AU RALLYE DU PORTUGAL TANAK MÈNE TOUJOURS MAIS MEEKE ET NEUVILLE EN EMBUSCADE. OGIER SUIT.

 

WRC 2019 PORTUGAL La TOYOTA de KRIS MEEKE en embuscade à seulement… 4’’3

 

Représentant plus de 52 % du parcours à elle seule, cette deuxième étape ce samedi 1er juin, longue de 160,70 kilomètres, devait être le théâtre de la grande explication entre les candidats au podium…

…Et elle s’est révélée conforme aux prévisions !

Finalement l’Estonien Ott Tänak et sa Toyota Yaris WRC conservaient la tête de ce rallye du Portugal avec une infime avance sur l’un de ses équipiers, le Britannique Kris Meeke son dauphin mais bien remonté car désormais à seulement 4’’3 !

 

WRC 2019 PORTUGAL JARI MATTI LATVALA TOYOTA YARIS

 

Mais l’équipe Japonaise a perdu sa troisième voiture ce samedi, le pilote Finlandais Jari-Matti Latvala, après Evans, Sordo et Loeb, étant victime d’ennui d’amortisseurs et contraint à l’abandon !

C’est donc le Belge Thierry Neuville qui occupe la troisième place provisoire avec l’unique Hyundai i20 WRC rescapée et bien positionnée à 9’’2

Le Top 5 provisoire étant complété par la Citroën C3 WRC du Français Sébastien Ogier classé à 21’’ et par la seconde C3 d’un autre Finlandais Esappeka Lappi, cinquième à 1’37’’5

 

WRC 2019 PORTUGAL L’HYUNDAI de THIERRY NEUVILLE

WRC 2019 PORTUGAL La CITROËN C3 d’OGIER

 

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, bien qu’évoluant dans des conditions d’adhérence plus défavorables que les autres prétendants aux premières places, n’en ont pas moins soutenu la comparaison avec brio pour pointer quatrièmes ce samedi soir, à l’affut du podium.

Leurs équipiers Esapekka Lappi et Janne Ferm ont quant à eux confirmé leurs bonnes sensations à bord de leur C3 WRC, avec une remontée jusqu’au cinquième rang, au terme d’une journée des plus réussies.

Cinquièmes sur la piste, quand les autres prétendants au podium bénéficiaient de conditions bien plus favorables (entre 8éme et 11éme dans l’ordre de départ) sur ce sol allant en s’améliorant à chaque passage, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s’attaquaient ce jour à un défi de taille.

Mais ils faisaient une nouvelle fois l’étalage de leur indéniable capacité de résistance. Ils confirmaient leurs velléités avec un 3éme temps d’entrée (ES 8), et s’ils jouaient ensuite placés toute la journée, ils concluaient l’étape par un nouveau 3éme chrono au deuxième passage dans Amarante (37,60 km) à seulement 3’’5 du scratch.

Une performance qui leur permet de pointer ce samedi soir au quatrième rang, au contact du podium (+11’’8), à la veille d’une ultime étape qui s’annonce particulièrement animée…

 

WRC 2019 PORTUGAL La CITROËN C3 de ESAPPEKA LAPPI

 

Troisièmes dans l’ordre de départs initial, Esapekka Lappi et Janne Ferm se retrouvaient en deuxième position sur la route dès la troisième ES du jour. Un handicap sur ce terrain sujet au balayage qu’ils allaient pourtant surmonter de fort belle manière, pour confirmer leur retour au premier plan, grâce au travail entrepris avec l’équipe en essais d’avant course.

Ils se hissaient au septième rang dès la spéciale d’ouverture, avant de s’emparer de la sixième position à la faveur d’un 4éme temps à seulement 6’’0 du premier au premier passage dans Amarante (37,60 km).

Auteurs de deux nouveaux 4émes chronos l’après-midi (ES 12 et 13), ils voyaient leur pugnacité récompensée en récupérant la cinquième place provisoire.

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing, résumait la journée :

« Nos équipages ont rendu aujourd’hui une belle copie. Je tiens notamment à saluer la prestation d’Esapekka et Janne, qui ont signé des chronos de tout premier ordre, malgré une position sur la piste particulièrement pénalisante. Ils étaient très à l’aise à bord de C3 WRC et c’est le signe que nous travaillons ensemble dans la bonne direction. La journée a été un peu plus difficile pour Sébastien et Julien, qui ne se mesuraient pas à la régulière avec leurs adversaires directs. Mais ils n’en ont pas moins effectué une étape solide et il peut encore se passer beaucoup de choses demain dimanche»

PAROLES DE PILOTES

Sébastien Ogier :

« Je suis satisfait de notre quatrième place ce soir. La matinée s’est révélée meilleure que l’après-midi, en raison d’un choix de pneus et d’un changement de réglages sans doute pas complètement optimaux pour la deuxième boucle. Mais je suis encore en apprentissage de C3 WRC, et le bilan reste pour l’heure positif, car je craignais le pire à la vue des conditions très meubles rencontrées en reconnaissances. »

Esapekka Lappi :

« C’était une très bonne journée pour nous, où J’ai pris beaucoup de plaisir à bord de C3 WRC ! Nous avons bien travaillé avec le team et elle convient bien mieux à mon pilotage désormais. Cela s’est d’ailleurs ressenti sur les temps, malgré notre ordre de départs. L’objectif maintenant est de continuer sur notre lancée demain. »

Avec 51,77 kilomètres au menu, et cinq chronos de douze kilomètres à peine pour le plus long, la dernière journée de course aura ce dimanche des allures de sprint. Un sprint final dont les deux passages dans la spéciale de Fafe, devraient une nouvelle fois être pris d’assaut par les fans locaux.

 

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2019 PRTUGAL La TOYOTA YARIS WRC de OTT TANAK

LE CLASSEMENT DE LA DEUXIÈME JOURNÉ

1.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) en 2h47’23’’1

2.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) à 4’’3

3.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 9’’2

4.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) à 21’’0

5.Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) à 1’37’’5

6.Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) à 2’02’’7

7.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) à 6’10’’4

8. Rovanperä / Haltunen (Skoda Fabia R5) à 8’33’’8

 

Rallye WRC

About Author

gilles