UN ÉQUIPAGE 100% FÉMININ AUX 24 HEURES DU MANS 2019 AU VOLANT DE LA FERRARI F488 DU KESSEL.

 

 

A la fin 2018, ce sont 57 femmes qui ont participé à la célèbre épreuve Sarthoise représentant 129 départs pour… 65 arrivées sous le damier Manceau ! Mais cette année, ce samedi 15 juin 2019, les statistiques vont évolué et faire un bond en avant car l’équipage de l’une des nombreuses Ferrari F488 inscrites, la N°83 de l’Écurie Suisse Kessel Racing, est 100% féminin !

En effet le trio constitué de la Danoise Michelle Gatting, de l’Italienne Manuela Gostner et de la Suissesse Rahel Frey, créée l’événement car le dernier équipage 100% féminin, n’avait été vu au départ des 24 Heures du Mans… que lors de l’Édition 2010!

Et d’ailleurs, Rahel Frey en faisait partie avec ses compatriotes Natacha Gachnang.

Il s’agira cette année du… 23ème équipage 100% féminin à se présenter au départ de la course Mancelle.

 

 


Pesage-24 Heures du Mans 2019-Manuela GOSTNER-Rahel FREY-Michelle GATTING -FERRARI-488-GTE-N°83 de l’Écurie SUISSE KESSEL -Photo : Thierry COULIBALY

UN PEU D’HISTOIRE…

 

C’est en 1930 que les premières femmes apparaissent et déja avec un équipage 100% féminin. Cette année-là, avec leur Bugatti Type 40, Odette ‘Siko’ Séguin de son véritable nom et Marguerite Mareuse, se classeront au 7éme rang. Ce résultat reste aujourd’hui la meilleure performance d’un équipage 100% féminin en Sarthe.  En 1935, il n’y avait pas moins de… 4 équipages 100% féminin, avec notamment les trois MG engagées par le Capitaine Eyston.

C’est d’ailleurs cette même année que le record de… dix femmes au départ a été établi! Entre 1930 et 1939, dix équipages 100% féminin tenteront leur chance avec des fortunes diverses…

Après la guerre, à la reprise on verra encore deux équipages en 1950 et 1951, et ce jusqu’à ce qu’un règlement ‘officieux ‘… INTERDISE  la course aux femmes ! Jusqu’en… 1971.

En effet, dans les années 70, la généralisation des équipages à.. TROIS pilotes va rendre plus rare le 100% féminin… Pourtant lors de l’édition 1974, cet honneur revient aux Françaises Marie Laurent et Yvette Fontaine associées à la Belge, Christine Beckers, de relever ce défi. Et cesera de la plus belle manière qui soit car ce trio remportera la caégorie Groupe 6 moins de deux litres !

1975 est déclaré ‘Année de la Femme’ et au Mans, cette année-là ce sont tout simplement … un-deux et même trois équipages 100% féminin qui se présentent au départ… Et au terme des 24 Heures, le succès sera là au rendez-vous pour l’un d’entre elles, puisque Marianne Hoepfner, Christine Dacremont et Michèle  Mouton remportent le Groupe 6 moins de 2 litres au volant de la Moynet.

En 1976, 1977 et 1978, Bob Neyret  le créateur du Team Grenoblois Aseptogyl, Jean Rondeau avec Inaltéra et Gétrard Welter, avec WM composeront encore des équipages 100% féminin, faisant ainsi des ‘Seventies’ une décennie riche au Mans en  femmes que celle des années 30 !

Si par la suite, les années 80, 90 ou 2000 voient encore et toujours des femmes en piste au Mans, elles seront dorénavant désormais associées à des pilotes hommes.

À l’exception notable de la Spice pilotée en 1991 par la Française Cathy Muller – la sœur aînée d’Yvan Muller le quadruple Champion du Monde des Voitures de Tourisme du WTCC – associée à l’Américaine Lyn St James et à la Sud-Africaine Désiré Wilson.

Il faudra ensuite attendre et patienter… neuf ans pour retrouver et revoir à nouveau un trio 100% féminin et ce lors des 24 Heures du Mans 2010. Année où les trois Suissesses Natacha Gachnang, Cyndie Allemann et Rahel Frey pilotent l’une des Ford GT1 de l’équipe Bartek.

Et, il aura donc encore fallu neuf ans d’attente pour découvrir en cette année 2019, un équipage 100% féminin avec Rahel Frey, Michele Gatting et Manuela Gostner.

24-Heures du Mans-2019-Équipage-100%féminin-Manuela GOSTNER-Rahel FREY-Michelle GATTING-Photo : Thierry COULIBALY.

LE TRIO FÉMININ 2019

 

Rahel Frey a 33 ans. Elle est née le 23 février 1986 à Niederbipp en Suisse. Neuf ans après ses débuts et une première tentative en 2010 au volant de l’une des Ford GT1 de l’Équipe Matech, fondée par Martin Matech en 2005 et qui s’était terminée par un abandon sur une casse moteur, la voilà de retour en Sarthe.

Michèle Gatting a 26 ans. Elle est née le 31 décembre 1993 à Aarhus au Danemark. Après d’excellents débuts en Karting en compagnie de l’actuel Pilote de F1 Kevin Magnussen, elle débute et découvre la compétition automobile en 2012 dans le cadre du Championnat Volkswagen Scirocco Cup en Allemagne, où elle pilote deux saisons. En 2014, elle roule en Porsche Carrera Cup Allemande.Avant de revenir au Danemark pour y disputer le Danish Thundersport, le plus grand Championnat Auto au Danemark. Le 31 juillet 2016, elle entre dans l’histoire de son pays en devenant la première femme pilote victorieuse dans ce Championnat !

Fin 2018, elle participe avec Rahel Frey et Manuela Gostner aux 24 Heures d’Abou Dhabi sur le Circuit de Yas Marina avec l’un des Ferrari F488 de l’Écurie Suisse Kessel. Et les trois jeune femmes se classent secondes de leur catégorie. Début 2019, elle dispute  les 4 Heures de Sepang en Malaisie ultime manche de l’Asian Le Mans Séries au volant d’une Ligier JSP3 avec la Française Margot Laffite et l’Écossaise Katherine Legge. On la voit ensuite aux 12 Heures d’Abou Dhabi avec la Ferrari du Kessel et toujours avec Rahel et Manuela. Ensuite cet équipage 100% féminin est engagé dans le Championnat d’Europe d’Endurance de l’ELMS. Aux 4 Heures du Paul Ricard, épreuve d’ouverture du calendrier ELMS 2019, elles signent une grande performance en se classent secondes de leur catégorie. Du coup, le trio est invité par l’ACO pour courir les 24 Heures du Mans 2019.

Manuela Gostner enfin à 35 ans. Elle est née le 19 mars 1984 dans les Dolomites à Bolzano. Elle débute en course auto sur la tard en 2014 et ce après avoir suivi son frère David qui courait en Karting. Premiers pas dans le Challenge Ferrari avec le MP Racing. Discipline où elle découvre tous les plus beaux circuits Européens et où elle s’impose. Recrutée en 2018 par le Team Kessel pour compléter son équipage 100% féminin, elle devient pilote professionnel.

Cette semaine, la voilà au Mans où Manuela va réaliser LE RÊVE de sa vie: Participer aux 24 Heures, la plus belle et plus grande compétition automobile au monde !

Il y a dix jours à l’issue de la Journée Test de essais préliminaires, elle s’avouait tellement heureuse de se retrouver au Mans ! LE RÊVE est vraiment disait-t-elle, devenu… réalité!

À voir l’enthousiasme du public lors du passage de leur Ferrari F488 du Kessel, au pesage, nul ne doute que les trois jeunes femmes ne manqueront pas de supporters et aussi naturellement de… SUPPORTRICES !

Évidemment.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY


24-Heures-du-Mans-2019-Équipage-100% féminin-Manuela-GOSTNER-Rahel-FREY-Michelle-GATTING-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

About Author

gilles