DANIEL RICCIARDO DÉBALLE SUR SON PARTENARIAT AVEC MAX VERSTAPPEN CHEZ RED BULL….

 

 


F1-2018-SINGAPOUR-Chez RED-BULL RENAULT, le partenariat avec MAX a fait des étincelles

 

Le pilote Australien d’origine italienne connu pour boire le champagne dans une de ses chaussures en cas de victoire, son franc parler et qui pas plus tard qu’à la fin du récent GP du Canada n’a pas mâché ses mots pour exprimer son point de vue au sujet de l’incident VETTEL-HAMILTON, n’avait déjà pas mis de gants tout récemment en s’exprimant pour la première fois publiquement sur sa cohabitation tendue pour ne pas écrire houleuse avec Max VERSTAPPEN au sein du Team RED BULL.

Co-équipiers pendant deux saisons et demi, au sein du Team RED BULL, le ‘’couple’’ Daniel RICCIARDO-Max VERSTAPPEN, n’a pas toujours été facile à gérer.

 

F1 2018 Au prestigieux GP de MONACO, DANIEL RICCIARDO enfin vainqueur et HEU-REUX.

 

Arrivé chez RED BULL en 2014, l’actuel pilote RENAULT après avoir été associé à Sebastian VETTEL et Daniil KVYAT dans le Team Autrichien, du fabricant de boissons énergisantes, Dietrich MATTESCHITZ, s’est vu associé ensuite au plus jeune pilote de F1 de tous les temps, le Néerlandais Max VERSTAPPEN, en cours de saison 2016.

A peine arrivé de chez TORO ROSSO, l’écurie cousine de RED BULL qui donne des ailes, le jeune espoir roulant sous licence Hollandaise, ne se priva pas du célèbre slogan de la marque de boisson énergisante et remporté sa première victoire en GP dès son intronisation dans le Team cher à Dietrich MATTESCHITZ, devenant du coup le plus jeune vainqueur d’un GP.

Et comme son équipier Australien, Daniel RICCIARDO , n’était pas né de la dernière pluie, une rivalité que l’on a cru longtemps saine, s’installa pourtant entre ces deux jeunes loups aux dents longues.

Sur le site officiel de Nico ROSBERG, ’’BEYOND THE GRID’’ (au-delà de la grille) Daniel s’est tout récemment épanché sur la situation réelle telle qu’il l’a réellement vécue.

 


F1-2018-SHANGHAI-DANIEL-RICCIARDO-HEUREUX-après-sa-sixième-victoire-en-GP.

 

Déjà lorsqu’il annonça son départ pour le Team RENAULT SPORT dans le  courant 2018, beaucoup considérèrent cette décision comme une fuite en avant pour se libérer du joug Hollandais dont le statut  prenait de plus en plus d’ampleur  chez RED BULL.

Une supposition qu’il contra cependant en freinant des quatre fers.

« Cette décision personnelle n’a rien à voir avec mon ex-coéquipier » répliqua-t-il en ajoutant :

« Max et moi nous sommes livrés des duels serrés et  parfois jusqu’à la limite du bon sens entre collègues. »

Daniel regrettant avec le recul :

« Que le Team ne soit pas intervenu car par moments c’était plutôt à celui qui voulait le plus intimider l’autre. À  chaque fois j’avais l’impression de lui laisser suffisamment de place mais régulièrement il se trouvait sur mon chemin  et n’hésitait pas à me taper les roues… »

L’Australien ajoutant et précisant encore :

«  J’adore les duels au coude à coude tant que celà reste fairplay mais de temps à autre j’estimais que cela allait trop loin surtout entre collègues du  même Team, sans pour autant que le poste de commandement n’intervienne. »

Et Daniel Ricciardo concluait en rajoutant et avouant :

« J’en ai discuté en interne avec le Team et aujourd’hui je me dit que j’aurais dû agir autrement mais je ne suis tout simplement pas quelqu’un qui se plaint en permanence en dénonçant tel ou tel fait de course. Néanmoins je reste convaincu qu’après certaines situations scabreuses entre Max et moi, le Team aurait dû réagir et éviter de la sorte des tensions inutiles entre nous. »

 


F1-2018-MEXICO-RICCIARDO-en-pole-devant-VERSTAPPEN-et-HAMILTON-le-27-octobre

 

Malgré la rivalité acérée qui animait les deux protagonistes  les statistiques au cours de leur parcours commun témoignent d’un bilan sportif très équilibré s’établissant comme suit :

VICTOIRES : 5 pour VERSTAPPEN et 4 pour RICCIARDO

PODIUMS : 17 pour VERSTAPPEN et 15 pour RICCIARDO

Concernant les duels internes en qualifications, ils ont croisés les armes à 58 reprises avec cette fois un avantage plus net en faveur de Max VERSTAPPEN de 8 ans le cadet de Daniel RICCIARDO et qui s’est soldé par un score de 35 à 23 au bénéfice du Batave.

 


F1-CHRISTIAN-HORNER-et-DANIEL-RICCIARDO-RED-BULL.

 

Malgré la rivalité et l’animosité qui a parfois poussé ce duo ‘’électrique’’ jusque dans ses derniers retranchements, Daniel RICCIARDO n’a pas été avare d’éloges vis-à-vis de son ex-collègue, n’hésitant pas à déclarer :

« Pour moi Max est plus rapide que Vettel. Sebastian n’est déjà pas un lambin mais Max est non seulement plus jeune mais aussi plus rapide. Même si Sebastian continue de progresser, sa marge est beaucoup plus faible que chez Max qui pilote beaucoup plus par instinct et en se servant beaucoup plus de son talent pur. »

Et en sortant cette analyse, Daniel RICCIARDO sait de quoi il parle puisqu’il a eu les deux comme équipiers au sein du Team Red Bull !

 

F1-HELMUT-MARKO-

 

Alors il ne cite pas LE RESPONSABLE N°1 de cette situation franchement malsaine mais tout le monde aura bien compris qui il visait…

Evidemment l’homme qui fait la pluie t le zu temps chez RED BULL RACING, l’ancien pilote Helmut MARKO, naturellement! Celui qui n’a pas que des amis chez la grande majorité, pour ne pas dire la totalité des anciens pilotes RED BULL et TORO ROSSO !

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency – Bernard BAKALIAN

F1 2018 DANIEL RICCIARDO, à l’époque pilote RED BULL

Daniel Ricciardo (AUS) Renault F1 Team RS19.
Canadian Grand Prix, Friday 7th June 2019. Montreal, Canada.

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles