POLE PROVISOIRE AUX 24 HEURES DU MANS POUR LA TOYOTA N° 7 DE KOBAYASHI À L’ISSUE DE L’AVANT-DERNIÈRE SESSION.

 

 

 

LES PILOTES JAPONAIS DE TOYOTA À L’ATTAQUE…

 

Avant-dernière des trois sessions des qualifications ce jeudi entre 19 Heures et 21 heures. La troisième étant programmée plus tard ce soir et de nuit entre 22 Heures et minuit.

Et si hier mercredi soir  le temps de référence –3’17.161–  avait été établi par le Japonais Kamui Kobayashi au volant de la Toyota TS050 Hybrid N°7,  devant l’une des BR1, la N°17 de l’Écurie Russe SMP Racing, classée seconde avec 3’17.633, ce jeudi des l’entame de cette deuxième séance des qualifications, ce temps était battu à nouveau par… Kamui Kobayshi, lequel signait un chrono de... 3’15.497, son compatriote Kazuki Nakajima alors au volant de la voiture-sœur, décrochant, lui un 3’15. 908 à 0.411

 

24-HEURES-DU-MANS-2019-Essais- Jeudi juin-La-TOYOTA-TS050-Hybride-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Petit rappel, la Pole 2018 était de 3’15.377, obtenu par le Japonais Kazuki Nakajima au volant de sa Toyota N°8 mais le record de la piste, étant lui, toujours détenu en session de qualification, par un autre pilote Toyota, au volant lui, de la voiture-sœur, la N°7, l’autre pilote Nippon, Kamui Kobayashi, en 3’14.791, et ce lors de l’édition 2017 des 24 Heures du Mans !

 

24-HEURES-DU-MANS-2019-Jeudi-13-Juin-Changement de la Monocoque sur la TOYOTA-TS050-N°7-Photo : Franck-SIRAND-AutoNewsInfo.

 

Autre rappel, c’est cette Toyota TS050 N°7 qui a été accidentée hier mercredi 12 juin lors de l’accrochage avec l’Oreca N°31 de l’équipe Américaine DragonSpeed alors pilotée elle par le Mexicain Roberto Gonzalez et confiée au Britannique Mike Conway !

La coque ayant été touchée, le staff technique de l’Écurie Toyota Gazoo décidait de la changer !

 

24 HEURES DU MANS 2019 – BR 1 N°11 SMP Racing – Photo Patrick MARTINOLI

 

Derriére en troisième position, on pointe la première des BR1 Russes, la N°11 de l’Équipage avec le Belge Stoffel Vandoorne associé aux deux Russes Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin avec 3’16.953, à 1.456

 

24 HEURES DU MANS 2019 -Essais Mercredi 12 juin – REBELLION N°1 – Photo Patrick MARTINOLI

 

Suivent et complétant ce Top 5 provisoire, la plus rapide des deux Rebellion, la N°1 du trio avec Neel Jani, André Lotterer et Bruno Senna et la deuxième BR1, la N°17 du Français Stéphane Sarrazin qui épaule les deux Russes, Egor Orudzhev et Sergey Sirotkin, respectivement crédités de  3’17.313 et de 3’17.437, à 1.816 et 1.840

 

24 HEURES DU MANS 2019 -Essais Mercredi 12 juin – ORECA DRAGONSPEED – Photo Patrick MARTINOLI

 

En LMP2, meilleur temps pour l’Oreca du Team Américain DragonSpeed de Roberto Gonzales, Pasto Maldonado et Anthony Davidson en 3’26.490, lesquels précédent la plus rapide des Oreca du Jackie Chan DC avec 3’26.821 et l’Alpine A470 de l’Équipe Signatech de Philippe Sinault du trio formé des Français Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet et du Brésilien André Negrao, troisièmes avec 3’26.935

 

24 HEURES DU MANS 2019 -La PORSCHE 911 RSR N°92 – Photo Patrick MARTINOLI

 

En LMGTE/PRO, le temps de référence revient à la Porsche 911 RSR N°92 en 3’49.388, devant la Corvette N°63 seconde en 3’49.424 et la première des FORD GT, la N°67 avec 3’49.530

 

24 HEURES DU MANS 2019 – PORSCHE N°88 du DEMPSEY PROTON – Photo Patrick MARTINOLI

 

Enfin, dans la catégorie LMGTE/AM, pole provisoire pour l’une des Porsche du Team Dempsey, la N°88 qui en 3’51.439 devance la voiture-sœur, la N°77 qui suit avec 3’51.645 et la première des Ferrari, la N°84 de l’équipe anglaise JMW avec 3’52.423.

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY et Patrick MARTINOLI

 

 

A suivre

 

 

24 Heures du Mans Endurance Flash Info

About Author

gilles