AU MUSÉE NATIONAL COLLECTION SCHLUMPF- MULHOUSE. UNE EXPOSITION ‘INCOMPARABLES BUGATTI’.

 

 

 

 

 

« Ce qui a déjà été inventé appartient au passé, seules les innovations sont dignes d’intérêt »

Ainsi s’exprimait en son temps, l’inoubliable Ettore Bugatti, précisant :

« Le dessin n’est rien sans la perfection dans l’exécution. »

 

MUSEE-SCHLUMPH-BUGATTI-GP-Photo-PASCAL-pour-autonewsinfo (1)

Collection SCHLUMPF- Les BUGATTI de GP- Photo-Antoine PASCAL pour AutoNewsInfo

 

Du 19 juin au 3 Novembre 2019, la Cité de l’Automobile de Mulhouse, abritant la plus importante Collection Bugatti au monde, la très prestigieuse Collection rassemblé par les fréres Schlumpf, rend hommage à la marque Française, en ouvrant exceptionnellement ses portes à des créations récentes et contemporaines de l’usine de Molsheim, au premier rang desquelles on trouve la Bugatti Divo, mais aussi les modèles Veyron, Galibier, Chiron ou EB 110, pour leur permettre de ‘dialoguer’ librement avec les figures majeures de sa collection, telles la Bugatti « Royale » coupé Napoléon, une rare Bugatti Type 57 S « Atalante », Type 32 « Tank», Type 51 de Grand Prix, ou la très rare voiture de course Type 251.

La présentation suit un ordre chronologique, mettant en lumière la pensée et le travail de cinq figures de l’histoire de la marque.

Ettore Bugatti, le fondateur, porté par l’héritage artistique de son père, Carlo Bugatti, et entouré de la créativité de son frère, le sculpteur Rembrandt Bugatti.

Puis, Jean Bugatti, le premier fils d’Ettore Bugatti qui aurait eu, lui-aussi, 110 ans cette année. Sa personnalité, son audace et sa vision futuriste se confondent avec l’identité de Bugatti.

Sous sa direction naîtront des voitures aussi novatrices par leur conception et leur apparence que spectaculaires par leurs performances, jusqu’à son décès brutal, le 11 août 1939, peu avant que ne débute la Seconde Guerre mondiale.

Roland Bugatti prendra la relève dans les années 50, non sans panache.

Puis, il faudra attendre 1991 et la renaissance de Bugatti, grâce à la passion créatrice de l’entrepreneur italien Romano Artioli.

Depuis 1998, Bugatti est revenu sur le devant de la scène automobile mondiale, à la place que la marque mérite, notamment grâce à la démarche visionnaire de Ferdinand Piëch.

L’exposition permet une approche transversale de ces périodes.

L’occasion de constater les influences croisées au sein de ces figures et de comprendre les évolutions stylistiques de la Marque à travers cinq thèmes représentant la création Bugatti sous ses formes multiples : la forme, la puissance, le luxe, l’art et l’art de vivre.

 

Collection SCHLUMPF-BUGATTI ROYALE – Photo AutoNewsInfo

 

Les étonnants meubles, telle que la célèbre Chaise Cobra de 1902, de Carlo Bugatti, architecte, ébéniste et inventeur visionnaire, seront exposés. Les visiteurs découvriront également les bronzes souples de Rembrandt Bugatti qui ont les honneurs de nombreuses expositions et musées dans le monde entier. Des objets et œuvres d’art qui influencent encore les créateurs contemporains et le monde automobile d’aujourd’hui.

L’exposition dont le Commissariat général est confié au Conservateur du Musée de l’Automobile Richard Keller, plonge au cœur de la Marque et de ses créateurs en révélant leurs talents et créations encore inégalés.

 

Richard KELLER, le Conservateur- Photo: AutoNewsInfo

 

La Cité de l’Automobile, gérée par Culturespaces depuis 1999, présente plus de 450 voitures de rêve sur 25.000 m2 et constitue l’une des plus belles collections du monde.

Les automobiles sont regroupées en grands espaces dont les principaux sont : l’espace Aventure, l’espace Course, l’espace Chefs-d’œuvre et l’espace Bugatti Veyron.

 


Collection SCHLUMPF- BUGATTI-ROYALE Coupé ESDERS-  Photo AutoNewsInfo

Avec 192.000 visiteurs accueillis en 2018, la Cité de l’Automobile est l’un des sites les plus visités d’Alsace et le plus grand Musée automobile du monde.

Nouveauté 2019 : le restaurant Argentin en hommage au célèbre pilote cinq fois couronné Champion du monde de Formule 1, ‘Fangio’, est un lieu idéal pour les amateurs de viande de bœuf Argentine.

Côté décor, Juan Manuel Fangio est mis à l’honneur ainsi qu’une Masérati 250-F, modèle avec laquelle le pilote a gagné le Championnat du Monde en 1957.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  CITÉ AUTOMOBILE

Collection SCHLUMPF  – Le Restaurant  Photo : AutoNewsInfo

 

 

Evenements Musée

About Author

gilles