L’ACO MODIFIE LA ‘BOP’ EN GT. À LA VEILLE DU DÉPART DES 24 HEURES DU MANS 2019.

 

Avec les GT, veillée d’arme surprise et entraînement nécessaire…

24 H du Mans 2019 – Grosse bataille attendue en GT – Photo Thierry COULIBALY

 

Une surprise attendait les concurrents GTE Am et Pro vendredi soir, veille de ces 87èmes 24 heures du Mans.

La Bo, à en effet à nouveau été modifiée… Mais il fallait s’y attendre, à l’issue des essais qualificatifs.

Le pouvoir sportif a décidé d’ajuster une ultime fois la BoP, Balance of Performance, des GTE Pro et GTE Am avant le départ des 87èmes 24 Heures du Mans.

La raison ?

La performance de l’Aston Martin en GTE Pro aux essais qualificatifs (et pourtant une seule d’entre elles, s’est montrée aussi performante) et la domination des Porsche en GTE Am.

Toutes les GTE Pro voient leurs poids s’alléger de 5 kg (y compris les Aston), sauf les Chevrolet Corvette pourtant peu en verve durant les essais.

 

24 H du Mans 2019 CORVETTE C7 R N°63 – Photo Thierry COULIBALY

 

Mais l’Aston Martin voit sa pression de turbo baisser légèrement et perd également 2 litres dans son réservoir.

Cette dernière décision est tout de même étrange…

L’an passé, les GTE devaient ravitailler au bout de 14 tours obligatoirement. Mais cette année, les concurrents sont libres de le faire quand ils le veulent et d’organiser leur stratégie de ravitaillement désormais essentiellement en fonction des Safety Cars.

Donc l’an passé, deux litres de moins dans le réservoir aurait obligé l’Aston à ralentir un peu entre deux ravitaillements en ayant moins de carburant à bord.

Cette année, ils pourront s’arrêter au bout de 13 tours sans problème…

Donc quel est l’objectif réel ?

En GTE Am, les cinq Porsche restantes (après le forfait de la 99 de Tracy Krohn) s’alourdissent de 10 kg. La seule et unique Ford visiblement en difficulté en perd 10, tandis que Ferrari et Aston Martin sont inchangées.

 

Un warm up pour tester ces ajustements.

24 H du Mans 2019 ASTON MARTIN Vantage AMR N°95 – Photo Thierry COULIBALY

 

Le warm up qui s’est déroulé ce samedi matin de 9 h à 9 h 45, a donc permis aux concurrents de tester leurs voitures avec ces dernières modifications.

En GTE Pro, l’Aston Martin N° 95 du trio Thiim-Sorensen- Turner, est rentrée dans le rang, en signant seulement le sixième temps à 1’’7 de la Porsche N°92 de Christensen-Estre-Vanthoor.

 

24 H du Mans 2019 PORSCHE 911 RSR N°92 – Photo Thierry COULIBALY

 

Cette dernière a sans doute dévoilé un peu son jeu et a collé littéralement une pleine seconde à la Ford GT N°67 de Priaulx-Tincknell-Bomarito, deuxième.

Ferrari aussi lève un peu le voile sur ses réelles capacités en s’adjugeant le troisième temps avec la N°71 de Rigon-Bird-Molina. La première BMW est 7ème, et la première Corvette seulement 15ème … Cette dernière cache, elle, sûrement son jeu !

 

24 H du Mans 2019 FERRARI 488 GTE N°71 AF CORSE – Photo Thierry COULIBALY

24-H-du-Mans-2019-B-BWM-8-GTE-N°81-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Alors quelle conclusion tirer de cette modification de la BoP ?

Difficile de se prononcer, surtout que l’on ne sait jamais dans quelle condition réelle se déroule le warm up de chacun (pneus choisis, quantité de carburant dans le réservoir, choix du rodage de certaines pièces au détriment de la performance).

EN GTE AM, en revanche, cela n’a pas servi à grand-chose. La Porsche N°86 du Gulf Racing de l’équipage Wainwright-Barker-Preining, devance une autre Porsche, la 56 du Team Project One de Bergmeister- Lindsey-Perfetti.

 

24 HEURES DU MANS 2019 -Essais Mercredi 12 juin – PORSCHE 911 RSR GULF N°86- Photo Patrick MARTINOLI

24-H-du-Mans-2019-PORSCHE-911-RSR-N°56-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Mais les deux voitures du Dempsey Racing, elles ont plongé en 13ème et 15ème places

Derrière ces deux Porsche, on trouve la Ferrari Kessel N° 60 de Schiavoni-Pianezzola-Piccini et l’Aston Martin N° 98 de Dalla Lana-Lauda-Lamy, mais respectivement à 2’’3 et 3’’ de la Porsche de pointe…

Autant dire un gouffre !

 

24-H-du-Mans-2019-FERRARI-F-488-N°83-Équipage-féminin-.Photo-Thierry-COULIBALY

 

Les filles ?

L’équipage 100% féminin Gostner-Frey-Gatting, se classe à une brillante 8ème place qui leur ouvre de belles perspectives pour ces 24 heures…

 

Patrick MARTINOLI

Photos : Thierry COULIBALY et Patrick MARTINOLI

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles