TROPHÉE ANDROS DEVIENT… 100% ÉLECTRIQUE CET HIVER, ET UNE SÉRIE ESTIVALE EST À L’ÉTUDE !

 

 

 

 

Lundi, l’Équipe du Trophée Andros était à Faleyras. Jean-Baptiste Dubourg et Nicolas Prost se sont relayés au volant de silhouette électrique pour préparer l’avenir…

 

À l’hiver 2019-2020, le Trophée Andros sera … tout électrique !

C’est un cheminement logique. Depuis l’hiver 2009-2010, il existait le Trophée Andros Électrique. Ses buggys Andros Car, signé Exagon, roulent depuis en ouverture du Trophée. À l’hiver 2018-2019, on a vu apparaître l’Andros Sport 01, également réalisée par Exagon.

Cette silhouette 4×4 4 roues directrices électrique court cette fois dans le Trophée, en Élite. Au Stade de France, on a d’ailleurs assisté à une bagarre entre électriques. Avec l’Andros Sport de Franck Lagorce et Sébastien Loeb, face à la Plastic’up Audi d’Aurélien et Olivier Panis.

Et donc, l’hiver prochain, seules les électriques rouleront. À cette occasion, on nous annonce l’arrivée d’équipes et de pilotes étrangers. De quoi renouveler un peloton qui avait tendance à s’étioler au fil des saisons et des bannissements.

Par ailleurs, lundi dernier, Jean-Baptiste Dubourg (triple champion sortant) et Nicolas Prost (qui avait d’ailleurs ouvert le palmarès de l’Andros Électrique) ont testé des voitures életriques sur le Circuit de Faleyras. L’objectif serait de créer un « kit asphalte » afin de pouvoir rouler l’été.

L’Andros sur terre, c’est une vieille lune. À  l’origine, Max Mamers avait approché les organisateurs du RallyCross pour leur proposer un format avec davantage de place pour les sponsors, mais aussi des célébrités, des pilotes venus d’autres disciplines…

Devant leur refus, il avait alors créé le Trophée Andros. Au printemps 1996, il y avait eu le Défi Andros, sur la piste de Château-Lastours, mais il fit long feu. Idem pour la course d’Andros Car, en 2011, dans le cadre du Grand Prix de Pau.

Aujourd’hui, l’Andros songe à une série complète avec des épreuves loin des montagnes. Le promoteur jure qu’il ne veut pas concurrencer le Rallycross. Néanmoins, des dissensions existe au sein de la discipline.

En témoigne la lettre ouverte de Patrick Germain, Organisateur du Rallycross de Lohéac. M. Germain se plaignait de l’arrivée de voitures électriques en WRX… Mais curieusement, il était présent à Faleyras, s’est dit intéressé. L’Andros pourrait ainsi rouler en ouverture du WRX, sur la piste Bretonne, l’été prochain.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Copyright : TROPHÉE ANDROS

 

L’Andros Sport électrique en essai à Faleyras. Copyright : TROPHÉE ANDROS

 

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE