APRÈS NISSAN, AU TOUR DE RENAULT DE DEMANDER DES COMPTES À SON ANCIEN PRÉSIDENT, CARLOS GHOSN…

 

 

 

 

Le Conseil d’Administration de Renault a pris, ce mardi 4 juin 2019, connaissance des conclusions définitives de la mission d’audit conjoint mise en œuvre avec Nissan sur RNBV, leur filiale commune.

Ces conclusions ont confirmé des déficiences au sein de RNBV, au plan de la transparence financière et des procédures de contrôle des dépenses, qui avaient déjà été relevées par les auditeurs dans leurs conclusions intermédiaires de début avril, comme en a fait état le communiqué diffusé au marché par Renault le 3 avril dernier.

Sur ce point, dès le début du mois d’avril, le Conseil d’Administration, sur la proposition du Comité de l’audit, des risques et de l’éthique, a demandé à la Direction Générale de Renault de se rapprocher de Nissan pour que les deux actionnaires conviennent des mesures correctives nécessaires qui vont être appliquées d’ici à la fin de l’année.

 

 

Les conclusions de la mission d’audit conjoint ont également confirmé les questionnements que suscitent un certain nombre de dépenses engagées par RNBV pour un montant total de l’ordre de 11 millions d’€.

Ce montant couvre différents types de dépenses, à savoir :

les surcoûts de déplacements de M. Ghosn par avion,

–  certaines dépenses engagées par M. Ghosn et

–  des dons ayant bénéficié à des organismes à but non lucratif.

Sur la base de ces constats, le Conseil d’Administration de Renault, a décidé, en complément des mesures décidées lors de sa séance du 3 avril dernier, de demander aux représentants de Renault de se rapprocher de leurs homologues de Nissan dans les instances de gouvernance de RNBV en vue de la mise en œuvre des actions judiciaires disponibles aux Pays-Bas au titre des surcoûts de déplacements de M. Ghosn par avion, de certaines dépenses engagées par M. Ghosn et des moyens d’être dédommagé par M. Ghosn des dons ayant bénéficié à certains organismes à but non lucratif !

Alors? Cette société RNBV, utilisée pour masquer les dépenses de Carlos Ghosn ?

La société RNBV, filiale à 50-50 entre Renault et Nissan, était la structure créée par Carlos Ghosn pour incarner l’alliance au niveau opérationnel. Depuis plusieurs mois, Nissan accusait cette structure de masquer des dépenses​ au profit personnel de Carlos Ghosn. Renault visiblement semble du même avis…

D’autre part, le Conseil d’Administration de Renault s’est également réuni ce jour mardi 4 juin 2019, afin de revoir en détails les éléments constitutifs de la proposition reçue de FCA (Fiat Chrysler Automobiles) le 27 mai dernier concernant une potentielle fusion à 50/50 entre Renault S.A. et FCA.

Le Conseil d’Administration a décidé de continuer d’étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement et de prolonger les échanges sur ce sujet.

Il se réunira à nouveau le mercredi 5 juin en fin de journée.

 

 

François LEROUX

Photos : RENAULT et DR

Constructeurs Économie Renault

About Author

gilles