VETTEL VICTORIEUX MAIS HAMILTON DÉCLARÉ VAINQUEUR À MONTRÉAL AU GP. DU CANADA.

 

 

Sur que cela allait grincer …

 

Sebastian Vettel a passé le premier le drapeau à damiers à l’arrivée au terme des 70 tours du GP du Canada ce dimanche 9 juin 2019 sur le circuit Gilles Villeneuve dans l’Ile Notre Dame mais c’est pourtant  Lewis Hamilton avec sa Mercedes qui s’impose !

 

F1 2019 CANADA – 48éme tour La manœuvre de VETTEL qui a été sanctionnée

 

Sebastian Vettel finit donc seulement deuxième après l’application d’une pénalité de 5″ que le pilote Allemand de la Scuderia Ferrari à reçu en milieu  de course au 48eme des 70 tours pour être revenu sur la piste ‘dangereusement’ selon la direction de course, après une incursion hors piste et être accusé  d’avoir gêné Hamilton en revenant en piste  !

L’autre pilote Ferrari, Charles Leclerc complétant le podium à la troisième place

Le Top 5 étant complète par le Finlandais Valterri Bottas avec l’autre Mercedes et par la Red Bull Honda de Max Verstappen

Suivent ensuite et dans l’ordre les deux Renault de Daniel Ricciardo et de Nico Hülkenberg qui offrent enfin de précieux points à la firme Française!

Pierre Gasly avec la deuxieme Red Bull Honda termine au huitième rang devant le local Le Canadien Lance Stroll et sa Racing Point et Le Russe Daniil Kvyat quî finit dixième avec sa Toro Rosso Honda en devançant la McLaren Renault De Carlos Sainz Jr dans les derniers tours.

il s’agit de la 5eme Victoire  cette saison Pour Le Britannique, sa 7eme à Montréal et la 78eme en carrière en F1!

 

F1-2019-CANADA-Arrivée-second-derriére-la-FERRARI-de-VETTEL-HAMILTON-est-finalement-déclaré-vainqueur-ce-dimnxhe-9-juin-à-MONTREAL

 

 

Gilles Gaignault nous rappelait qu’il est bien loin Le temps des fabuleux derniers tours lors du GP de France 🇫🇷 De F1 1979  sur le circuit de Dijon entre la Renault de Rene Arnoux et la Ferrari Du Canadien Gilles Villeneuve !!?

Quant on sait que l’homme qui aurait pris cette décision se nomme … Emanuelle Pirro, l’ancien pilote victorieux plusieurs fois des 24 Heures du Mans… il y a franchement matiere à se poser des questions…

 

F1 2019 CANADA SEBASTIAN VETTEL montre a l’arrivée qu’il est bien LE vainqueur moral ce dimanche 9 juin 2019 à MONTRÉAL

 

Comme on peut facilement l’imaginer, LE vainqueur moral Sebastian Vettel à sa manière après l’arrivée à montrer qu’il n’acceptait pas cette décision déclarant à la radio :

« Non, non, non, pas comme ça. Il faut être aveugle pour penser qu’on peut sortir dans l’herbe et contrôler où on se retrouve. C’est injuste ! »

Revenu au pied du podium et après avoir garé sa monoplace, et de retour dans les stands, Vettel s’est précipité vers la Mercedes de Lewis Hamilton, stationnée devant le panneau indiquant P1 réservé au vainqueur.

Et le pilote Ferrari l’a alors remplacé par le P2, qui se trouvait devant sa voiture !

Pour l’instant la suite de ce rocambolesque feuilleton ne dit pas s’il va se voir infligé une autre sanction…

Aprés la cérémonie du podium, il donnait alors une longue explication:

« J’ai soudainement perdu l’arrière de la voiture. Clairement, ça n’était pas l’objectif de foncer en dehors de la piste sans savoir de quelle manière j’allais me retrouver. Je crois qu’il est vraiment clair que j’étais à la limite, j’ai poussé très fort toute la course. Je me suis retrouvé sur l’herbe et il est de notoriété publique que l’herbe n’offre pas beaucoup d’adhérence. En revenant sur la piste, j’essayais juste de reprendre le contrôle de la voiture. Quand je l’ai repris, j’ai pu regarder dans mes rétroviseurs et aperçu Lewis juste derrière moi. J’ai apprécié ma course, j’en suis heureux. Mais je ne suis pas satisfait de la décision prisent par les commissaires. Çela fait bizarre de ne pas avoir gagné alors que tu as passé la ligne d’arrivée en premier, mais je ne pense pas avoir fait quelque chose de mal ou que j’aurais pu faire différemment. Je ne sais pas quelle erreur, ils pensent que j’ai commise. Je crois que tous les spectateurs pensent la même chose et sont d’accord avec moi.»

Si Vettel affichait une mine dépitée, son jeune équipier Charles Leclerc, lui au contraire se montrait ravi de son podium :

« Je suis plus content ce dimanche, par rapport aux qualifications samedi. Le rythme en course était assez bon. Donc dans l’ensemble je suis très heureux. Le départ était assez piégeur avec Lewis mais j’ai choisi l’option ‘zéro’ risque. La suite était plutôt monotone. J’ai surtout tenté de préserver mes pneus au cours des huit ou neuf premiers tours et quand j’ai commencé à pousser, j’ai senti que nous étions assez bien. Dans le deuxième relais, la voiture fonctionnait aussi assez bien, j’ai donc pu me rapprocher de l’avant. Je savais qu’il serait difficile de les rattraper. C’est un bon résultat mais l’équipe méritait mieux après un aussi bon week-end. Je suis aussi vraiment déçu pour Sebastian. La victoire était entre nos mains, c’est dommage qu’elle nous échappe. Mais ce sont des choses qui arrivent. Espérons mieux dans le futur».

Hamilton lui confiait :

« C’est une victoire forcément un peu particulière. Ce n’est absolument pas comme cela que je voulais gagner. Je l’ai poussé à la faute, il est sorti et on s’est presque touchés. C’est dommage mais c’est la course. Il pense que j’aurais pu l’éviter ? C’est son opinion, pour moi, j’ai pris le virage normalement, mais quand on reprend la course, on doit revenir de façon sûre, pas sur la trajectoire de course. Tout ce que je peux dire, c’est que ce n’est pas moi qui ai pas pris la décision de le pénaliser. Je ne sais pas pourquoi les gens hurlent. »

Et Lewis ajoutait et précisait :

« J’ai poussé jusqu’au bout pour essayer de passer devant, mais je n’y suis pas parvenu. On souffrait tous avec la température des freins et j’étais aussi proche que possible. C’était très dur de suivre ici, dans ces conditions. Il faisait si chaud.Le temps canadien chauffe fort les freins. »

Prochaine étape, du 21 au 23 juin au circuit Français du Paul Ricard, pour la huitième manche du Championnat du monde 2019, le Grand Prix de France.

 

John ROWBERG

Photos : PIRELLI

 

F1 2019 CANADA Un podium au gout amer…

LE CLASSEMENT DU GP DU CANADA A MONTRÉAL LE DIMANCHE 9 JUIN 2019

 

1 – Lewis Hamilton (Mercedes), les 70 tours en 1h29’07″084

2 – Sebastian Vettel (Ferrari) à 3″658

3 – Charles Leclerc (Ferrari) à 4″696

4 – Valtteri Bottas (Mercedes) à 51″043

5 – Max Verstappen (Red Bull-Honda) à 57″655

6 – Daniel Ricciardo (Renault) à 1 tour

7 – Nico Hülkenberg (Renault) à 1 tour

8 – Pierre Gasly (Red Bull-Honda) à 1 tour

9 – Lance Stroll (Racing Point-Mercedes) à 1 tour

10 – Daniil Kvyat (Toro Rosso-Honda) à 1 tour

11 – Carlos Sainz Jr (McLaren-Renault) à 1 tour

12 – Sergio Perez (Racing Point-Mercedes) à 1 tour

13 – Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo-Ferrari) à 1 tour

14 – Romain Grosjean (Haas-Ferrari) à 1 tour

15 – Kimi Raikkonen (Alfa Romeo-Ferrari) à 1 tour

16 – George Russell (Williams-Mercedes) à 2 tours

17 – Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) à 2 tours

18 – Robert Kubica (Williams-Mercedes) à 3 tours

 

ABANDONS

Alexander Albon

Lando Norris

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES PILOTES

 

1.Hamilton : 162points– 2.Bottas : 133 – 3.Vettel : 100 – 4.Verstappen : 88 – 5.Leclerc : 72 – 6.Gasly : 36 – 7.Sainz Jr : 18 – 8.Ricciardo : 16 – 9.Magnussen : 14 – 10.Perez et Räikkonen : 13 – 12.Norris et Hülkenberg : 12 – 14.Kvyat : 10 -15.Albon : 7 – 16.Stroll : 6 – 17.Grosjean : 2.

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

 

1.Mercedes : 295 points – 2.Ferrari : 172– 3.Red Bull-Honda : 124 – 4.McLaren-Renault : 30 – 5.Renault : 28 – 6.Racing Point-Mercedes : 19 – 7.Toro Rosso-Honda : 17 – 8.Haas-Ferrari : 16 – 9.Alfa Romeo-Ferrari : 13. 10. Williams-Mercedes : 0

F1 Flash Info Monoplaces

About Author

gilles