SUCCÈS FERRARI EN LMGTE/PRO, AUX 24 HEURES DU MANS, 7O ANS APRÈS LA 1ère VICTOIRE DE 1949

 

Vainqueurs des 24 H du Mans 2019 GT Pro FERRAI 488 GTE EVO Alessandro PIER GUIDI, James CALADO, Daniel SERRA – Photo Thierry COULIBALY

 

Dans la catégorie LMGTE Pro, c’est …50 ans -CINQUANTE ANS – après le 1er succès d’une ‘ Rosso’, la Ferrari 166 MM, nouvelle victoire pour la firme de Maranello, avec la Ferrari 488  N°51 de la Scuderia AF Corse de l’équipage Alessandro Pier Guidi-James Calado-Daniel Serra, qui décroche cette 87ème édition, dans une catégorie toujours très importante pour les Constructeurs.

L’occasion pour Ferrari de fêter de la plus belle manière, les 70 ans du premier succès de la marque italienne aux 24 Heures.

Porsche, l’éternel rival qui s’était déjà assuré du titre mondial, à Spa, voit ses pilotes Michael Christensen et Kevin Estre, sacrés eux Champions du Monde Pilotes.

 

24 H du Mans 2019 CORVETTE C7 R N°63 – Photo Thierry COULIBALY

 

Il a fallu attendre la 20ème heure pour que la lutte en GTE Pro se détende un peu. En effet, à ce moment-là, la Corvette N°63 avait réussi à dégager un capital de 15 secondes sur la Ferrari AF Corse N°51 et 45 secondes sur l’une des Porsche 911 RSR, la N°91. Suivait alors une autre Porsche, la N°93, et les quatre Ford GT, regroupées en 1 tour…  et à 1 tour de la tête.

 

24 HEURES DU MANS 2019 -Essais Mercredi 12 juin -PORSCHE N°91 6 Photo Patrick MARTINOLI

 

Mais il fallait commencer à décompter les arrêts. Avec un arrêt de moins la Chevrolet Corvette bénéficiait-elle d’un avantage sur la Ferrari et la Porsche grâce à une bonne gestion, ou était-elle en fait en retard d’un ravitaillement décalé ?

Pour ces raisons, il était encore impossible de dire qui allait gagner. Un ravitaillement c’est en moyenne une minute à une minute quinze de perdue à parcourir l’allée des stands à 80 km/h (contrôlé par les commissaires avec un radar de poing) et à remplir le réservoir.

Impossible donc de prévoir comment cela allait se terminer…

 

24 H du Mans 2019 ASTON MARTIN Vantage AMR N°97 – Photo Thierry COULIBALY

 

noter que contrairement à ce qui nous avait été annoncé, l’Aston Martin N°97, a repris la piste pour la beauté du geste, car pour le classement, il vaut mieux ne pas en parlé…disons juste qu’elle tient fermement la lanterne rouge.

Coup de théâtre à un quart d’heure de la 21ème heure, la Corvette cède définitivement en perdant deux tours, à la suite d’une sortie de route de Jan Magnussen.

A ce moment-là, la Ferrari AF Corse prenait le lead devant les Porsche…

 

24 H du Mans 2019 FFERRARI 488 GTE N°83 Photo Thierry COULIBALY

 

A une heure de la fin, à 14Heures, impossible pour la Ferrari AF Corse 51 de Alessandro Pier Guidi- James Calado-Daniel Serra, de lever le pied.

Les Porsche de Richard Lietz-Gianmaria Bruni-Fréderic Makowiecki et de Patrick Pilet-Earl Bamber-Nick Tandy ne sont véritablement pas décidé à lâcher.

Elles se relaient dans le rôle du chasseur, à une petite minute et quarante seconde, et cherchent à pousser la Ferrari à la faute…

Et dire qu’à l’issue des essais, personne ne donnait bien cher quant aux chances des voitures Italiennes.

 

24 H du Mans 2019 FORD GT N°68 – Photo Thierry COULIBALY

 

Les Ford GT, n’ont réussi à jouer de leur nombre depuis la fin de la nuit et occupent les quatre places derrière la Ferrari et les Porsche. Fermement mais avec une certaine impuissance.

Les Américaines devancent une… Américaine, la Corvette ayant réussi à repartir après une réparation et un tout à faible vitesse pour voir si tout allait bien. Elle termine finalement à la huitième place.

Enfin, les adieux de BMW au Mondial WEC, n’aura pas été bien brillant. Jamais vraiment dans le coup dès les essais, on espérait une course de type le Mans, c’est-à-dire sans histoires pour remonter au classement.

 

24 H du Mans 2019 – BMW M8 GTE N°82 – Photo Thierry COULIBALY

 

Il n’en a rien été… Et les deux voitures étaient en panne à une heure de l’arrivée. Au revoir BMW… La firme Bavaroise n’aura jamais été au top niveau dans ce WEC depuis ses débuts !

 

24 H du Mans 2019 FERRARI 488 GTE EVO N°51 Photo thierry COULIBALY

 

En attendant, une victoire en GT pour Ferrari ne pourrait-elle pas donner des idées à Maranello pour une Hypercar répondant au règlement 2021, qui serait exploitée et engagée par la très professionnelle structure de la Scuderia AF Corse ?

On peut rêver… éveiller !

L’AUTRE SURPRISE… LE SUCCÈS EN GT/AM DE LA FORD GT

 

24 H du Mans 2019 FORD GT N°85 Photo Thierry COULIBALY

 

En LMGTE Am, c’est la Ford GT N°85 du Keating Motorsports de Ben Keating l’Américain, Jeroen Bleekemolen le Hollandais et Felipe Fraga, le Brésilien, qui s’adjuge la victoire, tandis que Team Project 1, avec le trio, Jörg Bergmeister l’Allemand, Patrick Lindsey l’Américain et le Norvégien Egedio Perfetti, les pilotes de la Porsche N°56 911 RSR, décroche le Trophée GTE Am.

En GTE Am, malgré quelques frayeurs, la Ford GT 85 de Keating (le propriétaire) Bleekemolen et Fraga tient bon. La preuve que cette véritable voiture de course de route peut être exploitée par une écurie privée.

Ford devrait franchement regarder cela d’un œil neuf pour l’avenir !

 

24 H du Mans 2019 – PORSCHE 911 RSR N°56 – Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES DU MANS 2019 -La FERRARI F488 JMW – Photo Patrick MARTINOLI

 

Avec un tour d’avance sur la Porsche décorée façon Mentos du Project One N°56  de Bergmeister Long et Perfetti et la Ferrari JMW N°84 de Segal-Baptista-Cheever…

Mais la Porsche cherche à remonter à raison de trois secondes par tour. Erreur interdite…

Le grand perdant, c’est le pauvre Patrick Dempsey dont les voitures ont connu bien des difficultés durant cette course.

 

24 HEURES du Mans 2019 -Essais mercredi 12 juin – La PORSCHE 911 RSR DEMPSEY N°77 – Photo Thierry COULIBALY

 

‘Spirit of Le Mans’, la distinction qui lui a été attribuée par l’ACO cette année, veut dire aussi savoir perdre parfois. Ce qu’il semble faire avec noblesse en conservant une quatrième place avec la N°77 de Campbell, Ried et Andlauer.

 

24 H du Mans 2019 – La FERRARI 488 EVO N°83 des féminines – Photo Thierry COULIBALY

 

Enfin, un dernier mot sur les filles, qui finissent leurs 24 heures du Mans à la 10ème place, trois places devant la voiture des hommes de leur équipe, le Kessel Racing, et avec cinq tours d’avance.

Bravo à elle. Et … RESPECT!

 

Texte : Patrick MARTINOLI

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI

 

24-H-du-Mans-2019- La PORSCHE-911-RSR-N°56-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles