OTT TANAK ET SA TOYOTA EN LEADER AU PORTUGAL DEVANT DEUX AUTRES YARIS DE LATVALA ET MEEKE.

 

 

 

 

 


WRC 2019 PORTUGAL Les concurrents rassemblés dans la magnifique Bibliothéque à COIMBRA.

 

Courue sur les chronos de la région d’Arganil pourtant nouveaux pour toute la génération actuelle d’équipages, cette étape inaugurale extrêmement ramassée (94,50 km), s’est transformée en véritable sprint. Il faut dire que l’enjeu était de taille, avec la définition de l’ordre de départs pour la plus longue journée du rallye demain, au centre de toutes les préoccupations. Et la tâche s’annonçait ardue, avec des températures harassantes, sur ce terrain qui voit l’adhérence progresser de manière significative à chaque passage.

 

WRC 2019 PORTUGAL – La CITROËN C3 de SÉBASTIEN OGIER

DES CITROËN BIEN PLACÉES POUR CONTINUER À LUTTER

Condamnés à jouer les balayeurs en chef en vertu de leur statut de leaders du Championnat, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s’en sortaient plutôt bien à ce petit jeu-là. Classés au 6ème rang à la mi-journée, après avoir superbement limité les dégâts, les sextuples Champions du Monde allaient encore faire mieux l’après-midi. En étant les seuls à embarquer deux pneus Michelin à gomme médium, en complément de leurs trois durs, quand toute la concurrence optait pour cinq durs, ils effectuaient un pari payant, récompensé par un 2ème (ES 5) puis un 3ème (ES 6) temps, et concluaient l’étape à la 5ème place, à seulement 3’’ du podium. Soit une position qui leur vaudra de s’élancer 7éme demain, et qui devrait ainsi leur permettre de continuer à briguer les tous premiers rôles.

 

WRC 2019 PORTUGAL La TOYOTA de KRIS MEEKE.

 

En tête, on pointe l’Estonien Ott Tänak qui précède au volant de sa Yaris WRC, ses deux partenaires, le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Britannique Kris Meeke qui permettent ainsi à l’équipe Toyota, d’occuper les trois premières places du Classement général provisoire, respectivement classés second et troisième à 17’’3 et à 22’’8

Complétant le Top 5, on retrouve ensuite l’ Hyundai i20WRC du Belge Thierry Neuville, quatrième à 24’’2 et la Citroën C3WRC de Sébastien Ogier, qui suit à 25’’8

 

WRC 2019 PORTUGAL L’HYUNDAI i20WRC de THIERRY NEUVILLE–

 

Une nouvelle fois brillants, Sébastien Ogier et Julien ont compensé leur handicap d’avoir à ouvrir la piste, par une attaque de tous les instants, pour pointer ce soir 5ème à seulement ...3’’ du podium.

Pierre Budar, le Directeur de Citroën Racing, expliquait :

« Compte tenu de l’importance du balayage ici, Sébastien et Julien ont encore effectué une prestation impressionnante aujourd’hui, et ils ne pouvaient sans doute pas espérer beaucoup mieux. C’est de bon augure pour la suite, où ils devraient bénéficier de conditions leur permettant davantage de lutter pour les toutes premières places. »

 

WRC 2019 PORTUGAL La CITROËN C3 de ESAPPEKA LAPPI

Sur le point de faire de même, Esapekka Lappi et Janne Ferm, également à l’aise à bord de C3 WRC, ont été freinés dans leur élan par le ‘décoincement’ d’un pneu mais n’en conservent pas moins le top 6 en ligne de mire.

Sur ce terrain qui les vit débuter au volant d’une WRC en 2017, Esapekka Lappi et Janne Ferm avaient également réalisé une entame probante et pointaient à la 6éme place, à seulement 2’’3 du 4éme, après l’ES 2.

Mais le ‘décoincement’ soudain d’un pneu à la réception d’une bosse leur valait hélas de concéder plus d’une minute (ES 3). Ils jouaient également de malchance l’après-midi, en ne pouvant pas s’exprimer dans l’ES 5, gênés de très longs kilomètres durant par la poussière d’un concurrent retardé, avant de se voir recrédités d’une partie du temps concédé.

Mais ils n’en confirmaient pas moins leur bonne forme, avec notamment un 4éme chrono à seulement 3’’2 du scratch (ES 6).

Pointés ce soir à 8’’ de la 6éme place, les deux Finlandais sont déterminés à tirer le meilleur parti de leur 4ème place dans l’ordre de départs ce samedi, pour poursuivre leur montée en puissance.


WRC 2019 PORTUGAL – L’HYUNDAI I20WRC de SÉBASTIEN  LOEB

 

De ce vendredi on retiendra encore les soucis mécaniques rencontrés en matinée par les deux autres pilotes Hyundai, le Français Sébastien Loeb et l’Espagnol Dani Sordo ! Pépins survenus au cours de l’ES3, celle des 14,44km d’Arganil.

L’Espagnol et l’Alsacien tous les deux victimes de problèmes de pression d’essence. Le nonuple Champion WRC, terminant avec un quart d’heure de retard et Sordo avec dix-huit minutes !

 PAROLES DE PILOTES

Ott Tänak :

« C’était une journée difficile. J’avais un bon feeling et j’ai fait de mon mieux. C’était une journée cruciale. je ne pensais pas terminer à une telle position après avoir vu les conditions pendant les reconnaissances. Finalement, ce n’était pas trop mal, le grip était bon et j’avais un très bon feeling avec la voiture. Depuis le départ, la voiture est parfaite donc j’ai juste à attaquer. »

Thierry Neuville :

« C’était une journée difficile pour nous, je suis un peu déçu de notre matinée. J’ai pris un peu de temps à trouver le feeling et après les deux premières spéciales moyennes, nous étions bien dans le rythme. Ce n’était pas la journée parfaite pour nous. Cela a très mal démarré, je n’ai pas réussi à trouver le bon rythme même si j’avais un bon feeling, j’étais juste trop propre et j’ai été trop prudent dans la poussière. Dans celle d’après, je perds encore quelques secondes avec un calage moteur. Nous avons eu une meilleure vitesse cet après-midi, en étant assez régulier, sans erreur, sans problème, c’était une après-midi plus tranquille. » 

Sébastien Ogier :

«  Je suis content de ce que nous avons réalisé dans les conditions particulièrement difficiles qui étaient les nôtres en ouvrant, notamment dans la première ES de la boucle. J’aurais signé des deux mains pour ce classement à l’issue de la première journée ! L’écart avec Ott est déjà important, en revanche le 2en’est pas si loin devant et nous allons tout faire maintenant pour essayer d’aller le chercher. La deuxième journée sera très longue, sans doute très cassante aussi et nous n’allons rien lâcher »

Esapekka Lappi :

« On a été malchanceux avec cette crevaison, mais je suis satisfait de constater que nous sommes bien plus compétitifs que sur les courses précédentes. On est sur la bonne voie. D’autant que j’ai le sentiment que nous pouvons encore mieux faire. C’est notre objectif pour la suite : nous concentrer sur notre propre course, sans doute nous battre avec Teemu, tout en s’efforçant d’éviter les problèmes. »

Sébastien Loeb :

« Maintenant que nous sommes hors-jeu, ce n’est pas excitant de piloter dans ces conditions, mais que pouvons-nous faire ? »

Avec 160,70 kilomètres chronométrés (en 6 ES) au programme, la deuxième étape ce samedi 1er juin 2019, sera notamment marquée par deux passages dans Amarante (37,60 km), la plus longue ES du week-end, et verra les concurrents retrouver des pistes régulièrement empruntées sur les éditions passées.

Des pistes dont le sol sablonneux a tendance à sérieusement se dégrader sur les seconds tours.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2019 PORTUGAL La TOYOTA YARIS WRC de OTT TANAK

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE APRÈS  LA 1ère ÉTAPE 

1.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC)  en 1h03’26’’7

2.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) à 17’’3

3.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) à 22’’8

4.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 24’’2

5.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) à 25’’8

6.Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) à 1’15’’7

7.Greensmith / Edmondson (Ford Fiesta WRC) à 1’22’’1

8.Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) à 1’23’’7

9.Veiby / Andersson (VW Polo R5) à 3’45’’2

10.Kopecky / Dresler (Skoda Fabia R5) à 3’49’’3

 

 

Rallye WRC

About Author

gilles