INDYCAR : LE POINT AVANT LE TEXAS.

 

 

 

L’Indycar va se rendre au Texas Motor Speedway. C’est le second ovale de la saison, après Indianapolis. Le triple-Vainqueur Scott Dixon (Ganassi) y fait figure de favori.

Troisième week-end consécutif d’Indycar. Après Indianapolis et Detroit, voici le Texas. Le Texas Motor Speedway, situé à Fort Worth, est un petit Ovale de 2,3km. Dans la nuit du samedi au dimanche, les pilotes en feront 248 fois le tour, afin de parcourir 600 Miles (soit environ 960 km.) Par rapport à Indianapolis, c’est un sprint, où la principale contrainte est la gestion du peloton.

Scott Dixon (Ganassi) est le pilote actif qui s’y est le plus imposé. Vainqueur à trois reprises (2008, 2015 et 2018), le Néo-Zélandais est LE favori. L’an dernier, il avait remporté son premier succès de la saison à Detroit, puis un second succès -dans le Texas- lui avait ouvert les portes de la tête du classement. Or, cette année, il a remporté son premier succès de la saison à Détroit… L’histoire peut-elle bégayer ?

Comme d’habitude, les pilotes Penske sont en embuscade. Will Power a gagné deux fois dans le Texas. Il est considéré comme un pilote plutôt bon sur ovales. L’Australien a absolument besoin de gros points, s’il veut encore espérer le titre. Josef Newgarden a triomphé sur d’autres ovales courts. Quant à Simon Pagenaud, il avait terminé 2e l’an dernier. Tous les trois ont prouvé à Détroit que la hargne était là. Reste à trouver la fiabilité…

Il y a enfin les jeunes loups. Alexander Rossi (Andretti) est comme d’habitude parmi les pilotes capable de viser le podium. A l’heure du mercato, l’Américain fait monter les enchères entre Ganassi et Andretti. Colton Herta (Harding) est véloce, mais depuis sa victoire à Barber Park, il a cumulé les contre-performances et il cherche un second souffle. Santino Ferrucci (Dale Coyne) espère rééditer le coup d’Indianapolis, où il avait terminé meilleur débutant (ce qui avait fait flamber sa côte dans le paddock.) Quant à Spencer Pigot (Carpenter), également brillant à Indianapolis, il voudrait sortir de l’anonymat.

Signalons que Conor Daly va exceptionnellement remplacer Max Chilton, chez Carlin. Le Britannique ne veut plus rouler sur ovales. Mais rien ne dit que l’Américain sera systématiquement sa doublure… Encore un qui sera condamné à l’exploit.

Du reste, le Texas marque la mi-saison. Dans 3 mois et demi, ce sera la Finale, à Laguna Seca. Pour l’instant, on a vu peu de mouvements en vue de 2020, tant côté pilotes, que côté calendrier. Mais les premières rumeurs arrivent (cf. Rossi).

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : HONDA

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE