RETOUR AUX SOURCES POUR LI ZHI CONG EN ASIA FORMULA RENAULT.

 

 

 

Après une année et demi loin des circuits, Li Zhi Cong sera ce week-end au départ de la manche d’Asia Formula Renault de Zhuhai. Le Pilote Chinois y portera les couleurs d’Asia Racing Team. L’ex-animateur de la F3 retourne ainsi dans la discipline et l’équipe de ses premiers succès…

 

 

Li Zhi Cong débuta en automobile, via l’Asia Formula Renault, en 2009. À l’époque, le niveau des pilotes Chinois était très faible.

La discipline était dominée par des seconds  couteaux comme Alon Day (vu ensuite en FR 3.5), Sandy Stuvik (futur champion d’EuroFormula Open) ou Luis Sa Silva (qui couru en GP3, puis en Auto GP.)

D’emblée, Li décrocha des top 5. En 2010, passé chez Asia Racing Team, il s’imposa à Zhuhai. Mais le Championnat était trop petit pour lui. À l’instar des frères Zhu, de Cao Hong Wei ou de Sun Zheng, il rêvait de succès internationaux.

En 2012, faute de Championnat asiatique de Monoplace, il s’aligna en GT Asia, pour parfaire son expérience. Il termina vice-champion, en pilotant seul une Porsche 911 GT3 d’Asia Racing Team.

Après une ultime pige -et une ultime victoire- en AFR, il annonça sa signature avec Carlin, en British F3, pour 2013. Objectif : être en F1 en 2015 !

En fait, Li ne disputa qu’une manche de British F3. Il se partageait entre la Carrera Cup Asia, le GT Asia et le CTCC (championnat de tourisme.) Des disciplines bien rémunérées, où Asia Racing Team possédait des structures.

Sa seule sortie en F3, à Spa, fut calamiteuse. Il se fit même doubler par les pilotes de « National » !
L’Europe n’est pas la Chine !

Pas question de sauter dans une voiture au dernier moment, sauf à être un spécialiste. En 2014, Li fut davantage appliqué. Carlin lui offrit un coaching, avec des sorties en F3 Cup.

En British F3, il disputa une saison complète et décrocha plusieurs podiums. Il est vrai que parfois, il n’y avait que 4 ou 5 voitures sur la grille…

En 2015, le Championnat disparu et Li s’attaqua à la F3 Européenne, avec Fortec, où il joua les chicanes mobiles.

Il redoubla en 2016, revenant au passage chez Carlin. Ca allait beaucoup mieux et le pilote Chinois frôlait les points (dans un peloton d’une grosse vingtaine de voitures.) Hélas, sur le Red Bull Ring, il fit une grosse sortie.

La convalescence fut longue. Li réalisa peut-être que non, il n’était pas le nouveau Lewis Hamilton. Que les équipes Britanniques s’intéressaient davantage à son portefeuille qu’à ses chronos.

À la même époque, ses compatriotes retournaient en Chine, sans avoir percé.

En 2017, il revint en GT Asia, devenu Blancpain Series Asia, avec deux quatrièmes place en trois apparitions. Il effectua ensuite un test en F3 Japan.

Ce week-end, il effectuera sa première course de Monoplace depuis 2016. Un retour en Asia Formula Renault, à Zhuhai, avec Asia Racing Team.

Il a effectué un test préparatoire, à Zhuhai. Est-ce un nouveau départ ?

Pour l’instant, ni l’équipe, ni le pilote n’ont annoncé de décision au-delà de cette manche.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : ASIA RACING TEAM

Li Zhi Cong (Asia Racing Team), de retour au volant. Copyright : ASIA RACING TEAM

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE