LES TOYOTA AU COMMANDEMENT DES 24 HEURES DU MANS APRÈS 5 HEURES DE COURSE.

 

24 HEURES DU MANS 2019 La Patrouille de France vole au dessus du Circuit avant le départ donné à 15 Heures -Photo : Thierry COULIBALY

 

La 87ème Édition est bien partie !

 

24 H du Mans 2019 GT – Le Départ du tour de lancement – Photo Thierry COULIBALY

 

Le départ de la 87ème Édition des 24 Heures du Mans, Super Finale de la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA, a été donné ce samedi 15 juin 2019 à 15 heures par Son Altesse Sérénissime la Princesse Charlène de Monaco.

 

24 HEURES DU MANS 2019 – La PRINCESSE CHARLÈNE de MONACO – TONY PARKER -JEAN TODT – PIERRE FILLON. Photo : Willy CHANTELOUP

 

Désormais les 61 concurrents ont 24 heures pour en découdre…

Victoire au Mans, Titres mondiaux et Trophées sont en jeu et au bout de ces deux tours d’horloge, huitième et ultime manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC.

 

24 H du Mans 2019 – Grosse affluence sur la ligne de départ – Photo Thierry COULIBALY –

24 H du Mans 2019 – La ligne de départ comme toujours très fréquenté -Photo Thierry COULIBALY

 

Devant un public nombreux, qui comblait les tribunes de la ligne droite des stands, et sous un ciel légèrement nuageux, les 61 concurrents de la 87ème édition des 24 Heures du Mans se sont élancés à 15 heures précises.

Et c’est la Toyota N°7 du Toyota Gazoo Racing qui partait devant la meute et gardait l’avantage de sa pole position après une heure de course.
Clin d’œil à l’histoire, peu avant le départ, l’histoire et le futur avaient évolué en piste.

 

24-HEURES-DU-MANS-2019-JCKY-ICKX-AU-VOLANT-de-la-FORD-GT-40-QUI L’A-CONDUIT-À -LA-VICTOIRE-EN-1969

 

Ainsi à 14 h 15, la mythique Ford GT40 victorieuse de l’Édition des 24 Heures de 1969, avec l’un de ses pilotes le Belge Jacky Ickx à son bord, bouclait un tour d’honneur pour célébrer les 50 ans de la ‘’marche‘’ victorieuse de l’immense champion qu’il fut des années durant.

Et qui après son triomphe de 1969, avec son partenaire le Britannique Jacky Oliver, regagna à nouveau cinq reprises au Mans.

 

24-HEURES-du-MANS-2019-LE-PROTOTYPE-MISSION-H24.

 

Ensuite à 14 h 42, place cette fois au futur, avec la LMPH2G, un prototype électrique hydrogène, pilotée par Olivier Lombard, figurait aussi en piste pour une démonstration.

MissionH24, collaboration entre l’ACO et GreenGT, dont Total vient de devenir partenaire, a pour objectif la création d’une catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans…2024.

 

24-HEURES-du-MANS-2019-TOYOTA-TS050-N°7-Photo-Patrick-MARTINOLI

 

À 20 heures après cinq heures de course, les positions étaient les suivantes :

En tête, la Toyota TS050 Hybrid la N°7 du trio Kobayashi-Conway-Lopez avec 80 Tours couverts. Seconde à 52.681, la voiture-sœur, la N° d’Alonso-Buemi-Nakajima. Troisième à 1 tour, on pointe la première des Rebellion, la N°3, suivi par les deux BR1 de l’équipe SMP, la N°11 à 8.198 et la 17 à 1’23.223

Le Top 5 provisoire étant complété par la deuxième Rebellion, la N°1 à 2 tours

En LMP2, l’Oreca N°26 du G-Drive occupe le commandement précédant l’Alpine A 470 de l’Écurie Signatech, seconde à 10.655

En LMGTE/PRO, la Ferrari de la Scuderia AF Corse, laN°51 pointe en tête devant la Porsche N°92
Et en LMGTE/AM, c’est la FORD GT 85 qui est 1ère !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI

24-H-du-Mans-2019 – 14 H 55 – La Patrouille de France survole la ligne de Départ-Photo-Thierry-COULIBALY

Sport

About Author

gilles