EN FUN CUP À SPA, LES ZOSH DANS LE RYTHME. VICTOIRE ET TRIPLÉ BELGE À FRANCORCHAMPS.

 

 

 

Le désormais traditionnel rendez-vous des 8 Heures de Spa, dénommé ‘Franco Fun Festival’, devient au fil des ans, un événement incontournable de la saison Funcup.

Troisième meeting du Championnat de France millésime 2019, après Le Mans et Dijon, co-organisé par M3 pour la France et Kronos pour la Belgique, cette épreuve est maintenant considérée comme une véritable séance d’essai en course, une répétition en vue des prochaines 25 Heures de Spa, l’épreuve-phare du calendrier de la Fun Cup et qui se déroulera le deuxième week-end de juillet.

Pas moins de 100 Cox étaient ainsi engagées, dont 48 du Championnat de France de la discipline et les meilleures assurément.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Ça bastonne toujours en Funcup !  Photo Daniel NAULY

 

Mais on notait aussi la présence des deux habituelles voitures italiennes, jaune citron, qui étaient bien là pour préparer le sommet du calendrier en juillet et s’entraîner.

Combien de Funcup pour les 25 heures ? On peut tabler sur la participation de 120 à 125 voitures !

Le succès de la formule ne se dément pas, année après année. Avec le meilleur rapport prix/temps de roulage, c’est le Championnat où les amateurs peuvent venir déployer leurs talents.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – La 269  du JAC Motorsport -Photo : Daniel NAULY

 

Et ce n’est pas pour cela qu’il n’y a pas des pointures en Funcup. Les temps au tour sur le circuit de Spa descendent tous les ans, et on en est à 2’26’’. Pas mal pour des voitures à l’aérodynamique datant un peu, avec 175 ch en tout et pour tout !

Au bout de la ligne droite de Kemel, ou juste après Blanchimont, en bénéficiant de l’aspiration, les 200 km/h sont en effet atteint… De quoi offrir en circuit une belle charge émotionnelle à la majorité des participants en grande majorité des … gentlemen.

Mais dans les enchaînements magiques de ce beau circuit, il faut malgré tout partout y aller. Si le Raidillon passe à fond pour les meilleurs, beaucoup lèvent encore le pied et soulagent la pédale de droite…

Le double gauche de Pouhon est un réel +régal pour tous, avec un passage de 4 en 5 en appui dans le deuxième gauche ! Et l’accélération continue depuis le virage de Stavelot jusqu’au freinage de la chicane de l’arrêt de bus, demande toute sa concentration…

Les pilotes en redemandent, et ils en reprendront pour 25 Heures en juillet prochain…

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – La 435 Zosh MTG et 6TM bénéficiait d’un nouveau moteur – Photo Daniel NAULY

Course limpide et fructueuse pour Zosh

Nos amis de l’équipe Zosh de Jean-René Defournoux, engageaient trois voitures pour ces huit heures. Les deux voitures de pointe étant la 435, la verte et noire MTG que nous suivons plus particulièrement et qui remplace la 160 détruite ici-même aux 25 Heures l’an passé, et la 29, l’orange et noir de SVS. La troisième voiture voyait se succéder à son volant des pilotes bénéficiant d’une course offerte par leur employeur, soutenus par un encadrement de qualité avec Antoine Veil de Driving Koncept.

Le début de saison a été mitigé pour la 435 et son équipage habituel composé de Pascal Roux, Didier Houal, Charles Emme et Stéphane Tremier.

Une bonne course au Mans, première épreuve de la saison, sanctionnée par une 26ème place sur 61 engagés.

Suivi ensuite d’une journée bien plus difficile à Dijon, où le moteur a cassé (piston fissuré) après 2 heures lors de la première course et donc pas de départ pour la deuxième (on court en 2 x 4 heures à Dijon).

Aussi l’équipage de cette 435, fondait de gros espoirs pour cette épreuve de Spa-Francorchamps…

Il a donc fallu commencer par roder le moteur neuf, et Pascal Roux n’a laissé à personne, sinon lui, le soin de le faire. Et ce fut bien fait puisque durant tout le reste de weekend, tous les pilotes se sont félicité de la qualité de ce moteur, digne de celui qui l’avait précédé, avec peut-être un peu plus de couple à bas régime…

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – La 29 Zosh SVS connaitra quelques infortunes – Photo Daniel NAULY

 

La 29 quant à elle retrouvait S. Vaugelas, associé à F. Croullet et C. Pinaud. Il s’agissait des premiers tours de roues depuis le début de la saison pour cette voiture dont le moteur a été complètement refait à neuf.

Comme d’habitude, les essais se sont terminé avec des positions moyennes, la 29 terminait 71ème, et était devancée de quelques dixièmes par la 435… 70ème !

Naturellement et comme on l’imagine aisément, la rivalité interne et amicale entre les équipages de ces deux voitures était à son comble.

Devant, les pilotes Belges faisaient la loi en occupant… 11 des 13 premières places, avec la 277 Allure Team, les 149 et 260 de Socardenne by Milo et la 44 Jac Motors aux avants postes. Seuls deux Cox ‘Française’ parvenaient à rentrer dans ce maelström Belge, avec la 500 de Sons of Piston et la 433 LFP et Caroff.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – La 149 Socardenne deuxième aux essais – Photo Daniel NAULY

Le brouillard se levait vite dimanche matin et après une course de monoplaces historiques, le départ des 8 Heures de Francorchamps pouvait être donné. La bagarre de tête fut immédiatement intense, les premiers se doublant et se redoublant au gré des aspirations sur les longues lignes droites du circuit.

Pour les Zosh, la 29 prenait l’avantage en ce début de course. Mais la 435, bien placé attendait son heure non loin…

La course était bien évidemment entrecoupée de ‘safety cars’ et la stratégie des arrêts devenait cruciale.

Il fallait du coup en profiter pour changer de pilotes et ne pas perdre de temps lors du ravitaillement en essence. À Francorchamps, il faut parcourir les deux pitlanes (celle des stands F1 et celle des stands Endurance) pour rejoindre les pompes, au nombre d’une dizaine. Et chaque voiture doit rester arrétée 5 minutes, contrôlées par la direction de course, dans la zone des pompes.

Au début du troisième relais, bien que rentrée dans les stands juste derrière la 29, la 435 a pu redémarrer pile au bout de ce temps imparti, tandis que la 29 perdait une +dizaine de secondes.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Course sans faute pour la 435 Zosh aux couleurs d’AutoNewsInfo et MTG – Photo Daniel NAULY

Quelques tours plus tard, la 435 devait éviter une voiture en perdition qui était allé taper le rail après le 180° appelé Bruxelles. Après que la voiture ait été dégagée, la poudre absorbante n’avait pas pu éliminer totalement les fluides échappés du circuit de refroidissement.

Avec pour effet immédiat d’envoyer la 435 dans un large travers, mais arrivée quelques secondes plus tard, la 29 ne pouvait éviter la touchette !

Elle parvenait à regagner le stand, mais il a fallu changer le porte moyeu-avant gauche. C’en était fini de la course interne, alors que les deux voitures naviguaient autour de la 45ème place.

La 82 continuait son apprentissage, au rythme de ses pilotes néophytes et de quelques bacs à graviers…

La première leçon sur le tracé du circuit Spadois est toujours dure !

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Peu de Française ont pu s’intercaler dans les voitures belges Il fallait s’appeler Alain Ferté – Photo Daniel NAULY

 

Les tours, les relais, les ravitaillements, les sorties de route et les ‘safety cars’ se succédaient durant les heures suivantes. La 29, poursuivie par la malchance voyait casser… son volant et devait en changer.

La 435 passait au travers des difficultés, malgré une petite friction avec un autre concurrent et un freinage catastrophe de Charles Emme à l’attaque au milieu d’un paquet à la chicane de l’arrêt de bus, qui se transformera en plats sur les pneus qui mettront deux ou trois relais à s’atténuer.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Ça chauffe au premier tour pour la 277 qui entame déjà sa route vers la victoire – Photo Daniel NAULY

Au terme des 8 Heures, la 435 coupait la ligne d’arrivée en 40ème position, et 20ème du Championnat de France. Mais le déclassement de deux voitures ‘Françaises’ pour irrégularité technique permettait à la voiture verte de gagner deux places sur le tapis de même couleur, offrant ainsi une petite récupération des points perdus au Championnat, lors de la manche de Dijon.

La 29 après tous ses ennuis, terminant, elle, à la 77ème place et la 82, en net progrès, se classait 66ème.

Devant, les Belges verrouillaient le podium avec la Allure 277, la Socardenne by Milo 280 et la 269, la deuxième voiture du Jac Motors (la 44 finissant 14ème).

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Deuxième place pour la 280 Milo Socardenne – Photo Daniel NAULY

 

Le message aux pilotes tricolores est clair un mois et demi avant les 25 heures… ce circuit Spadois est une chasse gardée !

Vous y êtes volontiers invités, mais pour rester derrière.. Les Belges sont à tous point de vue des hôtes charmants.

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Belle victoire chez les Français pour la NoLimit 298 – Photo Daniel NAULY

 

Le podium français revenait après les déclassements à No Limit Racing avec la 298, devant la 18 du BTC Racing et la 216 du M3M Arabian Sun Horses (respectivement 4ème, 8ème et 9ème au Général).

 

Franco Fun Festival Spa 2019 – Belle troisième place française pour la 216 – Photo Daniel NAULY

 

Les Français vont se retrouver dans deux semaines à Magny Cours pour une manche longue de 12 heures qui leur offrira l’opportunité d’un entraînement de nuit, tandis que les Belges, eux, auront quartier libre pour fourbir leurs armes, tout cela en vue du week-end du 13 et 14 juillet pour le grand meeting annuel, celui  des 25 heures de Spa…

AutoNewsInfo y sera.

 

Texte et photos : Daniel NAULY

Franco-Fun-Festival-Spa-2019- Troisième marche du podium général pour la 269 du Jac-Motorsport- Photo-Daniel-NAULY

Franco Fun Festival Spa 2019 – Troisième place aux essais et comportement parfois rugueux pour la 260 – Photo Daniel NAULY

 

Endurance Fun Cup

About Author

gilles