SUCCÈS POUR BENTLEY AUX 1000 KMS DU PAUL RICARD EN BLANCPAIN AVEC GOUNON-KANE-PEPPER.

 

 

La Bentley Continental GT3 N°107 a remporté ce week-end sur le Circuit Paul Ricard l’épreuve des 1000 Km, convertissant la pole position en victoire et assurant ainsi au constructeur Britannique un succès historique à l’occasion de son centième anniversaire.

 

 

Cette victoire est une belle récompense pour l’équipage de l’équipe M-Sport composé du Français Jules Gounon, du Britannique Steven Kane et du Sud-Africain Jordan Pepper, qui ont réussi à remporter cette course que la Bentley avait bien failli gagné la saison dernière, le 3 juin 2018, ne finissant que seconde derrière la Lexus RCF de l’écurie Suisse Emil Frey, le trio Pepper-Gounon-Kane n’étant devancé au terme des 176 tours, couverts en 6 H00’29.709, que de… 2.315 !

Gounon a été retenu pour effectuer le dernier relais de ces Six heures et le jeune Français a cette année franchi en grand vainqueur le drapeau à damier pour sceller le triomphe de Bentley.

Cette victoire sur le circuit Paul Ricard représente un brillant retour pour la formation M-Sport deux ans après son dernier triomphe, qui avait eu lieu ici en 2017. En effet, il s’agit de la troisième victoire de l’équipe sur la piste depuis sa première victoire en Endurance Cup en 2014.

Bien qu’elle se soit élancée de la pole position, l’équipe Bentley M Sport a dû travailler d’arrache-pied pour se hisser sur la plus haute marche du podium après six heures de course. En effet Pepper a été rapidement passé en tête au départ par l’une des Mercedes-AMG Black Falcon, la N° 4, mais le Sud-Africain a riposté pour se replacer en P1 entre deux périodes de voiture de sécurité pour céder la place en leader à Kane.

Le pilote britannique a également fait face à une vive opposition et a été dépassé par la Lamborghini Huracan, la N° 563 d’Andrea Caldarelli. Kane a ensuite utilisé intelligemment  la présence en piste à nouveau d’une voiture de sécurité pour s’arrêter au stand pour effectuer le plein de carburant et de monter des pneus Pirelli frais, ce qui lui a permis de revenir une nouvelle fois à l’avant de la course.

La Bentley N° 107 restait en tête du peloton à l’approche des quatre heures. Cela signifiait que Gounon, qui avait établi le meilleur temps absolu lors de la séance de qualification de la matinée, n’avait qu’un objectif à respecter, celui de ramener victorieusement la voiture alors qu’il ne restait que les deux dernières heures.

Ce ne fut cependant pas aussi simple, car un arrêt lent plaçait la Bentley N°107 en deuxième position et huit secondes derrière la Ferrari F488 N°72 du SMP Racing.

Gounon a immédiatement montré l’étendue de sa pointe de vitesse, reprenant beaucoup de temps sur et l’avantage sur Miguel Molina alors au volant de la Ferrari italienne.

Au fil des tours, la Bentley se rapprochait de l’arrière de la Ferrari, mais Jules n’avait finalement pas besoin de faire un dépassement car la voiture de chez SMP était pénalisée d’une infraction.

 

BLANCPAIN-2019-1000-Km-du-PAUL-RICARD-Miguel-Molina-Mikhail-Aleshin-Davide-Rigon-seconds-avec-leur-FERRARI-F488-GT3-du-SMP-Racing

 

Après que Molina ait purgé la peine à 90 minutes de la fin du match, Gounon possédait 14 secondes d’avance. Le jeune pilote trclore a montré une maturité impressionnante pour conserver son avantage sur les dernières minutes de la course, en résistant à la tentation de trop en faire, assurant ainsi à sa voiture un succès amplement mérité.

Lorsque son dernier arrêt aux stands s’est déroulé sans incident majeur, Gounon était sûr de remporter la victoire. Et au final il a même augmenté son avantage , remportant la victoire avec 37 secondes d’avance.

La deuxième place revenant à la Ferrari SMP N°72, classement qui est un excellent résultat pour l’équipe suite à sa peine d’un drive-through et à sa 15ème place sur la grille.

Du coup, l’équipage Aleshin, Rigon et Molina pointe désormais en tête du Classement des pilotes de la Coupe d’Endurance.

 

BLANCPAIN 2019 – 1000 km du PAUL RICARD – Dennis Lind, Andrea Caldarelli, Marco Mapelli -3éme avec leur Lamborghini Huracan GT3 2019 de l’écurie Orange 1 FFF Racing Team

 

Le podium étant complété par la Lamborghini FFF N° 563, qui s’est emparée de la troisième place lors des cinq dernières minutes. Marco Mapelli était au volant et s’est ‘frayé’ un passage pour doubler l’Aston Martin Vantage AMR N°76 du R-Motorsport pour se classer dans le Top 3.

Il reste maintenant près de deux bons mois à l’équipe Bentley M Sport pour  préparer parfaitement son équipe pour les 24 Heures de Spa du mois prochain (du 25 au 28 juillet), auxquelles Bentley s’attaquera avec une gamme élargie de quatre voitures alors qu’elle cherche à conquérir la classique de l’Endurance Belge en son centenaire.

Si leur performance sur le circuit Paul Ricard a été remarquée, la marque Britannique devient un sérieux prétendant à la victoire lors de l’événement annuel de la saison

BLANCPAIN 2017 – VICTOIRE des pilotes BENTLEY aux 1000 Kms du PAUL RICARD

PAROLES DE PILOTES

Jules Gounon, Continental GT3  N°107 du Bentley Team M-Sport :

« L’année dernière, il était si difficile de parler de perdre la victoire. L’équipe a fait un excellent travail au cours de l’hiver en travaillant sur la voiture et nos ingénieurs ont également fait un travail fantastique. Jordan a effectué un relais absolument incroyable, Steven est passé de tête en tête – que puis-je dire d’autre? Un grand merci à Bentley, à M-Sport et à mes deux coéquipiers. »

Mikhail Aleshin, Ferrari 488 GT3 n ° 72 du SMP Racing :

« Nous avions des problèmes techniques au début de la course après qu’une autre voiture m’ait heurtée pendant mon relais, ce qui nous a obligés à faire un arrêt supplémentaire aux stands. Nous finissons P2, c’ est un excellent résultat pour le SMP Racing et Ferrari. »

Andrea Caldarelli, Lamborghini Huracan GT3, Orange1 FFF Racing :

«Nous sommes montés sur le podium à chaque course, ce qui est un grand exploit. La course était vraiment difficile et je pense que nous avons tous fait un travail incroyable. L’équipe était méga et la voiture était vraiment bien équilibrée. »

 

François LEROUX

Photos : SRO – TEAMS

BLANCPAIN 2019 – 1000 KILOMÈTRES  DU PAUL RICARD AU CASTELLET – La BENTLEY victorieuse

LE CLASSEMENT FINAL DES 1000 KILOMÈTRES DU PAUL RICARD AU CASTELLET

1 – Pepper-Kane-Gounon (Bentley Continental) M Sport, les 176 tours en 6h00’33″246

2 – Molina-Aleshin-Rigon (Ferrari 488) SMP Racing à 37″097

3 – Caldarelli-Lind-Mapelli (Lambo Huracan) FFF à 38″204

4 – Kirchhofer-Dennis-Lynn (Aston Martin Vantage) R Motorsport à 39″313

5 – Campbell-Olsen-Werner (Porsche 911) Rowe à 44″322

6 – MacLeod-Soucek-Soulet (Bentley Continental) M Sport à 45″193

7 – Bortolotti-Engelhart-Ineichen (Lambo Huracan) GRT Grasser à 1’05″779

8 – Schmid-Foster-Van der Linde (Audi R8 LMS) Attempto à 1’26″503

9 – Gachet-Palette-Haase (Audi R8 LMS) Sainteloc à 1’27″060

10 – Vaxivière-Parry-Martin (Aston Martin Vantage) R Motorsport à 1’38″978

11 – Bastian-Boguslavskyi-Fraga (Mercedes) AKKA à 1’42″633

12 – Pareras-Schramm-Hutchison (Audi R8 LMS) Phoenix à 1’46″401

13 – Nato-Weerts-Breukers (Audi R8 LMS) WRT à 1’46″724

14 – Haupt-Assenheimer-Piana (Mercedes) Black Falcon à 1’51″433

15 – Engel-Stolz-Buurman (Mercedes) Black Falcon à 1 tour

16 – Salikhov-Bulatov-Perel (Ferrari 488) Rinaldi à 1 tour

17 – Menchaca-Proto-Beretta (Lambo Huracan) FFF à 1 tour

18 – Dupont-Stoneman-Gattuso (Lambo Huracan) Ombra à 1 tour

19 – Davies-Petit-MacDowall (Audi R8 LMS) WRT à 2 tours

20 – Keen-Venturini-Perera (Lambo Huracan) FFF à 2 tours

21 – Grogor-Goethe-Hall (Porsche 911) Extreme à 2 tours

22 – McMurry-Frommenwiler-Ratcliffe (Honda Acura)  Jenson RJN à 2 tours

23 – Pla-Ricci-Beaubelique (Mercedes) AKKA à 3 tours

24 – West-Harris-Goodwin (Aston Martin Vantage) Garage 59 à 3 tours

25 – Vos-Onslow Cole-Burke (Mercedes) RAM à 3 tours

26 – Yoluc-Al Harthy-Eastwood (Aston Martin Vantage) Oman TF à 3 tours

27 – Pampanini-Monaco-Calamia (Mercedes) Villorba à 4 tours

28 – Hommerson-Machiels-Bertolini (Ferrari 488) AF Corse à 5 tours

29 – Amstutz-Machliski-Ramos (Lambo Huracan) – Barwell à 5 tours

30 – Chatelet-Paque-Winkelhock (Audi R8 LMS)  Sainteloc à 5 tours

31 – Ehre-Berry-Balbiani (Ferrari 488) Rinaldi à 5 tours

32 – Rostan-Ojjeh-Detavernier (BMW M6) Boutsen Ginion à 8 tours

33 – Buncombe-Hui-Froggatt (Ferrari 488) Tempesta à 8 tours

34 – Feligioni-Gosselin-Kuppens (Lambo Huracan) Boutsen Ginion à 11 tours

35 – Costantini-Forne-Lenz (Lambo Huracan) Raton by Target à 32 tours

36 – Pierce-Smith-Morris (Bentley Continental)  Parker à 42 tours

ABANDONS :

Rizzoli-Ashkanan-Bachler (Porsche 911) Dinamic

Barthez-Delhez (Lexus RCF)  Panis Tech 1

Ledogar-Watson-Adam (Aston Martin Vantage) Garage 59

Dumas-Muller-Jaminet (Porsche 911) Rowe

Marciello-Meadows-Abril (Mercedes) AKKA

Santamato-Tweraser-Mauron (Lambo Huracan) GRT Grasser

Hawksworth-Gore-Williamson (Mercedes)  Strakka

Parrow-Hook-Lauck (Ferrari 488) Rinaldi

Crestani-Pohler-Richard (Lambo Huracan)  Lazarus

Pull-Witt-Mitchell (Lambo Huracan)  Barwell

Schothorst-Schothorst-Drudi (Audi R8 LMS)  Attempto

D.Vanthoor-PerezCompanc-Riberas (Audi R8 LMS)  WRT

Liebhauser-Triller-Scholze (Ferrari 488) HB

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT 2019

  1. Molina-Rigon-Aleshin : 49 points – 2. Mapelli-Caldarelli-Lind : 45 – 3. Gounon-Kane-Pepper : 34 – 4. Ashkanani-Bachler-Rizzoli : 25 – 5. Engel-Buurman-Stolz : 21

Blancpain GT Series Endurance

About Author

gilles