BERLIN : LA FORMULE e AU PAYS D’AUDI, DE BMW, DE MERCEDES-BENZ, DE PORSCHE ET D’ANDRÉ LOTTERER !

 

 

 

Ce week-end, la Formule e sera à Berlin. Il y a une forte présence Allemande dans la discipline (pilotes et écuries) et cela fera d’autant plus de personnes qui veulent s’imposer à tout prix…

 

C’est le cinquième ePrix de Berlin. La Capitale Allemande est la seule ville à avoir accueilli la Formule e chaque année, depuis les débuts de la discipline. En 2017, il y avait eut deux courses, ce week-end marquera donc la sixième course Berlinoise.

Les pilotes DS-Techeetah survolent actuellement le Championnat. Leader suite à sa récente victoire à Monaco, Jean-Éric Vergne – le Champion en titre – pourrait s’échapper en cas d’un nouveau succès..

.Néanmoins, son équipier, le pilote Allemand André Lotterer, son dauphin au classement, aimerait bien ouvrir son palmarès… chez lui en Allemagne !

L’an dernier, l’écurie Allemande Audi Sport Abt avait signé un doublé. Son pilote Brésilien Lucas di Grassi a terminé presque à chaque fois deuxième ou troisième, tandis que Daniel Abt, vainqueur sortant à Berlin, avait terminé trois en 2016. Partant de là, la firme aux anneaux est favorite.

Un succès, voir un double-podium permettrait aux deux pilotes de se replacer. En plus, nombre de Cadres de la marque assisteront à la course.

Du côté de HWA (Mercedes-Benz) et BMW i Andretti, on a là aussi des pilotes en mal de podium et des cadres qui seront présents dans les tribunes. Tout le monde va donc se cracher dans les mains…

Enfin, l’autre pilote surmotivé, c’est Pascal Wehrlein qui roule pour la firme Indienne Mahindra. L’Allemand semble enfin avoir canalisé son énergie. Et bien sûr, il veut décrocher un podium en terre germanique.

Pour finir sur le chapitre Allemand, Porsche devrait être présent dans les paddocks. Saura-t-on ce samedi qui sera le futur équipier du Suisse Neel Jani ?

Berlin, c’est l’antépénultième rendez-vous de la saison. Pour Jaguar, Dragon Racing ou NIO, il ne s’agit déjà plus de viser le titre. L’enjeu, c’est de sauver la Saison.

Même mot d’ordre chez Sébastien Buemi de l’équipe Nissan eDAMS. Le plus titré des pilotes de Formule e se fait dominer cette saison par son équipier, le Britannique Oliver Rowland…

Buemi s’est déjà imposé deux fois à Berlin. Peut-il faire la passe de trois ? Et lui aussi sauver une campagne 2018-2019 médiocre !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : DS et DAIMLER

Comme tous les constructeurs Allemand, Mercedes-Benz a prévu des animations à Berlin. Copyright : DAIMLER

 

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE