UN ‘STARTER’ FÉMININ AUX 24 HEURES DU MANS 2019 : LA PRINCESSE CHARLÈNE DE MONACO.

 

 

 

La Starter de la 87éme édition des 24 Heures du Mans la Princesse Charlène de Monaco, évoque son futur rôle aux 24 Heures du Mans, ce samedi 15 juin 2019 à 15 heures.

 

Altesse, pourquoi venir donner le Départ des 24 Heures du Mans ?

« Monsieur Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest, m’a conviée à donner le départ de l’Édition 2019 des 24 Heures du Mans. Dans le même temps, le Président de la FIA, Jean Todt, initiateur de la campagne de Prévention Routière #3500lives, m’a proposé d’être ambassadrice de son action pour protéger des vies, notamment celles des piétons. C’est donc bien naturellement et avec un immense plaisir que j’ai accepté de venir aux 24 Heures du Mans. Avec plus de 260.000 spectateurs sur place au Mans et plus de 126 millions de téléspectateurs, cette épreuve peut contribuer activement au rayonnement des messages et des actions pour la Sécurité Routière, que Charles Leclerc, Pilote de F1 monégasque, porte d’ailleurs avec moi. »

Que représentent les 24 Heures du Mans ? Quelle image vous faites-vous de cette épreuve d’Endurance ?

« Les 24 Heures du Mans sont une épreuve mythique hors normes que le milieu automobile, les pilotes, associent souvent au Grand-Prix de Monaco, ces deux courses étant des plus prestigieuses à remporter dans une carrière. De plus, mon époux le Prince Albert II a donné le Départ des 24 Heures, en 1992, preuve du véritable relais qui existe entre nos deux courses. Je suis impatiente de découvrir cet environnement, en coulisse et sur la piste. Ce sera pour moi l’occasion de saluer nos représentants monégasques engagés, Olivier Beretta et Stéphane Richelmi mais aussi Francesco Castellacci. »

Et la Princesse ajoute et précise :

« La course automobile est un sport pratiqué par des pilotes professionnels ou amateurs. Quel que soit le terrain où se pratique ce sport, qu’il soit individuel ou en équipe, le sport a des vertus prodigieuses. Avec Ma fondation, la Fondation Princesse Charlène de Monaco, nous encourageons la pratique du sport notamment à travers le programme «Sport et Éducation» qui aide les enfants à se construire autour des valeurs du sport. »

Avant de conclure :

« Vingt-quatre heures de compétition nécessitent des notions d’effort, de concentration, d’esprit d’équipe, des valeurs qui transcendent et que je partage. »

On terminera en rappelant que son Altesse, a elle-même, été une grande sportive, une nageuse…Charlène Wittstock, représentant son pays natal, l’Afrique du Sud, lors des JO. de Sydney, avant son mariage, le 1er juillet 2011, avec le Prince Albert II de Monaco.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : DR

 

About Author

gilles