinquième (chute ensuite)

Qui plus est, la différence est minime, quatre millièmes de seconde.

Mais on ne va pas faire les délicats, pour une fois, Zarco est devant !

Cela dit il faut quand même relativiser, les deux pilotes sont à une seconde deux de Viñales !

J’ai cité le boss de KTM Pit Beirer en début d’article, lucide sur son échec en Moto2,  il serait bien qu’il ait aussi un œil critique sur sa MotoGP dont il ne rate pas une occasion de dire qu’il en est très fier quand il regarde les résultats de Pol Espargaro.

PEDROSA L’HOMME MIRACLE

Là on est à égalité mais par le bas, mais Pedrosa, l’homme miracle, était là, il a roulé 51 tours, l’équivalent de deux GP.

Il est le plus lent de la session ce qui est normal, on ne lui demande pas de faite ‘péter un chrono mais de faire avancer la meule’, ce qui serait déjà pas mal…

Prochain GP Assen le 30 juin

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Résultats jour de Test MotoGP  Barcelone  juin 2019  

http://www.motogp.com/fr/TestResults/Catalunya+MotoGP+Test

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis